Magazine Côté Femmes

Vous Banalisez l’Alcool et/ou Vous Refusez de Voir la Réalité ?

Publié le 19 mai 2008 par Frédéric Duval-Levesque

Le déni d’un client ou celui d’un proche face à l’alcool est fréquent.

Le terme de déni peut simplement dire que vous rejettez le diagnostic d’alcoolisme, de consommation abusive ou du danger de l’alcool.

Ce “refus de voir la réalité”, pour le client ou le conjoint, peut être considéré comme un moyen d’éviter la confrontation à l’anxiété, aux risques de l’alcool et tout ce qui touche à l’image et l’estime de soi de la personne.

« Oui, je sais, quand il sort avec ses copains, il a tendance à faire des excès… », dit l’épouse.

Comment permettre au conjoint de prendre conscience du problème ?

Faut-il que je vois le mari et la femme ensemble pour aborder le problème de l’alcool ou leur parler séparément ?

Puis-je néanmoins compter sur une aide de l’épouse pour prendre en charge le problème « alcool » du mari ?

Plus tôt vous reconnaîtrez que vous ne pouvez pas vous en sortir tout seul, plus tôt vous emprunterez le chemin de votre guérison.

Ou faut-il attendre la déchéance qui arrivera bien assez tôt (licenciement, divorce, solitude, maladies etc…) ?

Des professionnels compétents dans votre ville sont à votre écoute, prêt à vous aider, j’en suis certain.

Cher Lecteur, les réponses sont les vôtres…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frédéric Duval-Levesque 1018 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte