Magazine Santé

OBÉSITÉ: Le “PEBO” ou l'effet supposé du petit-déjeuner sur la perte de poids – The American Journal of Clinical Nutrition

Publié le 09 juin 2014 par Santelog @santelog

Le PEBO (proposed effect of breakfast on obesity) ou l’effet proposé du petit-déjeuner sur la perte de poids est doublement remis en question avec une méta-analyse de 92 études, puis une étude randomisée, proposée par des chercheurs de l’Université d’Alabama. Ils démontrent ici que les habitudes de petit déjeuner peuvent ne pas avoir d’effet sur la perte de poids. Alors qu’on recommande généralement de ne pas sauter le premier repas de la journée pour mieux contrôler son poids, cette étude, présentée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, n’identifie aucune preuve significative des bénéfices du petit-déjeuner sur la perte de poids.

OBÉSITÉ: Le “PEBO” ou l'effet supposé du petit-déjeuner sur la perte de poids – The American Journal of Clinical Nutrition
Certes, ce que l’on consomme au petit déjeuner participe à la gestion du poids, mais les effets sur le poids de la prise ou non du petit déjeuner ne sont pas documentés, par la recherche scientifique. Pourtant rappellent les auteurs, les lignes directrices américaines recommandent un petit déjeuner riche en nutriments pour favoriser l’équilibre calorique et la gestion du poids.

Pas de corrélation entre l’absence de petit-déjeuner et le risque de surpoids ou d’obésité : Dans une précédente étude, les Prs David Allison et Andrew Brown de University of Alabama de Birmingham (UAB) avaient montré par un examen de la littérature que les études portant sur le lien entre les habitudes de petit-déjeuner et l’obésité ne prouvent pas la corrélation entre l’absence de petit-déjeuner et le risque de surpoids ou d’obésité. Leur examen de 92 études sur l’effet supposé du petit-déjeuner sur l’obésité (PEBO) avait révélé des conclusions qualifiées d’exagérées, des effets de distorsion des résultats, aboutissant à de prétendus effets du petit-déjeuner sur l’obésité. Ainsi, après étude de toutes ces données, si les auteurs reconnaissaient l’association, ils constataient l’absence de preuves sur la corrélation ou l’effet de causalité de l’absence de petit déjeuner sur l’obésité.

Ils précisaient que les études ne démontrent pas que prendre un petit déjeuner permet, à des personnes en surpoids, de mieux contrôler leur poids ou qu’arrêter de prendre un petit déjeuner accroît le risque de prise poids puis de surpoids. Ils concluaient : «  l’effet est variable selon la personne  ».

Pas d’effet de prise du petit-déjeuner dans une stratégie de perte de poids : Leur nouvelle étude a souhaité tester, sur 16 semaines, l’efficacité d’une recommandation de prise ou d’absence de petit déjeuner sur le poids de 283 adultes en surpoids ou obèses en bonne (IMC entre 25 et 40), âgés de 20 à 65 ans, cherchant à perdre du poids, par eux-mêmes. Les auteurs ont comparé les changements de poids entre un groupe de contrôle (pas de recommandation) et 2 groupes (petit-déjeuner ou pas).

Le résultat est parlant : La recommandation de prise ou d’absence de petit-déjeuner n’a aucun effet significatif sur la perte de poids, vs groupe de contrôle, et pour une bonne raison. La prise ou non de petit déjeuner ne modifie pas, de manière significative l’apport alimentaire global. et il n’y avait pas d’interaction entre l’état initial de l’alimentation de petit-déjeuner et le traitement.

·   Chez ceux qui ont sauté le petit déjeuner, la perte de poids moyenne se situe à -0,61 ± 1,18 kg,

·   Chez ceux qui ont pris le petit déjeuner, -0,76 ± 1,26 kg,

·   Chez les témoins, -0,71 ± 1,16 kg.

En conclusion, selon les auteurs, prendre ou sauter le petit déjeuner n’a aucun effet significatif sur la perte de poids chez des adultes en surpoids qui tentent de perdre du poids. Des résultats qui remettent en cause l’importance du bon timing ou rythme circadien de la prise alimentaire dans l’équilibre métabolique.

 

Source: The American Journal of Clinical Nutrition June 4, 2014, doi: 10.3945/​ajcn.114.089573 The effectiveness of breakfast recommendations on weight loss: a randomized controlled trial etUAB New study shows changing breakfast habits may not affect weight(Visuel Fotolia © monticellllo)

OBÉSITÉ: Le “PEBO” ou l'effet supposé du petit-déjeuner sur la perte de poids – The American Journal of Clinical Nutrition
Lire aussi:

ALIMENTATION: L’important ce n’est pas ce que l’on mange, c’est quand on le mange -

OBÉSITÉ: Sauter le petit déjeuner accroît le risque de diabète

PERTE de POIDS: Faut-il prendre un bon petit-déjeuner? -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine