Magazine France

Comment Hollande a réussi son D-Day

Publié le 09 juin 2014 par Juan
Comment Hollande a réussi son D-Day

N'en déplaisent aux critiques, François Hollande a réussi son D-Day vendredi dernier. Cela ne change pas sa politique nationale, n'améliore en rien la situation des Français, ne modifie pas le cap social-libéral mené tambour battant par l'équipe Valls.


Mais il a fallu attendre quelques heures pour réaliser l'évidence: Hollande a réussi son D-Day, vendredi dernier en Normandie, presque un tour de force diplomatique qui s'est conclu sur un discours simple mais complet.

Un bénéfice "politique

Vu la durée de l'évènement, certains "chroniqueurs politiques" ont crus utiles de pointer le futile: un smoking jugé trop grand, une blague devant la Reine Elizabeth II,
"Présidentiel", "diplomate", "facilitateur", les qualificatifs n'ont pas manqué, de gauche à droite, à propos de François Hollande. La politique étrangère se transforme rarement en popularité intérieure. Elle réjouit d'abord tout ce compte le pays d'éditocrates en mal de commentaires faciles. Mais l'on sait combien des mésaventures hors de nos frontières peuvent abîmer un monarque. Du Qatar à la Françafrique, de Damas à Karachi, Nicolas Sarkozy en sait quelque chose.

(au passage, notez la jolie faute d'orthographe sur les titres de cette video du Figaro.fr).
Le D-Day permet aux présidents russe et ukrainien de se parler.
Cette affaire a été concoctée par le président français, avec le soutien d'Angela Merkel - provoquer une rencontre faussement fortuite entre Vladimir Poutine et le nouveau président ukrainien, au château de Bénouville. C'est un vrai succès, l'une des surprises de cet évènement.

Première rencontre prometteuse entre présidents... par euronews-fr
Hollande n'oublie pas les victimes civiles des opérations du 6 juin 1944.
On se souvient d'autres discours. Pour le 65ème anniversaire du Débarquement, Sarkozy avait personnalisé son propos sur Barack Obama, dont l'un des grands-pères avait participé à Overlord. Hollande resta plus universel, mais aussi plus complet. Il a évoqué tous les protagonistes - Allemands, Russes, Américains, etc, et même les Normands. Les victimes civiles n'ont pas été oubliées, quelque 20.000 morts en Normandie entre le 6 juin et le 22 août 1944. Ce fut la première reconnaissance officielle.
"Je voulais que le rôle des normands fût reconnu. (...) Cette bataille fut aussi celles des civils". François Hollande.


D-Day: Hollande rend hommage aux 20... par SIPAMEDIA
Bref,
Comment Hollande a réussi son D-Day 
Crédit illustration: DoZone Parody

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juan 53487 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte