Magazine Politique

Chine : faire face à une catastrophe naturelle majeure

Publié le 19 mai 2008 par Christophe Laurent
Dans son livre « Les services secrets chinois - de Mao aux JO », Roger Faligot fait notamment [je souligne le « notamment » car il s'agit d'un euphémisme au vu de la richesse d'informations apportées par ce livre] part que les responsables politiques de la Chine craignaient à la veille de l'organisation des Jeux Olympiques plus particulièrement le risque de soulèvements ou d'agitations sociales en lien avec différentes ethnies : tibétaine, ouïghour [les Ouïghours constituent aujourd'hui la plus importante (officiellement, près de 9 millions) des minorités nationales reconnues de la Région autonome de Xinjiang] ou des insurrections d'origine ouvrière, voire du mouvement Falun Gong groupe considéré en Chine comme une secte [mouvement qui prône en fait la résistance pacifique sur le modèle de Gandhi et qui s'appuie sur la pratique ancestrale du Qi Gong], mais aussi la survenue d'une catastrophe naturelle capable de causer le chaos dans l'organisation de la vie quotidienne centrée sur un événement mondialement attendu le 08/08/08.
Le parcours de la flamme olympique a ainsi bien été perturbé par des manifestants acquis à la cause tibétaine. Le citoyen français aura pu constater que ces manifestations ont mis à mal les positions de certains de nos dirigeants politiques dont notamment Bernard Kouchner lui-même, ministre des affaires étrangères, indiquant avec un cynisme inquiétant que l'on ne pouvait pas être plus tibétain que le Daïla Lama lui-même et dont on se souvient pourtant de son adhésion sans concession à cette cause. C'est que la diplomatie entre les pays occidentaux et la Chine est mise à rude épreuve. Alors que les cents derniers jours avant le 08/08/08 sont entamés, la plupart des pays occidentaux auront reçu le Daïla Lama, sauf le Président Nicolas Sarkozy. On pressent dans cette attitude conciliante la volonté de ménager les maitres de Pékin. Toute la question est de savoir dans quel but ?
Aujourd'hui face à la catastrophe du tremblement de terre majeur du Sichuan, ces revendications, ces risques sont mis de côté. Et l'on constate comme éberlués à la manifestation d'une des plus grandes opérations de transparence jamais réalisée dans ce pays pourtant particulièrement strict sur l'utilisation des informations sensibles. Les médias français n'hésitent pas pour certains à s'en étonner d'ailleurs parlant d'une catastrophe si bien exploitée par opposition à l'attitude criminelle de la Birmanie. On est donc de l'époque où Mao niait le dernier grand tremblement de terre. Au contraire, tous les dirigeants politiques et militaires se pressent dans la région sinistrée pour affirmer leur soutien au peuple, et font démonstration de transparence par la publication de chiffres comme lors la conférence de presse du 18 mai organisée par le Ministère de la Défense Nationale. Cette attitude est louable et nécessaire. Mais en Chine comme dans nos pays occidentaux, ce type de démarche cherche parfois à masquer des inquiétudes ou des faiblesses, voire des fautes. Souvenons-nous de l'attitude de G.W. Bush à la Nouvelle Orléans. Ou de la mascarade d'informations diffusées par les pouvoirs publics français lors de la catastrophe de Tchernobyl. En la matière, il n'est donc pas évident de donner des leçons aux dirigeants chinois. Pour autant, cette réserve ne nous impose pas au silence et à la naïveté. Au contraire, elle requiert d'ouvrir les yeux. Toute la question est donc de savoir dans quel but les dirigeants chinois ont-ils décidé a priori de réviser leurs standards ?
Peut-être pour anticiper ce que Roger Faligot notait comme la plus forte crainte du pouvoir en place : le soulèvement du peuple, surtout du petit peuple. Face à la corruption qui manifestement a conduit nombre d'écoles à être construites sans respect des normes sismiques, face à la désorganisation des secours [mais comment en serait-il autrement face à une catastrophe d'une telle ampleur?], face aux risques d'épidémies, ... face à la puissance de la nature, les dirigeants ne peuvent qu'adopter une position d'humilité. Déjà, ils acceptent l'aide internationale. Ils devraient en tirer des enseignements, espérons au bénéfice de la liberté d'expression qui seule permettra au pouvoir en place s'il est sincère d'orienter une nouvelle politique en faveur du développement économique de ces populations mises pour un temps sous le feu des médias et dont on sait qu'elles sont bien loin, pour celles qui sont touchées par le séisme, du dynamisme économique qui caractérise les grandes régions côtières . Car c'est bien de cela dont on besoin ces populations.
La catastrophe du Sichuan ne nous fera pas oublier le caractère autoritaire du régime communiste de Pékin mais ceci n'est pas une raison pour ne pas leur venir en aide.     Pour démontrer qu'il n'y a pas lieu de rester naïf, voici quelques liens sur une autre actualité moins médiatisée : Chine : armée pour la paix ou pour la guerre ? Le site de CNN se fait hacker par des pirates chinois La cyber-armée chinoise en marche contre les réseaux indiens  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Chin.Chin, il revient de Chine...

    Chin.Chin, revient Chine...

    Enfin ! Nicolas Sarkozy est de retour . Après avoir rater en direct live les événéments de Villiers Le Bel. En fait il vallait peut être mieux qu'il ne fusse pa... Lire la suite

    Par  Richard Kirsch
    FRANCE, HUMEUR, HUMOUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La Chine se débarrasse de ses mendiants

    Chine débarrasse mendiants

    6 janvier 2008 @ 19:31, dans International. Plaire à tout prix aux touristes : c’est le but que s’est donné la Chine pour les Jeux Olympiques. Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Strasbourg : appel à la Chine

    Strasbourg appel Chine

    Libérer le dissident chinois Hu Jia Zeng Jinyan et Hu Jia, militants infatigables des droits de l'homme en Chine Les députés ont adopté hier une résolution... Lire la suite

    Par  Danielriot - Www.relatio-Europe.com
    EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Quand Sarko se voit en empereur de Chine!!!

    Quand Sarko voit empereur Chine!!!

    Au cours d'une conférence de presse «off» en Inde, Nicolas Sarkozy a soutenu que «les Chinois» l'avaient élu homme de l'année. Une fanfaronnade de gamin. Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • YouTube bloqué en Chine depuis 48h : liberté de ne pas s'exprimer

    En Chine, le site internet YouTube est bloqué depuis 48 heures après que des vidéos sur les manifestations sanglantes de Lhassa soient apparus. Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • N'allons pas en Chine (même à pied)

    Il faut boycotter les Jeux Olympiques de Pékin. Ce n’est pas une décision facilement à prendre, je sais. Je l’ai prise moi-même ce matin dans la voiture en... Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La Chine contre la réception du dalaï lama par la France

    Interrogé sur les déclarations de Rama Yade, qui s'est dit prête à recevoir le chef spirituel du Tibet, en visite en France en août, le porte-parole du ministèr... Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Christophe Laurent 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines