Magazine Bons plans

Multitâche ? Non merci !!

Publié le 24 juin 2014 par Zzscilly

Le multitâche n'est pas adapté au fonctionnement de notre cerveau

Multitâche ? Non merci !!Il est parfois difficile de se rendre à la raison. Pourtant, c'est la science qui va nous y ramener : il semblerait que notre cerveau soit incapable de gérer plus deux choses à la fois (et c'est déjà beaucoup !).

Les recherches en ce sens tendent à converger dans le même sens. Parmi celles-ci, il y en une que nous devons à des scientifiques français de  l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) menés par le Dr Étienne Koechlin.

L'étude date de 2010 et a fait l'objet d'une publication dans le journal Science : http://www.sciencemag.org/content/328/5976/360.abstract

Notre cerveau ne serait câblé que pour traiter deux tâches à la fois au maximum

Il ressort de ces recherches qu'à chaque fois que nous tentons de faire deux choses à la fois, chaque hémisphère du cerveau se concentre sur l'une des tâches. Cette "division du travail" pourrait expliquer pourquoi le multitâche nous est difficile.Dès lors qu'une troisième activité se lançait, les chercheurs ont constaté une explosion du nombre d'erreurs et un temps de réponse de plus en plus médiocre. Sauf à disposer d'un troisième lobe frontal, ce qui est finalement assez rare, on voit difficilement comment contourner cet obstacle ! En définitive, l'étude souligne que nos propres limitations physiques relativisent l'intérêt de mener à bien plusieurs activités en même temps.Cela pourrait également expliquer pourquoi nous prenons parfois des décisions irrationnelles quand nous sommes confrontés à une longue liste de choix.

Quelles conclusions en tirer ?

Il n'y a rien de bien nouveau sous le soleil... 
  • la loi de Carlson nous rappelle que "faire quelque chose en continu prend moins de temps qu'en plusieurs fois" (pour en savoir plus sur la loi de Carlson, voir cet article dans le blog : http://pragma-tic.blogspot.fr/2013/09/lois-generales-du-temps-et-si-lon.html ). On gagnera toujours à se préserver des séquences de temps homogènes de manière à augmenter la productivité.
  • Une piste s'ouvre également à nous par l'organisation de sa disponibilité (c'est à dire : se rendre disponible à des moments qui conviennent à notre écologie et à notre environnement, de manière à être interrompu aux moments prévus pour ça).
  • Une autre conséquence réside dans le fait qu'il y a intérêt à limiter autant que faire se peut le nombre de tâches en cours (a priori, pas plus de 2 !). Vous remarquerez que ces recommandations sont également celles que l'on donne dans les techniques Kanban ou dans les modèles de lean management. L'idée générale derrière ce principe est de ne pas se lancer dans une 3ème tâche tant que l'une des 2 qui sont en cours n'est pas terminée.
Maintenant que ces réponses ont été données, il reste une question fondamentale : les hommes et les femmes sont-ils égaux devant le multitâche ? Le mythe selon lequel les femmes seraient douées naturellement pour le multitâche est-il une réalité ?

C'est ce qui fera l'objet d'un prochain article !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zzscilly 81 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte