Magazine Sport

ça c'est du sport !

Publié le 19 mai 2008 par Pascal Boutreau

Photo7Si vous voulez voir de près ce que je considère comme "l'esprit du sport", participez un jour à La Champenoise, à Damery, à quelques kilomètres d'Epernay dans les coteaux champenois. La Champenoise, c'est bien plus qu'une course à pied de 22,3 km. C'est d'abord une fête du sport qui rassemble 2000 concurrents (dont 1100 déguisés) avant tout venus partager un bon moment de sport. Et pas mal, il faut le reconnaître sont là aussi pour goûter au breuvage local offert à tous les points de ravitaillement. Bien sûr il faut courir ces 22 bornes jamais plates et très exigeantes. Mais le temps passe vite quand, au milieu des splendides paysages champenois (si si je suis objectif...), on peut voir à ses côtés, des Schtroumpfs, des légions de Romain(e)s, des pompiers, des bonnes soeurs, des infirmières, les gendarmes de Saint-Tropez, des majorettes, des Mimi et des Mickeys, des employés du Ministère de la culture déguisés en tableau afin de militer pour la gratuité permanente des musées, des Superman, des Superwoman etc etc. Cette course née il y a quinze ans est aujourd'hui devenue un rendez-vous incontournable de la convivialité sportive. Samedi, 21 des 22 régions françaises étaient représentées au départ, des bus entiers de Belges avaient aussi fait le déplacement dans la Marne. Une réussite bien sûr due à l'énorme travail des organisateurs dirigés par mon ami Bernard Vinot, président de l'AC Ay (mon ancien club). Comme je lui ai confié samedi : "sa petite course a bien grandi et est aujourd'hui une belle femme très courtisée" (inscriptions limitées à 2000, closes plus d'un mois avant la course). Il peut en être fier. Car samedi, certaines personnes s'étaient probablement mises à la course à pied seulement quelques semaines avant uniquement pour pouvoir participer à cette fête, pour danser avant, pendant et après la course, pour rire, pour rayonner plusieurs heures, pour se "lâcher" et puis surtout pour pouvoir faire un bout de chemin avec leurs ami(e)s et partager de futurs souvenirs. Et c'est sans doute là la plus belle réussite de La Champenoise.

....................................................................................

875330790
Du foot ! Et une fois n'est pas coutume vive la Ligue 1 ! Quelle dernière journée. Franchement j'ai pris mon pied devant le multiplex de Canal. Du suspense, des joies immenses, des soulagements, des tristesses infinies, bref toute la palette des émotions condensées en 90 minutes. Si seulement c'était tout le temps comme ça... Bon, à l'arrivée, Lyon champion comme d'hab (ça devient lassant), Marseille qui fera le tour préliminaire de la Ligue des champions (pensée pour Nancy mais je préfère quand même voir l'OM que les Lorrains), le Paris-SG qui se sauve, l'essentiel est assuré (sans vouloir faire offense aux autres clubs, ça m'aurait embêté que le PSG descende). Evidemment, on va regretter la descente de Lens en Ligue 2. Dommage pour les ambiances de Bollaert. Mais il parait que les grands clubs ne meurent jamais qu'ils disent les gens... Tu parles, en tant que supporter du Stade de Reims, autrefois un grand club (deux finales de Coupe d'Europe et six titres de champion de France quand même), je peux vous assurer que les grands clubs peuvent aussi mourir... cf les dernières saisons des Rémois ... Mais bon, souhaitons tout de même aux Lensois de remonter le plus vite possible.

.................................................................................................

Ironman_logo
Samedi

Course à pied : La Champenoise (22,3 km) ... 1 h 50'30''

Une vraie belle course comme évoquée au-dessus, mais pas vraiment une tite balade tranquillou... Pas question de se caler sur un rythme vu que soit ça monte, soit ça descend, mais que c'est rarement plat. D'où ma satisfaction avec ce 1 h 50'30''. D'autant plus que j'ai perdu 2' dans ce qu'on va appeler une "pause bien-être" et que je n'ai réellement pu courir que 2' après le départ. Pour être honnête, même si j'ai été loin de forcer et que j'en avais encore pas mal sous le pied, j'ai sans doute été un peu moins raisonnable que je l'avais envisagé en vue du triathlon du lendemain. Mais difficile de se ralentir quand les jambes vont bien... C'est tellement rare... Et puis, pour ne rien cacher, je tenais aussi à terminer deuxième des sept participants de l'AS Running L'Equipe (le premier, Francis Magois de France Foot, est pour moi intouchable... 1h36'). Bilan donc très positif avec d'excellentes sensations.

Dimanche

Triathlon de Pont-Audemer (1500m natation ; 40 km de vélo ; 10 km de course à pied) 2 h 36'26''

Plutôt pas mal au lendemain d'une course relativement difficile et que j'ai bien sentie au moment de donner les premiers coups de pédales... Mais bon, c'était le challenge. Donc pour résumer, très content de ma natation. J'avais fini le CD de Saint-Raphaël il y a trois semaines en colère contre moi car j'avais eu l'impression de dormir en natation. Cette fois, j'étais bien décidé à tirer un peu sur les bras... et effectivement, ça fait quand même gagner plus de 4' et me fait donc sortir de l'eau en 26'30'', chrono qui correspond à ce que je pense valoir sur une épreuve en combi (29'22'' transition comprise). Pour le vélo, parcours très roulant avec une seule côte qui passe relativement bien. Pas mal de vent de face et de la pluie pour rafraîchir les idées. Comme évoqué précédemment, j'ai eu les cuisses un peu lourdes. Mais bon, je finis tout de même à un peu plus de 30 de moyenne ce qui me convient au regard de mon aversion totale envers cet engin. Enfin une course à pied conforme à ce que j'en attendais sur un tracé ultra plat (48'39''). Départ plutôt timide mais fin plus rapide qui m'a permis de reprendre 2 Meudonnais... Mais heureusement que je n'ai pas traîné en route car derrière, Amélie Jolie revenait fort...

Le bilan du week-end est donc très positif. A cinq semaines de l'Ironman, je voulais tester un peu ce que j'avais dans le ventre. Avec l'enchaînement des 22,3 km de La Champenoise et ce CD de Pont-Audemer, me voici rassuré. Il est clair que je suis plutôt en forme. La grande satisfaction est le retour de bonnes sensations à pied, sensations que j'avais complètement perdues il y a deux mois. Reste maintenant à entretenir cette forme encore cinq semaines et Nice devrait bien se passer. Enfin en théorie... Prochain rendez-vous et dernier test, le MD de Troyes le 1er juin (3 km de natation, 80 km de vélo, 21 km à pied), où près de 35 Meudonnais seront encore au départ.

Jc8_11471_2
Un grand bravo à nos filles qui prennent la deuxième place par équipes. Sur la photo elles sont à gauche avec devant Mélanie et Amélie et derrière, Isabelle et Suzanne. Manquent sur la photo Carole et Agnès. Chapeau mesdames.

Très heureux d'avoir croisé le très sympa Nicolas Hemet alias Nick The Quick (rendez-vous à Troyes) ainsi que Greg Rouault, brillant vainqueur de l'épreuve. Et puis, c'est une évidence mais c'est toujours un grand plaisir de côtoyer Cécile, ma triathlète préférée (merci pour le prêt des lunettes), et Erwan, brillants représentants du COM Bagneux. Content aussi d'avoir vu le retour de Mme Copsté accompagnée de Copsté Junior. Et merci Amélie Jolie pour la compagnie.

Images
Les résultats du Meudon Triathlon

1. (27e au scratch) Stéphane Cottereau (Copsté, en photo), 2 h 5'55'' (bravo Steph... quelle belle allure quand je t'ai croisé...!) ; 2. (30) Pierre-Yves Provost (Ben), 2 h 6'21'' ; 3. (65) Neil Hammond (Le Gallois), 2 h 12'39'' ; 4. Vincent Noël (ET), 2 h 12'54''; 5. Laurent Bried (Lolo), 2 h 14'27''; 6. Xavier Jouven (Doc Combine), 2 h 16'51'' ; 7. François Dubuc (Zarma), 2 h 16'55'' ; 8. Grégoire Binet, 2 h 17'54'' ; 9. Laurent Le Gentil (Tic), 2 h 18'11'' ; 10. Nicolas Evrad, 2 h 20'15'' ; 11. Benoit Sortais (Festina), 2 h 21'37''; 12. Dominique Berthelot (DomGreg), 2 h 21'44''; 13. Jean-François Le Moigne (La bombe), 2 h 22'05'' ; 14. Grégory Ade, 2 h 22'29'' ; 15. Jean-Xavier Renard (JX), 2 h 23'06'' ; 16. Walter Batel (La loco), 2 h 24'35'' ; 17. Willy Vanaudenhove, 2 h 24'38''; 18. Vincent Desfossez, 2 h 25'04'' ; 19. Mélanie Batt (Pépette), 2 h 25'37'' (3e sénior féminine ; magnifique course Mel, bravo)

Jc8_11421
20.. Sébastien Vagnier (Duduche), 2 h 25'41'' ; 21. Pascal Baboneau, 2 h 30'42'' ; 22. Michel Bisson, 2 h 31'07'' ; 23. Sylvestre Ducreux, 2 h 31'32'' ; 24. Bretrand Louis, 2 h 32'15'' ; 25. Pascal Lutz, 2 h 32'41'' ; 26. Aurélien Schilles, 2 h 33'34''; 27. Carole Juszczak, 2 h 33'50'' ; 28. Pascal Boutreau (Pgb51), 2 h 36'26'' ; 29. Amélie De Hoyos (Figolu), 2 h 37'05'' (en photo au sprint avec Ninja) ; 30. Jean-François Le Goff (Ninja), 2 h 37'07'' ; 31. Frédéric Delalleau, 2 h 37'10''; 32. Mehamed Boucherit, 2 h 37'12'' ; 33. Bertrand Bourgine (Rascal), 2 h 37'44'' ; 34. Thomas Zunino, 2 h 37'46'' ; 35. François Millier, 2 h 37'50'' ; 36. Stéphane Dumortier, 2 h 38'23'' ; 37. Gilles Ollier, 2 h 41'37'' ; 38. Philippe Mérel, 2 h 41'49'' ; 39. Suzanne Lutz, 2 h 53'19'' ; 40. Thibault Marais, 2 h 55'13'' ; 41. Jimi Fréchette, 2 h 59'53'' ; 42. Isabelle Guéry, 3 h 5'38'' ; 43. Agnès Hammond, 3 h 13'16''.

Et mes connaissances :

1. Grégory Rouault (Poissy), 1 h 53'42 ; 8. Nicolas Hemet (Nick the Quick, Mont-Saint-Aignan), 1 h 58'39'' ; 29. Erwan Allard (Bagneux), 2 h 6'11'' ; 431. Cécile Bouché (Bagneux), 2 h 44'59''.

....................................................................


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine