Magazine Politique

Toxicité d'un OGM et du Roundup

Publié le 23 juin 2014 par Blanchemanche
http://www.mesopinions.com/dossiers/toxicite-ogm-roundup/toxicite-confirmee-ogm-pesticide-roundup/32
Toxicité d'un OGM et du Roundup
Le CRIIGEN se réjouit du fait que l'ANSES, et plusieurs pays dont la France, aient reconnu la nécessité de tests à long terme pour les OGM, et la sous-évaluation des pesticides. Un projet de résolution en ce sens va être soumis au Parlement français. Nous nous en félicitons. Par ailleurs, la Direction Générale de la Santé et des Consommateurs de la Commission Européenne a désavoué l'avis de l'EFSA sur l'absence de nécessité de tests à long terme. 
Les recherches de l'équipe du Pr. Séralini, publiées en septembre 2012 portaient sur la toxicité à long terme du principal herbicide du monde, le Roundup, et d'un maïs OGM (NK603) qui le tolère sans mourir, deux produits commercialisés par la firme MonsantoCette étude a été l'une des plus consultées au monde depuis septembre 2012. . 
Depuis, la revue scientifique et son éditeur ont été l'objet de pressions incessantes. Face à ces attaques, l'éditeur de la revue Food and Chemical Toxicology a publié la réponse détaillée de l'équipe de recherche du Pr Séralini à toutes les critiques. Il est à noter que la plupart de ces personnes ne sont pas de la spécialité, ou ne publient pas dans le domaine de la toxicologie des pesticides ou de l'évaluation des OGM. De plus, les chercheurs du Criigen ont produit de nouvelles données expérimentales sur le Roundup précisant leurs hypothèses sur la toxicité cachée de cet herbicide. 
En réalité, les critiques négatives émanaient d'une quarantaine de scientifiques ou regroupements (associations, agences de validation des produits...) dont les conflits d'intérêts ont été établis pour une grande majorité d'entre eux, que ce soit directement avec la société Monsanto, ou bien avec les personnes ayant favorisé les autorisations des produits de la firme en question, ou du même type de produits (OGM, pesticides...). 
Le CRIIGEN et l'équipe de recherche ont reçu le soutien et les critiques positives de plus de 300 scientifiques de 33 pays et 5 continents, qui représentent davantage à notre sens l'ensemble de la communauté scientifique. 
Cette étude a révélé les carences des évaluations ayant conduit aux autorisations des produits incriminés, ainsi que le laxisme des agences sanitaires, dont l'EFSA, qui ont commis des fautes professionnelles pouvant menacer gravement la santé des citoyens. 
Des mesures judiciaires seront prises en 2013, notamment pour faire toute la transparence sur les données toxicologiques cachées et laxistes qui ont permis, via les agences sanitaires, d'obtenir les autorisations de commercialisation des produits testés par l'équipe du Pr. Séralini
Pour donner l'exemple, l 'équipe de recherche du Criigen a déposé ses données brutes auprès d'un huissier de justice. Elles seront rendues publiques dès que les agences ou Monsanto auront fait de même pour les leurs, et que les gouvernements y auront consenti. 
Ceci permettra vraiment à l’ensemble de la communauté scientifique de disposer de toutes les données toxicologiques existantes sur ces produits industriels, afin que s’opère une véritable expertise contradictoire et transparente, et non plus une pseudo-expertise biaisée par des groupes de pressions plus soucieux de leurs intérêts que de la santé publique.



S'informer pour agir : Comité de soutien au Pr-Séralini

Le comité de soutien regroupe des organisations de la société civile, des scientifiques et des citoyens soucieux d'apporter leur appui moral et professionnel au Criigen et à la personne du Pr Séralini après la publication de ses travaux sur les OGM et les pesticides depuis 2012. 
Gilles-Eric Séralini est professeur des Universités à Caen en biologie moléculaire, chercheur sur les effets des pesticides, de différents polluants, et des OGM sur la santé.
Il a dirigé de 1991 à 2010 une douzaine de thèses expérimentales notamment sur hormones sexuelles et cancers. 
Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique), expert pendant 9 ans pour le gouvernement français dans l’évaluation des risques des OGM, pour l’Union Européenne et différents pays, il a publié en 2007 l’étude la plus détaillée sur les signes de toxicité d’un OGM commercialisé (MON863) et en 2009 sur 3 OGM. Il travaille sur les effets du Roundup, herbicide majeur dans le monde utilisé aussi avec les OGM, ce qui lui vaut plusieurs invitations internationales.
Co-directeur du Pôle Risques de l’Université de Caen (MRSH-CNRS). Chevalier de l’Ordre National du Mérite pour l’ensemble de sa carrière en biologie, par le Ministère de l’Écologie (2008).
Ses publications :
Aujourd’hui en librairie de Gilles-Eric Séralini : 
Génétiquement Incorrect (Flammarion, 2003 et Coll. Champs - poche, 2005)
Ces OGM qui changent le monde (Coll. Champs, Ed. Flammarion, réédition revue et amplifiée, 2010)
Après-nous le déluge ? (Ed. Flammarion/Fayard, 2006). Paru en 2009 : Nous pouvons nous dépolluer (Editions Josette Lyon)

Excellente vidéo, claire et précise, sur Monsanto réalisé pour France 4.

Monsanto, sa vie son empire #DATAGUEULE 6


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines