Magazine Santé

STRESS: Il induit jusqu'à des lésions cardiaques – Nature Medicine

Publié le 24 juin 2014 par Santelog @santelog

STRESS: Il induit jusqu'à des lésions cardiaques – Nature MedicineLe stress peut provoquer l’inflammation des vaisseaux sanguins, c’est le processus sous-jacent à l’effet du stress sur le risque cardiaque, proposé par ces chercheurs américains de la Harvard Medical School. Leurs conclusions, sur l’animal et de jeunes médecins soumis à un exercice intensif, publiées dans la revue Nature Medicine illustrent comment un stress psychologique peut conduire à des lésions cardiaques.

Les chercheurs ont non seulement exposé des souris à un stress chronique et démontré une augmentation des niveaux de globules blancs mais aussi analysé des prélèvements sanguins de jeunes médecins après une semaine de travail en soins intensifs et constaté une même augmentation de la numération des globules blancs.

De précédentes études avaient déjà suggéré que l’inflammation des globules blancs pouvait être impliquée dans le processus de rupture des plaques d’athérosclérose entraînant la crise cardiaque. C’est notamment la démonstration de cette toute récente étude de l’Université de Binghamton publiée dans la revue mBIO qui invoque la dispersion, sous le coup du stress, de biofilms bactériens permettant  la libération de la plaque artérielle dans le sang, et déclenchant la crise cardiaque.

Ici, les chercheurs de la Harvard Medical School ont mené une étude en laboratoire afin d’examiner l’association entre le stress psychologique et l’athérosclérose ou la maladie coronarienne en regardant l’effet du stress sur les globules blancs du système immunitaire.

Les chercheurs ont analysé

·   des échantillons de sang de 29 jeunes médecins exposés à des situations stressantes, et précisément,

·   l’activité des cellules souches hématopoïétiques qui se spécialisent en d’autres cellules sanguines et les globules blancs, qui forment le système immunitaire,

·   et des cellules du système immunitaire de souris exposées au stress.

Les médecins participants avaient dû remplir un questionnaire de stress (Cohen’s Perceived Stress Scale).

Quant aux souris, les chercheurs les ont soumises à différents niveaux de stress chronique, par exemple en inclinant leur cage ou en les isolant.

Stress, globules blancs et cellules souches hématopoïétiques : Les chercheurs constatent :

·   Une association significative entre le niveau de stress des médecins et la concentration en certains types de globules blancs (neutrophiles, monocytes et lymphocytes),

·   une association significative chez la souris aussi, entre les expositions au stress et les niveaux de certains globules blancs (neutrophiles et les monocytes),

·   une activité accrue des cellules souches hématopoïétiques dans la moelle osseuse de souris stressées,

·   des niveaux de noradrenaline augmentés dans la moelle osseuse de souris stressées suggérant l’implication de cette hormone dans l’augmentation de l’activité des cellules souches hématopoïétiques.

Car lorsque les chercheurs privent les souris stressées de récepteurs de la noradrénaline, ces souris ne montrent pas les mêmes augmentations d’activité des cellules souches, elles semblent alors comme protégées du stress.

Enfin, l’examen de vaisseaux sanguins en laboratoire montre, suite à exposition au stress, des plaques d’athérosclérose pénétrées par un grand nombre de globules blancs.

En conclusion, cette recherche montre que le stress chronique interfère avec la production de cellules sanguines, le système immunitaire et le processus de développement de l’athérosclérose. C’est une preuve supplémentaire du rôle du système hématopoïétique dans les maladies cardiovasculaires et du lien biologique direct entre le stress chronique, l’inflammation chronique et la maladie coronarienne. Des résultats qui confirment et expliquent l’association entre le stress émotionnel et les maladies coronariennes.

Source:Nature Medicine June 22 2014 doi:10.1038/nm.3589Chronic variable stress activates hematopoietic stem cells

STRESS: Il induit jusqu'à des lésions cardiaques – Nature Medicine
Lire aussi:

Du STRESS à la crise cardiaque, les bactéries sont de la partie

Du STRESS à la crise cardiaque, tout se passe dans le cerveau

STRESS et crise cardiaque, deux maux associés


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70620 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine