Magazine Conso

Rafael M. Desoto

Publié le 19 mai 2008 par Hocvolo

rafael.jpg

Voilà un genre d’illustration que j’aime, qui me fait voyager vers un passé tellement présent (grâce à la TV, magazines…). Nous ne sommes pour la majorité pas de cette époque, mais cela me rappelle tellement ces superbes affiches de films des années 40/50, avec James, Clark, Gary, Vivien, Rita, Marilyn, Greta, tous en tête d’affiche… où les femmes étaient femmes où les hommes étaient mâles (Enfin c’est ce qu’on nous montrait…). La belle époque des affichistes et du Cover-art où tout était fait main, les typos incluent… Maintenant même les super-productions ne se cassent plus le cul ! On met la photo de la star, une typo basique, un peu d’effet avec Photoshop et voilà, le résultat en 2 jours à peine ! Les corrections dues aux caprices des “vedettes”ou de la prod. prennent plus de temps à réaliser que la création en elle-même !

Bref je viens vous parler de l’artiste d’aujourd’hui, Rafael M. DeSoto (1904-1992) est né à Aguadilla, sur la côte ouest de Porto Rico dans une famille de banquiers espagnols nobles. Il a commencé à dessiner tout petit. En 1915, après une crise bancaire internationale et la mort de son père d’une crise cardiaque, lui, sa mère et ses cinq frères et sœurs ont été séparés. Rafael a été envoyé au séminaire Joseph Saint à San Juan où il continue de développer sa peinture, mais aussi,… à se préparer à devenir prêtre! En 1923, il quitte le séminaire (ses démons ont été les plus forts : il admet lui-même aimer trop les filles - vive nous !) et va à New York afin de se perfectionner et voir ce qu’il peut arriver à faire avec son art.

A New-York, il vit de petits boulots (incluant des étiquettes de soda!) pendant sept ans, puis on lui donne l’occasion de faire sa première peinture de couverture sur Top-Notch Magazine, daté du 1 juin 1932. Il décide enfin de poursuivre sa vocation en free-lance et devient ainsi un des meilleurs en Pulp-Art. Ses techniques : huile et gouache sur toile, ses sujets : crimes, prostitutions, aventures (ça tombe bien qu’on en parle, n’oubliez pas la sortie d’Indianna Jones le 21 Mai…hum!…!),…
On pouvait voir les illustrations de DeSoto régulièrement sur les couvertures de All Détective, Black Book Detective, Ten Detective Aces… et beaucoup de fanzines sur les westerns et le sport (comme Ace Sports Monthly). Il a travaillé pour six éditeurs différents pendant six ans avant la signature d’un contrat exclusif avec Popular Publications, chez qui il devient le principal illustrateur de couverture de 1938-1948. (Il a continué à faire des couvertures pour d’autres éditeurs, avec comme signature, le nom de jeune fille de sa femme “F. Maçon” ou “M. François.”). Puis il commence à peindre The Spider avec The Glorious, d’octobre 1939 jusqu’à à la fin de la série.

A la fin des années 40 et au début des années 50, la demande de Pulps décline. Les livres et magazines utilisent de plus en plus de photos. Rafael comme beaucoup d’autres artistes doit s’adapter. Alors il commence à illustrer des livres brochés et des magazines masculins (pas forcément ceux auxquels vous pensez… mais plutôt sur les thèmes de la guerre, western, sports…).

A la fin des années 50, DeSoto se spécialise dans le portrait pour des représentants gouvernementaux et des PDG (sans commentaire). Ensuite, il fut embauché en 1964 pour enseigner l’anatomie et la composition au State University de New York, Farmingdale. Il continua à peindre chaque jour, jusqu’à ce qu’il décède en 1992 d’un petit coup de froid…

Un lien qui mène à son site apparemment encore en construction….


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hocvolo 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines