Magazine Info Locale

Détournement de fonds à l' Office de tourisme de La Rochelle: un responsable administratif renvoyé en correctionnelle

Publié le 25 juin 2014 par Blanchemanche
par Agnès MARRONCLE
Olivier Jobit sera convoqué au tribunal correctionnel le 17 juillet
L'office de tourisme de La Rochelle© PHOTO XAVIER LÉOTY
Jusqu’à ce matin et depuis 48 heures, Olivier Jobit, ex salarié de l’association gérant l’office de tourisme de La Rochelle était en garde à vue. Il en est ressorti libre, mais sous contrôle judiciaire et convoqué par le parquet de la Rochelle en audience correctionnelle le 18 juillet prochain pour répondre de faux, escroquerie et abus de confiance.Au regard de Dominique Chevalier, vice-procureur, les faits révélés par la brigade financière de la police judiciaire d’Orléans et son antenne de La Rochelle sont suffisamment explicites pour une convocation directe, sans avoir besoin de remettre le dossier entre les mains d’un juge d’instruction.Le 28 janvier dernier, Pierre Constant, président de l’office de tourisme, déposait une plainte contre X après avoir découvert un trou de quelque 700 000 euros dans le budget de l’association. Celle-ci faisait peu après l’objet d’une procédure collective devant le tribunal de grande instance, elle est toujours en période d’observation.Le 17 janvier, le comptable Olivier Jobit avait cessé le travail, pris d’un malaise. Il n’était plus réapparu dans son bureau jusqu’à sa mise à pied, de même que celle du directeur de l’O.T, en février 2014.Depuis, les enquêteurs de la police judiciaire menaient leur travail : épluchage des comptes de l’association comme de ceux d’Olivier Jobit, recueil de témoignages etc. Ils ont réuni, semble-t-il, assez d’éléments pour faire apparaître, sur les trois années que couvraient leur enquête de 2011 à 2013, la fabrication de faux, le maquillage de bilans et le détournement de fonds de l’Office au profit de l’homme maintenu depuis mardi en garde à vue.Hier matin, la vice-procureur Dominique Chevalier qui n’a pas souhaité préciser le montant du détournement. Elle a simplement signalé que l’ex-responsable financier niait les faits, en rejetant une partie sur sa hiérarchie. « Olivier Jobit a été mis en présence de ses anciens présidents et directeurs durant sa garde à vue, mais cela n’a rien donné de nouveau », déclarait hier le commissaire Dubit, directeur du pôle inter-régional de la police judiciaire.L’ancien directeur administratif et financier est donc le seul mis en cause pour expliquer les comptes falsifiés d’un office de tourisme dont le passif est aujourd’hui estimé à 1,2 millions d’euros.C’est le chiffre finalement retenu dans le cadre de la procédure de sauvegarde. Si le pot aux roses semble découvert, cela ne lève pas l’inquiétude des 26 salariés permanents de l’office de tourisme de La Rochelle.Même en cette période de haute saison, un plan  de restructuration incluant une restriction de personnel doit être adopté prochainement par le conseil d’administration de l’association

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte