Magazine

Perdre son temps de Malcolm Hammer

Publié le 10 juin 2014 par Emilie Martinez @ptitelily01
Perdre son temps de Malcolm HammerPerdre son tempsPerdre son temps de Malcolm HammerAuteur: Malcolm Hammer.Édition:Rue de L'échiquier.Publié en: 2010.Genre: Philosophie.Perdre son temps de Malcolm Hammer« Tu tournes en rond, va prendre l air ! » ; « Mets-toi au travail au lieu de rêvasser ! » ; « Si seulement tu perdais moins de temps à bavarder avec tes copines... » Combien de fois n a-t-on pas entendu : « TU PERDS TON TEMPS ! » Mais au fond, qu est-ce qui se cache derrière ce reproche ? Le temps, c est à la fois le temps de travail ce temps actif, efficace, utile , mesuré par l horloge, qui nous rappelle qu il faut se dépêcher parce qu il nous est compté. Mais le temps, c est aussi le mien, celui que je vis et qui semble parfois s accélérer ou se dilater à mon gré : je m amuse, je traîne, je m ennuie, je m habitue, je crée, et c est comme si le temps devenait soudain plus souple, plus libre... En interrogeant cette expression où se croisent discours social et identité personnelle, culpabilité et plaisir, nous nous demanderons ce que cachent nos rêveries, nos oublis, nos promesses non tenues, nos paresses.Perdre son temps de Malcolm HammerJe voudrais déjà remercie Babelio et la maison Rue de L'échiquier pour leur partenariat. J'avoue que j'ai pris ce livre avec une grande curiosité. D'un parce que je ne connaissais pas cette maison d'édition et de deux parce que de temps en temps, j'aime lire des livres un peu philo. Et là sur le coup, je m'en serais bien passé. Je le trouve légèrement plombant, désoler pour mon avis assez franc, mais sur ce coup-là, c'est vraiment mon ressenti. J'aime bien le sujet abordé, surtout qu'on n'a pas mal d'exemple à travers des films ou des livres, deux domaines qui me plaisent particulièrement. Mais je trouve que l'auteur n'apporte pas assez de légèretés à ses dires. Certes, c'est très intéressant et cela nous amène à réfléchir sur les notions qu'il exprime. Mais il s'éparpille assez vite, enfin, c'est l'impression que j'ai eue, pour revenir à son idée de départ. Je pense que ce livre n'est pas forcement adapté pour des ados. À part s'ils sont 17 ans et qu'ils font philo. Ça peut les aider, parce qu'il est, mine de rien, assez riche en explications et en preuves. Après j'ai souvent été très ancré dans ma lecture parce que les exemples et les mots étaient assez bien choisit pour me contenir dans ma lecture. Il a de bons côtés malgré le fait que je n'ai pas trop aimé. Et je déplore l'absence de conclusion à tout ça.
En conclusion, un peu déçue de ce livre, d'où mon avis assez court parce que mine de rien, c'est des livres qui se lisent, pour ceux qui le souhaitent. Mais ne s'explique pas vraiment. Je ne l'ai pas forcement assez apprécier, mais il est assez riche et intéressant.
Perdre son temps de Malcolm Hammer2/5Perdre son temps de Malcolm HammerPerdre son temps de Malcolm Hammer

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emilie Martinez 3284 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog