Magazine High tech

Une robe du tonnerre

Publié le 10 juin 2014 par Pwrlovers @pwrlovers

Selon ses organisateurs, la « Maker Faire » de San Francisco est le plus grand festival de bricolage du monde. La 9e édition vient de se terminer, marquée entre autre par la performance d’Anouk Wipprecht, artiste mutante passionnée par la confection de mode, par la technologie et par l’électricité. Sa création fait froid dans le dos : une robe conçue comme une cage de Faraday, capable de protéger celle qui la porte de la foudre. Preuve à l’appui.

Anouk Wipprecht a porté une robe conçue comme une cage de Faraday sous d'intenses arcs électriques de près d'un million de volts.

Anouk Wipprecht a porté une robe conçue comme une cage de Faraday sous d’intenses arcs électriques de près d’un million de volts.

La créatrice a elle-même testé son invention en public en se plaçant sous d’intenses arcs électriques en provenance de deux bobines de Tesla, un transformateur capable d’induire des éclairs de plusieurs centaine de milliers de volts.

Une cage de Faraday soumise à près d’un million de volts

On en trouve un modèle à 350 000 volts au Palais de la découverte de Paris, utilisé pour la fameuse expérience d’électrostatique qui fait se dresser les cheveux sur la tête. Mais on sait que les américains aiment faire les choses en grand et à San Francisco, ce sont deux bobines à un demi-million de volts qui ont été utilisées. Anouk Wipprecht et sa robe ont donc résisté à un million de volts.

La robe a été conçue et dessinée en 3D sur ordinateur, comme un costulme d’Arlequin en 94 pièces de métal rigide. Chacune a été taillée par une machine à découpe ou formée par une imprimante 3D, puis assemblée à la main. Petite touche finale sur l’épaule : deux boules de plasma d’azote, qui brille d’un violet vif quand il est touché par un éclair.

La créatrice donne le mode d’emploi pour que toutes les fashionistas qui souhaiteraient l’imiter. Mais attention : elle précise bien qu’il est très dangereux de se soumettre à de tels traitements sans avoir fait soigneusement tester la réalisation par des experts. Pour sa part, elle a travaillé avec des spécialistes des effets spéciaux de cinéma, habitués à travailler avec les éclairs sans griller les acteurs.

Ah ! et puis autre détail : inutile d’essayer de s’assoir avec la robe, elle est moins souple qu’une armure de croisés.

 
Remonter à la source :

HOW TO GET FASHIONABLY STRUCK BY LIGHTNING! by anoukwipprecht


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pwrlovers 1531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte