Magazine

"G pa U le BAC à koz 2 l'ortograf"

Publié le 19 mai 2008 par Micheljanva

À force de communiquer par SMS, des élèves commettent d'énormes fautes d'orthographe. Ainsi, pour à la grande surprise d'un correcteur du BAC, la Symphonie inachevée de Schubert s'est transformée en symphonie «inHeV» dans une copie du baccalauréat. L'orthographe simplifiée des textos a non seulement envahi les forums de discussion sur Internet mais commence à apparaître sur les feuilles d'examen. Et les bacheliers de qualifier les habitants de la Martinique de «Martinikés»… Pour un autre, «l'euthanasie» devient «le tas nazi» (pas si faux...). Jean-Paul Brighelli accuse :

"C'est aussi l'héritage de l'abandon progressif de la dictée au collège depuis une quinzaine d'années."

Pour Danièle Manesse, professeur de sciences du langage à la Sorbonne nouvelle et coauteur d'Orthographe, à qui la faute ?,

"Le langage SMS n'influence pas l'orthographe. Les élèves savent qu'ils utilisent un code, un langage secondaire. La baisse du niveau en orthographe serait plutôt le résultat du peu de temps consacré à l'étude de la langue à l'école."

Michel Janva


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte