Magazine Afrique

Ghana, un référendum pour l'abolition de la peine de mort

Publié le 25 juin 2014 par Busuainn_ezilebay @BusuaInn_Ezile

Ghana, un référendum pour l'abolition de la peine de mort

I love Ghana @Nana Kofi
Acquah www.nkaphoto.com

Ghana : Vers l'abolition de la peine de mort

Ouestafnews - Les Ghanéens devaient être appelés aux urnes pour décider de l’abolition ou pas de la peine de mort à travers un référendum, selon une source officielle. 


Le Ghana qui figure parmi les pays qui n’appliquent plus la peine de mort, même si la peine capitale figure dans les lois du pays. 
Selon les amendements qui leur seront « proposés les Ghanéens vont se prononcer sur le remplacement de la peine de mort par la prison à vie », a indiqué e professeur Emmanuel Dankwa, président du Comité de pilotage des réformes constitutionnelles (Cric, sigle en anglais). 
Cité par la presse locale en marge d’une rencontre sur la réforme de la constitution de 1992, le professeur Dankwa, a aussi annoncé que le référendum sera aussi l’occasion pour le peuple de se prononcer sur deux autres dispositions de la charte fondamentale : le pouvoir du président de la république de déclarer la guerre qui doit désormais revenir au parlement et la prestation de serment du président élu qui selon les propositions ne doit plus se faire devant le parlement mais devant la haute Cour de justice. 
Aucune date précise n’a été avancée pour la tenue de ce référendum, mais dans ses recommandations, la Cric propose qu’il soit tenu concomitamment avec les prochaines élections des assemblées de district, prévues durant l’année 2014. 
En matière de peine capitale, le Ghana figure dans la liste des pays « abolitionniste de fait », bien que l’on compte 138 personnes qui sont actuellement dans le couloir de la mort au Ghana, la dernière exécution dans ce pays remonte à 1993, indique la coalition mondiale contre la peine de mort. 
En Afrique de l’ouest, le Nigeria et la Gambie constituent les principaux pays qui maintiennent la peine capitale contre une majorité qui tend vers l’abolition. Au Nigeria, 1233 personnes sont actuellement dans le couloir de la mort et quatre exécutions ont été notées en 2013. 
En Gambie, où l’on compte 38 condamnés à la peine de mort, le moratoire observé depuis plusieurs décennies a été rompu en 2012 avec l’exécution de neuf personnes. Un acte qui avait soulevé un concert de condamnation à travers le monde. 
Le Togo et le Sénégal ont aboli la peine de mort depuis 2002. 

Lu sur Ouestaf.com



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Busuainn_ezilebay 3675 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines