Magazine Journal intime

La Salta Bartas du Lozère Trail : une course sensas !

Par Fanny (trail&co)

La Salta Bartas du Lozère Trail : une course sensas !

Photo FB du Lozère Trail

Le 6 et 7 juin 2014, c'était le WE du Lozère Trail, qui regroupait quatre courses : l'ultra (108km en deux étapes), le Lozère Trail (25km et 45km) et la Salta Bartas (14km). Des courses baignées de soleil sur des parcours verdoyants, ce fut un vrai régal ! Pour ma part, je me suis lancée sur la plus petite des courses, la Salta Bartas, 14km et 550m de D+. Un parcours difficile, mais pas monotone du tout, avec différentes végétations, de nombreuses montées et descentes, ainsi qu'une alternance de chemins et de sentiers. Récit de ma course...
La Salta Bartas du Lozère Trail : une course sensas !
Tout commence à Chanac, un charmant petit village perdu en Lozère, dimanche matin à 6h30... Après une nuit glaciale sous tente, le réveil fut tout aussi glacial ! Mais qu'est ce qu'il fait froid par ici !! J'attends avec impatience les premiers rayons de soleil pour réchauffer un peu l'intérieur de la tente et pouvoir petit-déjeuner sans les gants :-)
Un petit-déjeuner avalé vite fait bien fait, je rempli la poche à eau pour mon camel, je prends une petite gourde remplie de sirop, je me change, et réfléchis quant au choix des chaussures... les Asics Trabuco ou les Mizuno Cabrakan ? Une petite hésitation mais ce sont finalement les Asics qui seront mes copines pour la course aujourd'hui !
La Salta Bartas du Lozère Trail : une course sensas !
A 8h30, les coureurs des 25km et 45km s'élancent sur leur parcours respectif, je m'échauffe très (trop) brièvement, et pars au contrôle des puces avant le briefing.
Le décompte démarre... et hop c'est à nous de partir ! Je suis placée à peu près au milieu du peloton, les premiers sont partis très vite, mais à mon niveau tout le monde se retient, ce qui n'augure rien de bon... J'entends des "non Pauline, pas trop vite" "ralentis, après ça va grimper" "ne partons pas trop vite pour la suite" Et bien ça me va parfaitement, je sais moi aussi que dans très peu de temps les cuisses vont forcer, alors ne nous affolons pas. Aussi tôt dit, aussi tôt fait, au bout de 200m ça y est, nous grimpons ! Au début la pente est encore raisonnable, environ 10%, je cours toujours, et puis elle s'accentue assez rapidement pour atteindre du plus de 15% avant même le premier kilomètre ! Je suis littéralement asphyxiée, faute au mauvais échauffement (pourtant j'avais le temps !). Je mets les mains sur les cuisses, et je suis le rythme assez élevé des coureurs devant moi. Là pas d'autres choix, nous sommes sur une monotrace étroite, difficile de doubler ou de laisser passer.
Sans être échauffée, 1,5km en montée c'est pas le pied !
Après cette première mise en jambe, nous arrivons sur un large chemin qui redescend. Moi la machine n'est toujours pas en route, je me fais doubler par une dizaine de coureurs... du coup je passe par la réflexion habituelle "mais qu'est ce que je fous là, j'ai pas le niveau, j'arrête le trail !". J'en suis déjà à 20min de course quand j'arrive a pied de la 2ème grande ascension. Un sentier caillouteux d'abord, où tout le monde marche. Je commence à reprendre du poil de la bête, mon coeur bat moins la chamade. Après 10 petites minutes de marche rapide, la pente devient un peu plus douce, j'alterne marche et course assez facilement, je retrouve un rythme correct qui correspond davantage à une course :-) Je rattrape les coureurs qui m'avaient doublée et je tiens jusqu'au point culminant de la course.

La Salta Bartas du Lozère Trail : une course sensas !

Photo FB du Lozère Trail

Là débute une course 100% plaisir, je regarde le paysage que j'ignorais jusqu'à présent, je suis stupéfaite, c'est magnifique !
On est en haut et au bord du plateau, on a donc de très beaux panoramas sur la vallée et le plateau de l'autre côté de celle-ci. Tout est verdoyant, ça me rappelle beaucoup de Jura. Je double à nouveau plusieurs coureurs dans la descente technique qui suit, je me régale, ça va nettement mieux qu'au début ! On retrouve ensuite un large chemin qui descend d'abord, puis remonte légèrement. Je cours au côté d'une autre fille qui est ici, on parle un peu ça occupe sur cette portion un peu monotone. Je la laisserai un peu plus loin dans la prochaine montée.
Là nous quittons les sapins pour les alpages, nous avons même le plaisir de courir aux côtés de moutons qui nous suivent et nous trouvent fort intéressant !

La Salta Bartas du Lozère Trail : une course sensas !

Photo FB du Lozère Trail

Entre le 8ème et 9ème kilomètre, nous arrivons au ravitaillement. Pas d'arrêt pour moi, j'ai encore de l'eau et du sirop. J'en profite d'ailleurs pour boire, c'est qu'il fait chaud ici (énorme contraste avec mon réveil le matin...) ! D'ailleurs, la portion qui suit est en plein cagnard, ce qui ne me rend pas la tâche facile pour garder le même rythme (il y a une féminine juste derrière !). On arrive assez rapidement à une grande descente, sur monotrace, assez roulante mais un peu technique à la fois. Moi c'est top je déroule, j'apprécie. Malheureusement ça ne dure pas éternellement, on retrouve un nouveau chemin, et ça remonte un peu même !
La féminine, que j'avais réussi à distancer dans la descente, me double sur le chemin, je n'ai pas assez de vitesse ici. 
On est au 12ème kilomètre, je commence à sentir les jambes lourdes. Le parcours bifurque sur le sentier que nous avons pris à l'aller, vous savez celui qui grimpait à plus de 15% ? En descente, ce n'est pas évident non plus ! Je regrette de ne pas avoir les Mizuno, je glisse un peu avec les Asics :-( Je me fais à nouveau doubler ! Pffff à quelques centaines de mètres de l'arrivée...
Un dernier virage, quelques cailloux à sauter, et hop c'est parti pour un sprint à plus de 14km/h sur les derniers 100m de bitume qui me font passer l'arche d'arrivée en 1h39'28".
La Salta Bartas du Lozère Trail : une course sensas !

C'est là que je vois que l'entraînement paye. J'en avais encore dans les jambes pour pouvoir sprinter comme ça tout en étant assez à l'aise. Je suis contente de ma course, si ce n'est les 20 premières minutes :-)
13,6km / 550mD+ : 1h39'28" Scratch : 92/152 Féminine : 20/43 (11ème SEF, à 11' du podium)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fanny (trail&co) 4686 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines