Magazine Côté Femmes

Eté enfin là

Par Gentlemanw

Envie d'aller à la piscine ce matin, pas au bureau. Là avec votre jupette en néoprène, héritée de la combinaison de plongée de votre dernier séjour en mer rouge, vous vacquez à vos occupations hebdomadaires, avec ce crop top blanc et léger, vous êtes l'estaivante de votre prochaine réunion. Rien de plus simple, une serviette de bain sur l'épaule en lieu et place de votre bandoulière avec votre pc portable, vous n'avez qu'à rajouter la crème solaire et trouver la terrasse la plus proche à défaut d'une plage. 

Femmes-5-2392.jpg

Sursaut, et virage dans le métro, vous voilà réveillée, rien de tout cela, vous, la foule, la chaleur imprégnée des parfums de déodorants, les sièges et les lumières de la prochaine station, vous jetez un oeil sur les panneaux indicateurs, vous êtes revenues de ce weekend savoureux. Vous en amoureuse transie, avec ce beau jeune homme, enfin disons cet homme, son âge est sans importance car vous êtiez bien avec ce presque inconnu, près de vous. Rencontré le mois dernier, là un soir chez une copine pour un apéro-crémaillère de printemps, une relation d'une autre copine, un type souriant, un brin paumé dans cette foule majoritairement de nanas. Un festival de tapas, un verre, deux verres, un troisième en bas au pied de l'escalier, des phrases, son sourire toujours, un numéro, un taxi ensemble mais rien ce soir-là. Non juste le sur-lendemain, un rendez-vous, des fleurs, des rires, un classique flirt comme une jeune fille, un repas là dans ce restauarnt rétro avec son bar en zinc, des mots, des sourires, et puis une nuit inoubliable.

Femmes-5-1990.jpg

Oui vous avez redécouvert l'amour, le sexe primaire et chaud sous des draps, dans un lit, sur le canapé, sans draps ailleurs, juste dans cette chaleur d'été, dans ses bras, simplement collé à lui. 

Oui l'appel de deux corps qui se charment, se regardent, ne se jugent pas dans une glace, mais dans un élan énorme, se mêlent, s'emboîtent, fusionnent et jouissent. Une saison d'amour, quelques heures, quelques jours, beaucoup de nuits, chez lui ou chez vous.

Quel bonheur ! et encore ce week-end pour le charmer, le séduire de vos atours féminins, en croyant enfin à votre volupté, oui vos seins, cachés le plus souvent, révélés enfin face à lui, esthète et délicat, calme face à votre féminité, en pleine empathie vers vous, vers votre plaisir. Il vous a donné du plaisir, sans limite, multipliant les préliminaires, écoutant vos gestes, devinant vos attentes. Une magie en plus de votre rencontre déjà si gourmande, de vos soirées, collés l'un à l'autre à parler de tout, de vraiment tout, de rien aussi, de futilité et puis dans les silences, des sentiments. Des lèvres qui s'embrassent, s'aiment.

unnamed--3-.jpg

unnamed--2-.jpg

Ce matin, vous êtes encore plus belle pour aller au bureau, cette tenue, c'est pour vous, pour lui, ce soir après cette journée de réunion, de briefings commerciaux, d'emails. Vive l'été et l'amour.

Nylonement


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gentlemanw 8059 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog