Magazine Amérique latine

Réûblique Dominicaine : élections du 16 mai 2008

Publié le 19 mai 2008 par Emilieh

Les élections du 16 mai 2008

Ca y est… c’est fini !

Depuis près de 2 ans que le pays prépare la campagne présidentielle 2008-2012, nous voici (enfin) à sa fin.

Tout a commencé avec les élections primaires au sein des 3 principaux partis, depuis ce moment, les routes du pays ont été décorées de panneaux, la télé nous diffusait des publicités à longueur de journée, puis vient enfin le jour J, le 16 mai.

Une ambiance de jour férié, depuis le jeudi 15 à midi, par décret présidentiel il était interdit de travailler, et ce jusqu’au samedi matin, 6 heures.

Le vendredi matin, jour de congé forcé donc, nous voilà donc en route pour St Domingue ou mon conjoint doit aller voter…

Avant de partir, on a d’abord regardé la météo, étant donné que plusieurs jours avant ils annonçaient de la pluie. J’avais été prévenue : « si il pleut on ne sort pas »…

Puis on s’informe de la situation sur place.

A la télé, ils nous montrent des files d’attentes à certains endroits, d’autres ou ça avance très vite.

Puis le candidat Miguel Vargas, accompagné de son épouse qui a voté à 8 heures précises, les images nous montrent son épouse, une future Première Dame, d’une humeur apparemment mauvaise (il paraîtrait qu’elle n’aurait pas apprécié la masse de partisans de son époux autour d’elle… pour une potentielle Première Dame, qui devra aller voir des hospices, des orphelinats, ça promet !).

On a eu de la chance, soleil au beau fixe, j’ai donc mon droit de sortie !

Dans la guagua pour St Domingue, une ambiance festive, les partisans de chaque parti défendent leur candidat, critiquent le président réelectionniste « é pa fuera que va », un des cris de guerre du partis de Miguel Vargas, en gros : il sort…

 

Les élections du 16 mai 2008



Les élections du 16 mai 2008

Cette année, les bureaux de vote sont ouverts depuis 6 heures du matin jusque 6 heures du soir.

Nouveauté : les urnes sont transparentes, les résultats seront scannés de chaque Junta Central du pays (154 en tout) et envoyés à la centrale de St Domingue, et un vote mixte.

Aux dernières présidentielles de 2004, les femmes votaient le matin, les hommes l’après midi, pour éviter les incidents (que les femmes ne se fassent pas pousser, ne se trouvent pas au milieu de disputes d’hommes…).

 

Les élections du 16 mai 2008
La Mella, une rue commercante TRES animée en semaine


Saint Domingue est très calme, limite désert… c’est comme un exode urbain, beaucoup de personnes allant voter dans leurs villages d’origine.

Tous les magasins sont fermés, même les Chinois n’ont pas ouvert le rideau, eux pourtant ouverts quasiment 24 heures/24…

De nombreux collèges électoraux ont été installés dans la zone coloniale, dans la majorité des écoles et lycées.

En 5 minutes, mon co-reporter a accompli son devoir civique, nous avons donc la journée devant nous (photos à venir).

Les élections du 16 mai 2008


 

A part quelques touristes (je me demande d’ailleurs pourquoi leur TO ne les a pas prévenus : pas une boutique, pas un musée ne sont ouverts, même pas la casa Colon) qui n’auront pour souvenir de St Domingue qu’une ville fantôme, il n’a pas un chat en ville.

 

Les élections du 16 mai 2008

 Des touristes pedus dans une ville fantôme...


Puis vient la soirée, l’heure de rentrer s’installer devant la télé et regarder les résultats.
Les alentours des JCE sont fermés, contrôlés par la police, pour éviter les fraudes, pour le plus grand plaisir des habitants du quartier, au lieu de véhicules poluants, ce sont les enfants qui ont investi la route pour jouer au baseball!

Les élections du 16 mai 2008

Les élections du 16 mai 2008


A 22 heures, le 1er bulletin de la JCE qui s’est fait attendre, il devait venir entre 20h30 et 21h30, qui ne nous apprend pas grand-chose : seuls 10% des bulletins leurs ont été transmis…

5,5 millions de dominicains ont exercé leur droit en République Dominicaine, puis en Espagne et aux USA.

Depuis un bon moment, à Santiago, la fête du PLD se déclarant vainqueur a commencé (créant l’agacement chez les opposants qui ont vu la que des informations ont filtré…).

Miguel Vargas qui avait prévu un discours pour 22 heures a du le reporter (à cause du retard de celui de la JCE), puis finalement a parlé après le second bulletin, vers minuit, reconnaissant sa défaite dès le premier tour (chose vraiment exceptionnelle), face au Président Fernandez remportant 53% des votes, mais toutefois ne le félicitera pas.

A minuit, on peut entendre la fête qui a commencé et qui ne s’arrêtera pas du week end.

De la musique en continu…

Apparement, les vendeurs d’alcool ont réalisé des ventes exceptionnelles… dur va être le retour à la réalité ce matin !

Durant toute la journée du samedi, la JCE a continué à diffuser ses bulletins, arrivant à un total de 7.

Comme je vous l’ai déjà dit, le week end, nous n’avons pas ou peu d’infos télévisées… donc, on est très peu informés sur ce qu’a fait le Président.

Toujours est-il que les opposants des partis minoritaires accusent depuis vendredi soir le PLD d’avoir payé les indécis pour voter pour Leonel Fernandez, mis en circulation de fausses cedulas d’identité… si Miguel Vargas a reconnu la défaite, pour ces partis ayant réuni 5% des votes, la pastille a du mal à passer (entre autre notre Président des Pauvres qui n’a reçu que 4% des votes, les autres comme Eduardo Estrella, éliminé face à ce dernier aux primaires des élections n’a obtenu que 4000 voix…).

Nous voilà donc repartis pour 4 ans avec Leonel Fernandez.

Maintenant qu’il a remis ce pays sur les railles (suite au grand désastre laissé par l’administration d’Hipolito Mejia) à un niveau macro économique, lui a donné une crédibilité internationale, un métro à Saint Domingue, il est à espérer qu’il fasse quelque chose pour les dominicains les plus défavorisés, comme créer des écoles, augmentera le niveau de l’éducation, améliorera les hôpitaux, créera des prestations sociales (qui existent déjà, mais données aux membres de son parti), et luttera contre cette corruption ambiante.

Du coup ça fait vraiment drôle de ne plus entendre parler politique, il y a comme un avant/après, et on ressent comme un vide.

Tout ce ramdam pour une journée qui passe si vite, j’ai comme l’impression d’avoir vécu la préparation d’un grand événement et le vide qui vient une fois que celui-ci est passé…

Je me demande ce que l’on va bien pouvoir faire le dimanche (rappelez vous, ça m’avait pas mal occupée ici et  !).

 

Les élections du 16 mai 2008

 

Les élections du 16 mai 2008

 

Les élections du 16 mai 2008

 Interdiction aux portables, on les retire à l'entrée

Les élections du 16 mai 2008

 

Les élections du 16 mai 2008

 

Les élections du 16 mai 2008

 

Les élections du 16 mai 2008

 Des petites fans de Leonel, qui font le signe L de raliement du PLD!

 

Les élections du 16 mai 2008

Aller, pour la peine une glace... ce sont mes ex- petites voisines, j'ai vu naître les 2 plus petites.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emilieh 2608 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte