Magazine Beauté

Déodorant Home-made : coco-orange

Publié le 13 juin 2014 par Eclectikgirl

faire-son-deodorant
Des alternatives aux déo chimiques, j’en ai cherché.
Comme tout le monde, j’ai été séduite par la pierre d’alun. Pour découvrir que cela contenait aussi de l’aluminium. Et ça a fini par m’irriter les aisselles.
Dépitée, j’en suis revenue aux déo de supermarché, en étant vigilante sur la compo.
Sans alu, sans paraben.
Oui, mais y’a du methyl truc. Ou du sulfate machin. Bref, KKBeurk.

Faire son déo maison, j’y avait pensé, mais toutes les recettes que je trouvais avaient une liste d’ingrédients longue comme mon bras, avec des produits alambiqués qu’il fallait acheter sur des sites spécialisés comme Aroma-Zone.
Donc si ça foire, ou si ce n’est pas efficace, je me retrouve avec une stock inutile dans les placards.

Et puis … je tombe sur la recette d’Antigone XII.
Simple, sans cuisson.
Et … Wha, 4 ingrédients seulement. QUATRE !!
Il ne me manque que la fécule de maïs, mais :
1/ ça ne va pas me ruiner…  1.15€ le paquet.
2/ je peux m’en resservir pour faire un shampooing sec … ou un gâteau.

   Voici la recette :
que j’ai réduit de moitié pour n’avoir l’équivalent que d’un pot :
- 100 gr 50 gr d’huile de coco
- 60 gr 30 gr de bicarbonate
- 40 gr 20 gr de maïzena
- 20 gouttes 10 gttes d’huile d’huile essentielle

Dans un saladier, met l’huile de coco.
Elle est à l’état solide, donc soit tu le laisses réchauffer sur un radiateur, soit dans un pseudo bain-marie : je fais tremper le fond dans un récipient d’eau chaude, et je touille, je touille.

Quand l’huile est bien liquide ( ça ne doit plus être pâteux, du tout du tout. Ça peut prendre quelques minutes. Parfait pour tes petits biceps), ajoute petit à petit le bicarbonate et la fécule de maïs ( moi j’alternais une cuillère de chaque) en mélangeant bien à chaque fois, pour éviter les grumeaux.

Une fois que tout est incorporé, ajoute 10 gouttes d’huile essentielles.
Ophélie préconise : palmarosa et lavande.
Mais n’ayant pas la première et pas fan de l’odeur de la seconde, j’ai choisi … orange.
Tu mélanges bien, et de suite tu verse dans le pot, referme, et … terminé.
Plus qu’à attendre que ça se solidifie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans les commentaires sous l’article d’Antigone, certaines personnes ont remarqué un phénomène de décantation. C’est à dire que lors de la solidification, le bicarbonate retombait au fond, ce qui amoindri l’efficacité du déo, forcement.
Une solution proposée est de mettre de suite son pot au frigo, pour emprisonner le bicarbonate.

Du coup, j’ai séparé ma mixture : un gros dans la salle de bain, que j’ai laisser se solidifier à son rythme.
Et un second, plus petit, que j’ai mis au frais.

Bon, il se trouve que chez moi, je n’ai pas remarqué de décantation. Lorsque j’applique une mini noisette de déo (que je prélève avec le manche d’une petite cuillère, pour ne pas déposer d’éventuelles bactéries dans le pot) sur mes aisselles, je sens bien les micro grain du bicarbonate.
Si l’appli au doigts ne te convient pas, il ne te reste plus qu’à investir dans un moule à déo en stick, où tu versera ta mixture liquéfié.


L’efficacité
:

Après 3 mois de test, oui, je peux dire que c’est efficace.
A la fin d’une journée au bureau, auparavant … voila quoi.
Là, rien.
Même après une rando de 2 heures, en plein soleil … alors oui, je transpire, mais ça ne sent rien.

J’ai même fait sentir à ma moitié ( bras en l’air, "allez, dis-moi si ça sent qu’ek’chose ??"
" et bhen … ça marche on dirait ton truc !"). Bref, elle l’a adopté aussi…
Victoire !

Donc, je suis bien contente. En plus, tous les matins, ce parfum orange coco, c’est un vrai bonheur !

Anya

FB rond


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eclectikgirl 1270 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog