Magazine Science & vie

Le pouvoir de l' imaginaire (333) : des moments d' égarement ??!!

Publié le 24 juin 2014 par 000111aaa

J’abandonne un instant les dialogues avec  PIERRE  pour vous parler de physique  de science-fiction …..Peut-être êtes-vous  d’ailleurs en train de vous récrier : «   Olivier ! N’avez-vous pas dans les numéros précédents  évoqué  l'introduction des nombres complexes  et du nombre  imaginaire pur 1²=-1  dans la physique et même dans la cosmologie ?  N’avez-vous pas reçu des commentaires sur le sujet de DOMINIQUE MAREAU ????»  …Oui , certes  mais aujourd’hui les évènements vont me contraindre à franchir un degré supplémentaire  de fiction  et je vais devoir faire référence pour cela à l’actualité scientifique ………

1 :LES PROJETS DE LA NASA

  Parmi tout ce que la  NASA   envisage  il y a de temps en temps  des projets extrêmes….. Voici ce que  SLATE   dévoile ces jours derniers L (copier-coller partiel) : «Une expérience de voyage à la Star Trek n'est pas inenvisageable de notre vivant», explique Harold White, ingénieur à la Nasa, dans une interview accordée au site américain Gizmodo. Depuis quatre ans, la Nasa investit dans la création d'un moteur à distorsion. S'il fonctionne et s’il est monté sur un vaisseau, ce procédé pourrait réduire des voyages spatiaux de plusieurs milliers d'années à quelques jours. A nous l’univers!

Le vaisseau baptisé IXS Enterprise n’existe aujourd’hui que dans l’imagination d’un artiste, le néerlandais Mark Rademaker, et s’inspire ouvertement de l’USS Enterprise, la série américaine télévisée culte qui a popularisé dans les années 1960 les voyages interstellaires. Au lieu de se déplacer à toute vitesse entre deux points, le vaisseau réduit la distance entre ces points en «pliant» le tissu spatial. C’est exactement ce que veut faire la NASA……… » …. «  Développé par le physicien Miguel Alcubierre, ce concept est une façon de contourner la théorie de la relativité d’Albert Einstein qui explique qu’aucune vitesse dans l’univers ne peut excéder celle de la  lumière . Alcubierre considère qu’il faut donc courber l’espace autour du vaisseau et réduire ainsi considérablement la distance à parcourir. »…. «  Le but immédiat est de créer une «bulle de distorsion» à petite - et même très petite - échelle. «D'abord autour de masses microscopiques», puis, si les tests sont concluants, «de petits objets»….. «  Si l’homme veut se déplacer dans la galaxie, il doit développer des vaisseaux beaucoup beaucoup plus rapides que ceux qui existent aujourd’hui. Le satellite Helios, prévu pour 2018, devrait atteindre les 720 000 km/h. Une vitesse record, mais il faudrait près de 7 000 ans pour atteindre l'étoile voisine de Proxima du Centaure….. »

OUI ! VOUS AVEZ BIEN LU ! Il ne s’agit pas d’aller plus vite que la lumière !Il s’agit de courber l’espace entre le point de départ et celui de l’arrivée  et donc de le raccourcir ! Arrivés à ce point de leur  lecture ,  mes lecteurs  écarquillent les yeux : «   EST-CE POSSIBLE , OLIVIER  ???? »

  Et ma réponse est oui et nous en possédons la preuve experimentale !

La trajectoire de la lumière est effectivement déviée aux abords d'un objet massif comme le soleil ou un trou noir. La théorie de la relativité générale d'Einstein montre en effet que toute forme d'énergie est sujette à la gravitation. Ainsi les photons, bien que sans masse apparente  propre, possèdent une certaine énergie qui subit l'attraction gravitationnelle des corps massifs proches. Existent par ailleurs les effets  bien expliqués de lentilles gravitationnelles et  de croix d EINSTEIN…

Ma photo vous explique ce qui se passe .

Capture.PNG courbure.PNG

Etudions maintenant le cas du projet de la NASA  qui se propose de raccourcir le trajet vers les étoiles lointaines  non pas  de photons mais les trajets de FERMIONS   donc des   particules présentant une masse ….  L’énergie produite par un corps qui tomberait  en chute libre sur un  extremum de densité gravitationnelle  réalisée ainsi en laboratoire  va dépendre strictement   des  caractéristiques  de cet extremum que nous appellerons « effet de mini trou noir  artificiel »  , en abrégé  EMTNA …… Supposons que les experts  NASA   réalisent un dispositif    qui permette de courber l’espace au point d’atteindre   pratiquement la vitesse de la lumière c,  alors  l’énergie cinétique   d’un corps massif  1/2mv² ATTEINDRAIT  LA VALEUR  Ec = 1/2 m c² ….On en déduit que la moitié de la masse du corps sera transformée en énergie.DROLE DE FACON DE MAIGRIR  ..PAS VRAI !

 A SUIVRE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine