Magazine Info Locale

Depuis le 3 juin, la page Facebook lancée pour rallier les deux Charentes à l’Aquitaine enregistre plus de 10 000 amis.

Publié le 10 juin 2014 par Blanchemanche
Publié le 10/06/2014 par Stella Dubourg
10 500 fans veulent que les Charentes soient rattachées à l'Aquitaine
Le tee-shirt spécialement conçu pour afficher sa préférence.
© PHOTO PHOTO DR
P
résentée le 3 juin dernier par François Hollande, la réforme territoriale proposant, entre autres, de regrouper la région Poitou-Charentes avec celles du Centre et du Limousin a soulevé ces derniers jours un vent de contestation du côté des élus des deux Charentes. Mais pas seulement. Une mobilisation citoyenne a vu le jour et des initiatives ont également fleuri sur la Toile. Certaines rencontrant même un véritable succès.C'est le cas de la page Facebook « Pour que la Charente et la Charente-Maritime soient ralliées à l'Aquitaine ». Créée le 3 juin dernier, elle enregistre déjà plus de 10 500 fans. À l'origine de cette initiative citoyenne, une Charentaise de 26 ans, originaire de Cognac, qui a voulu partager son indignation. « Je trouve cette proposition de réforme insignifiante. Vouloir réduire les coûts en réformant, c'est une chose, mais pas sur un coin de table et sans consultation populaire », s'insurge Élodie Le Flohic, qui précise ne pas être engagée politiquement.Vers des manifestations ?« Surtout qu'il faut être réaliste, que l'on se réfère à l'histoire de France, à la découpe géographique, à la presse ou même à la météo, on constate que les deux Charentes doivent logiquement rejoindre l'Aquitaine. La plupart des Charentais et Charentais-Maritimes vont souvent à Bordeaux mais n'ont jamais mis les pieds en Vendée. »C'est donc devant son petit-déjeuner, un beau matin, qu'Élodie a décidé d'agir. « Je ne pouvais pas rester sans rien faire. Il fallait que je fasse quelque chose, d'autant plus que les gens sont très remontés. » Sa première idée consiste donc à lancer une page Facebook et à organiser une manifestation. « Mais sans appui de syndicats ou d'associations, il est très difficile et risqué, en termes de sécurité et d'assurances, d'organiser une manifestation à titre privé », explique Élodie.La jeune femme décide donc d'aller taper à la porte des élus charentais pour qu'ils l'aident à organiser ce rassemblement. « J'aurai une réponse aujourd'hui. Si elle est positive, la première manifestation aura lieu le 21 juin, à 10 h 30, à Angoulême. Ensuite, d'autres pourraient avoir lieu à Cognac puis à La Rochelle. »Et si Élodie reçoit le feu vert, elle lancera en parallèle une gamme de tee-shirts et de bandanas marqués du slogan « Mon Aquitaine à moi », grâce à une entreprise girondine qui a accepté de les fabriquer à prix coûtant (10 euros). Prête à s'investir également financièrement, la jeune femme lancera enfin, sur ses propres deniers, l'impression de flyers.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog