Magazine Poésie

De l'amour en masse

Par Vertuchou

Je bois à la source de vos mots
comme une délivrance temporaire
quand la vague soupire
quand le corps n'en peut plus
de vous regarder dans l'embrasure des montagnes
à travers le songe de vos regards
venus si près de toucher l'indécence
ce velouté du cœur
jusqu'au vacillement des sens
déboutonnés jusqu'à l'os
c'est de l'amour
dans le concentré des jours
quand l'impuissance du geste
s'étire à n'en plus finir
pour espacer les désirs
qui se heurtent aux trop longues heures
d'attente

c'est de l'amour
comme un fruit arraché haut et court à l'automne
un fruit d'hiver mûri à même les délicaresses
quand le printemps s'allume allègrement
aux abords de l'été

Huguette Bertrand


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vertuchou 93 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine