Magazine Politique

La famille Le Pen met en scène ses divisions pour mieux faire parler d'elle !

Publié le 09 juin 2014 par Leunamme

Le soufflet du résultat des européennes étant retombé, cela fait plus d'une semaine que l'on ne parle plus du Front National. Pour un parti qui n'existe en grande partie que grâce à l'écume médiatique qu'il engendre, c'est long, beaucoup trop long. Pas de problème, le vieux Jean-Marie Le Pen sait trouver les mots pour remettre le parti de sa fille au centre du débat. Et peu importe que ce soit pour de mauvaises raisons, l'essentiel étant que l'on parle du FN.

Ainsi, Mr Le Pen veut faire une "fournée" avec les artistes qui ne pensent pas comme lui. Que le principal artiste visé par cette saillie soit Juif n'est évidemment pas pour rien dans le vocable choisi. Mr Le Pen le sait, tout le monde le sait, comme tout le monde sait pertinemment que c'est fait exprés, pour parler de lui ; et permettre à sa fille de se démarquer et d'avoir le beau rôle.

Ainsi, depuis dimanche soir, tout le monde, sans surprise, joue sa partition à la perfection. Mr Le Pen dans le rôle de l'incompris, sempiternelle victime de la soit-disant pensée unique médiatique. Les médias et les associations antiracistes dans un premier temps qui démarrent au quart de tour pour s'insurger contre des propos outranciers et contraires à la "morale commune". Mme Le Pen et les leaders du FN ensuite qui condamnent le verbe de Le Pen père au nom de cette même morale qu'ils combattent pourtant par ailleurs. Et les médias enfin qui dans un second temps s'empressent de relayer la condamnation de Mme Le Pen fille, soulignant au passage qu'elle participe bien de la dédiabolisation du parti. Tout est donc bien huilé, bien à sa place, bien rôdé.

Si bien rôdé que cela ? C'est à voir, parce que dans cette machinerie diabolique il existe quelques petites failles qui posent questions. On aimerait d'ailleurs beaucoup que ces questions soient posées à Mme Le Pen et à sa clique ultra-médiatique, les Philippot et autres Collard.

En effet, comment imaginer que les principaux dirigeants du FN ne sont pas au courant du contenu de la vidéo de Jean-Marie Le Pen père, alors même que cette vidéo est publiée sur le site du FN ? Difficile de croire que la vidéo n'ait pas été visionnée au préalable. Mme Le Pen qui comme présidente du FN est donc aussi la responsable éditoriale du site de son parti, complice des propos émis par son père.

Des propos que Mme Le Pen, contrairement aux affirmations mensongères d'une partie de la presse, n'a pas condamné. Elle s'est contentée de regretter la faute politique de son père, c'est à dire d'avoir fait cette déclaration sachant pertinemment que les médias allaient en faire leurs choux gras, mais à aucun moment elle n'a condamné la faute morale, c'est à dire le contenu même des propos.

Enfin, comment expliquer que Mr Le Pen bénéficie d'une mansuétude de la part de son parti quand tant d'autres militants pour avoir osé dire ou faire des choses du même ordre que lui ont été exclu du FN. On comprend qu'il est impossible pour Mme Le Pen d'exclure son père à qui elle doit tout, mais il semble bien que dans le cas présent, une mise à la retraite s'impose, or il n'en est pas question puisque Jean-Marie Le Pen vient d'être réélu au parlement européen. Une caution donnée aux plus extrêmistes du parti ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leunamme 1306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines