Magazine Conso

La protection des photos d’internautes sur facebook : Existe-il une recette miracle ?

Publié le 27 mai 2014 par Iprotego @iProtego

Les réseaux sociaux : notre passe-temps préféré !

reseaux sociauxAu travail, en cours et à la maison, les enfants, les adolescents et adultes se connectent, échangent sur la toile. Certains réseaux sociaux comme Facebook prennent une place importante dans nos vies virtuelles. Le monde virtuel devient alors une véritable plateforme où les gens exposent leurs photos, et se donnent en spectacle.

Ainsi, nombreux sont les internautes qui échangent, photos, vidéos sans craindre de les voir exposées. Plus encore, nombreux sont ceux qui s’exposent sans se protéger, au risque de se voir licenciés, non recrutés ou humiliés, pour des photos déplacées. Ce sont ces comportements qui peuvent demain détruire votre e-réputation.

Facebook nous permet de partager nos informations et donc les rendent publiques en conséquence. Ainsi, la publication, le partage de photos constitue l’une des activités préférées des internautes sur Facebook.

Selon la CNIL, chaque jour plus de 300 millions de photos sont partagées sur les réseaux sociaux et 62% des internautes publiant des photos disent contrôler avec soin les paramètres de visibilité contre 66% qui disent restreindre l’accès à leurs photos pour certaines personnes.

Voyons voir, si ces paramètres de sécurité ou de confidentialité de Facebook, sont bien expliqués et s’ils suffisent à protéger les internautes de tout acte de malveillance.
Facebook a-t-il tous les droits sur nos images ?

Alors que Facebook prévoyait dans ses anciennes conditions d’utilisations le droit pour tous ces utilisateurs d’utiliser les paramètres de confidentialités afin de limiter la façon leurs photos de profil peuvent être associées à des contenus commerciaux ou sponsorisés.

Mais facebook a trompé tous ses utilisateurs, lorsqu’il a changé ses conditions d’utilisation en 2013. Il s’est octroyé le droit exclusif de tous nos contenus et photos publiés sur son site et l’article 10.1 en est la preuve car « envisage une cession illimitée de l’image des utilisateurs » (Source : Journal du Net).

En ces termes, Facebook nous fait encore croire que nous sommes propriétaire de nos images publiées, mais qu’en revanche nous lui accordons tout de même une licence exclusive, illimitée et peut les exploiter à toute fin commerciale. Et ce, même en changeant les paramètres de confidentialité, nous n’avons aucun contrôle sur cette décision.

Le pire dans tout cela, ce qu’ aucun utilisateur n’est informé lors de ces changements apportés sur le site. Vous aurez compris, Facebook dispose d’un total contrôle sur nos contenus et la modification des conditions d’utilisations ne nous permet pas de faire supprimer nos images.

Qu’en est-il des autres réseaux de partage de photos ?

Aujourd’hui, le développement des réseaux sociaux soulèvent des nouvelles questions en matière de la vie privée, notamment la protection des photos. S’ils offrent des services innovants, gratuits pour la plupart, il est cependant difficile de savoir qu’adviennent nos publications photos sur les différents réseaux sociaux sur lesquels nous sommes inscrits, et pourtant ce sont ces contenus qui constituent une part de notre identité numérique.

reseaux de partage photos

A côté de Facebook, d’autres réseaux de partages photos comme Google à travers Google+, Pinterest, Instagram, Picasa et j’en passe ont émergé sur la toile depuis quelques temps. Dès lors, nous nous posons la question de savoir si ces autres réseaux de partages photos protègent mieux nos photos, notre vie privée que le géant Facebook ?

Si Facebook est décrié par bon nombre d’utilisateurs, les autres réseaux sociaux font-ils mieux que lui en matière de protection de photo. Ils ont inséré à leur tour, des clauses qui obligent les internautes à leur céder une licence non exclusive, gratuite et définitive de leurs contenus (photos, textes, informations etc.). A propos d’une telle clause, Google (Picasa, Google+) ne fait pas exception.

Toutefois, il ne faut pas généraliser les abus de certains réseaux sociaux sur tous les autres, il existe bel et bien un certain nombre de réseaux de partage photos qui ne s’accordent pas une utilisation illimitée de nos images à des fins commerciales.

Il s’agit du célèbre réseau communautaire Instagram, même s’il a été racheté par Facebook avance qu’il « ne revendique aucun droit de propriété sur les photos, vidéos etc. publiées par les internautes via ses services ». Mais s’offre tout de même une licence exclusive sur les œuvres qui n’est pas étendue aux affilés. Pour le moment, le rachat d’Instagram par Facebook n’a pas eu encore pour effet de changer les conditions, même s’il faut être en alerte.

Étant donné que certains réseaux de partage d’images, tel que Instagram offrent aux internautes la possibilité de publier sur d’autres sites communautaires, le respect de la vie privée et des photos n’est pas totalement épargné. Il faut avant toute inscription, bien lire les conditions générales d’utilisation afin de vérifier l’étendue de la licence que nous accordons aux réseaux sociaux.

Le droit à l’image : nous protège t-il réellement ?

droit à l'image
Le droit à l’image permet à toute personne, célèbre ou non, de s’opposer à la diffusion, sans son autorisation, son image. Votre image vous appartient !

Une photo de soi, est personnelle et ne doit en aucune façon être utilisée sans votre autorisation. Le droit à l’image, est un droit fondamental et en conséquence on peut s’opposer à sa reproduction ou sa diffusion.

Même si le droit à l’image est inscrit dans un texte spécial, qui est la protection des libertés et droits fondamentaux des personnes, il présente aussi des limites face à l’évolution de l’internet et à la liberté de la presse.

Ainsi, nous pouvons en déduire que ce droit n’est pas absolu, car il existe certaines circonstances qui peuvent justifier l’utilisation de notre image sans aucune permission de notre part.

La protection des photos personnelles : Que faut-il faire ?

Si les réseaux sociaux sont notamment appréciés par de milliers de personnes pour leur aspect communautaire, ils représentent aussi des risques pour la protection de notre vie privée. Internet, est un espace public, en réserver l’accès de nos contenus aux seuls amis proches ne garantit pas toujours une totale protection de notre vie privée.

protection image reseaux sociaux
Alors, dans ce cas que faut-il faire pour minimiser les risques de buzz sur nos publications photos ? Il faut dans un premier temps :

  • Bien lire les conditions d’utilisation du réseau avant de créer un compte et paramétrer les options de protection permettant de définir l’accès aux informations personnelles
  • Ajouter à sa liste d’amis des personnes que nous connaissons et personnaliser les profils afin que certains groupes soient exclus de vos messages
  • Surfez en https, garantit la confidentialité et l’intégrité des données envoyées
  • Modifier les informations dans nos albums photos, il est important de définir quel groupe aura accès à quel album photo sans oublier d’activer l’examinateur de publications des amis
  • Ne pas poster des photos d’autrui sans l’accord de ces personnes, question de respect de vie privée

Aujourd’hui, c’est fabuleux de pouvoir partager en quelques secondes ! Pour éviter toute mauvaise surprise, et pour que le plaisir de partager reste intact, Iprotego a développé une application de listing de photo Facebook via sa plateforme Osculteo.

Notre application permet à tous de tester de façon simple et ludique sa propre Eréputation et de bénéficier des conseils, astuces, idées pratiques destinés à vous aider à garder le contrôle de vos publications sur la toile.

Articles similaires:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Iprotego 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte