Magazine Environnement

Gestion déléguée : Après Tanger, Rabat refuse que Veolia cède ses actifs à Actis

Publié le 07 juin 2014 par Massolia

Veolia ne cédera pas ses activités d’eau et d’électricité à Actis. Après Tanger, c’est autour de Rabat de refuser que la société française cède ses actifs au fonds d’investissement britannique. L’accord de cession par le groupe français Veolia Environnement de ses activités eau et électricité dans la ville de Rabat au britannique Actis a été refusé par les élus de la capitale marocaine.
Veolia avait annoncé en 2013 la cession de ses activités d’eau et d’électricité au Maroc à Actis et ce pour un montant de 370 millions d’euros afin de régler une partie de sa dette. Cette transaction devait être validée par les autorités marocaines, mais finalement la Conseil communal de Rabat a refusé la réalisation de cette transaction lors d’une session ordinaire.
A l’issue de la réunion, les mêmes élus se sont prononcés pour un rachat des actions. Selon le Conseil communal il s’agit de l’option la plus utile dans la mesure où les ressources financières dégagées pourraient être utilisées comme des investissements supplémentaires.
Pour rappel, il y a quelques jours, le Conseil municipal de Tanger avait refusé la cession d’Amendis, en charge des services d’eau, d’électricité et d’assainissement dans la ville, à Actis.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Massolia 4721 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte