Magazine Culture

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 5. Episode 3.

Publié le 25 juin 2014 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2014-06-25-19h01m43s169.jpg

Pretty Little Liars // Saison 5. Episode 3. Surfing the Aftershocks.


Après deux épisodes encourageants, Pretty Little Liars retombe plus ou moins dans ses travers et je trouve ça légèrement dommage, surtout pour une série qui avait su très justement bien se remettre sans problème grâce à la belle énergie de ses personnages. Ce que je comprends tout de suite là dedans c’est que Pretty Little Liars a peut-être encore un peu de choses à établir avant de réellement lancer la saison. D’un côté nous avons Allison et sa famille qui tentent de faire le deuil de la mort de Mrs. DiLaurentis. Mais Alison tente aussi de découvrir qui pourrait bien encore lui en vouloir. Il y a tout de même un truc que j’ai du mal à comprendre c’est avant tout pourquoi en vouloir autant à cette fille alors qu’au fond elle n’était pas nécessairement la pire femme de toute l’histoire et qu’elle a amplement payé pour ce qu’elle a pu faire je suppose. Nos quatre autres petites menteuses également par la même occasion. On a donc toujours un peu de mal à voir où est ce que Pretty Little Liars veut nous embarquer mais c’est peut-être ce qu’il y a de plus efficace. Le côté ultra mystérieux de la série l’a toujours rendu intéressante. C’est en tout cas ce que je pense. Elle va donc notamment confronter Ezra dans une scène qui aurait peut-être pu être un peu plus intéressante.
Notamment car le tout semble assez mal amené et que la scène n’avait à mon sens pas l’implication que cela aurait dû avoir. Bien entendu, il faut, pour que Ezra ouvre un peu plus sa bouche, que Aria ait besoin de lui. Comme c’est touchant. La relation entre Ezra et Aria est de nouveau au beau fixe même si j’ai un peu de mal à comprendre au fait que Ezra puisse passer du côté un peu étrange et cinglé de la saison précédente à cet agneau doux qu’il est à nouveau maintenant. La dualité qu’il y a chez ce personnage avait été très bien exploitée l’an dernier et tout d’un coup, maintenant que la piste A est écartée à son sujet, on peut bien se demander ce que Pretty Little Liars veut nous réserver avec lui. Il y a tout de même quelque chose qui m’a plus dans cet épisode et c’est le fait que Aria se confie à Ezra sur le fait qu’elle est responsable de la mort de Shana. Je ne pense pas que j’aurais pu faire confiance à Erza avec un tel secret après tout ce qui s’est passé la saison passée mais peu importe, la confession était juste et à sa place. Elle permet aussi de faire évoluer la relation entre les deux personnages, de voir qu’au fond Aria fait à nouveau confiance à Ezra. Reste à savoir ce que tout cela va créer par la suite car je suppose que Aria ne va pas rester comme ça tout le temps.

vlcsnap-2014-06-25-19h01m46s202.jpg
Par ailleurs, Spencer, notre enquêtrice préférée, tente de trouver à qui Mrs. DiLaurentis écrivait le soir de sa disparition. Tout cela va permettre encore une fois de créer la discorde entre Spencer et son père. Lui et Melissa cachent quelque chose mais quoi ? Encore un secret que l’on ne va pas connaître avant un sacré bout d’épisodes puisque ce n’est que le début de la saison. Sauf que je n’ai pas envie que Pretty Little Liars passe une saison complètement là dessus, ce serait bête et ridicule. Les flashbacks sur Hannah qui nous montrent comment Mona avait tenté par le passé de changer Hannah en une sorte de nouvelle Allison et que sans elle, elle ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Mona influence donc à nouveau Hannah et ce dans une optique intéressante mais très floue. On ne sait pas trop ce que cherche à faire Pretty Little Liars si ce n’est nous rappeler que Hannah et Mona étaient comme cul et chemise lors de la première saison de la série. C’est en tout cas la seule chose dont je me souviens. Finalement, ce nouvel épisode de Pretty Little Liars était globalement assez décevant par rapport aux deux précédents. Notamment car l’on sent que la pression est largement redescendu alors qu’il n’y avait pas besoin de le faire. Au contraire.
Note : 4/10. En bref, dommage que la tension retombe.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog