Magazine Santé

MÉNORRAGIE: Une supplémentation en fer contre l'anémie liée aux règles – Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica

Publié le 09 juin 2014 par Santelog @santelog

Des suppléments de fer peuvent être indiqués pour contrer l’anémie et améliorer la qualité de vie pour les femmes ayant des règles abondantes, conclut cette étude finlandaise, qui appelle au diagnostic plus systématique et au traitement de l’anémie chez ce groupe de femmes. Les conclusions, présentées dans la revue Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica, rappellent aussi que la ménorragie est l’une des causes les plus fréquentes de carence en fer et d’anémie chez la Femme.

MÉNORRAGIE: Une supplémentation en fer contre l'anémie liée aux règles  – Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica
Au fil du temps, les saignements menstruels peuvent réduire les réserves de fer dans le corps. De précédentes études ont montré que l’anémie ferriprive peut avoir un impact sur la performance physique, la fonction cognitive, l’humeur et la qualité de vie globale des femmes.

Le Dr Pirkko Peuranpää du Département d’obstétrique et de gynécologie de l’Hôpital Hyvinkää en Finlande a évalué l’impact de l’anémie et la carence en fer sur la qualité de vie chez 236 femmes traitées pour des saignements menstruels abondants. Les participants ont été randomisées pour subir une hystérectomie ou recevoir un traitement avec un dispositif intra-utérin avec progestatif (Mirena ® (Lévonorgestrel- indiqué en cas de ménorragie fonctionnelle).

Les participantes ont été réparties en 2 groupes, avec taux d’hémoglobine <120 g/l : anémie, et taux d’hémoglobine > 120 g/L. Les chercheurs ont également mesuré les niveaux de ferritine dans le sang afin d’évaluer les réserves de fer dans les deux groupes.

L’analyse montre, qu’au début de l’étude,

·   27% des femmes étaient anémiques,

·   60% étaient sévèrement carencées en fer avec un taux de ferritine inférieur à 15 mg / L.

·   Seules 8% des participantes souffrant d’anémie avaient une supplémentation en fer.

·   Un an de supplémentation a permis d’augmenter les niveaux en fer dans les deux groupes, mais les participantes initialement anémiques avait toujours des niveaux nettement inférieurs vs groupe non-anémiques : Cependant,

·   Un an de traitement dans le groupe anémique entraîne une augmentation significative de l’énergie, de la performance physique et sociale, une diminution de l’anxiété et des symptômes de dépression.

·   5 ans de traitement ont été nécessaires pour reconstituer les réserves en fer à des niveaux normaux.

Le traitement de l’anémie permet, à terme, d’obtenir de bons résultats, conclut l’auteur, qui appelle donc au dépistage systématique de l’anémie chez les femmes ayant des saignements menstruels abondants et à la supplémentation en fer, dans le cadre du traitement de la ménorragie.

 

Source: Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica June 9, 2014 DOI: 10.1111/aogs.12394 Effects of Anemia and Iron Deficiency on Quality of Life in Women With Heavy Menstrual Bleeding

MÉNORRAGIE: Une supplémentation en fer contre l'anémie liée aux règles  – Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica
Pour en savoir plussur l’Anémie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine