Magazine Science & vie

Le pouvoir de l' imaginaire (334) : les extrapolations foldingues de la relativite

Publié le 26 juin 2014 par 000111aaa

 Vous réalisez surement que si les projets dont je vous ai parlé  hier sont sponsorisés par la NASA ,il est nécessaire d’en présenter quelques éléments de pertinence et de crédibilité . Or , il  devient nécessaire dans ces cas-là de faire une démarcation stricte entre ce que raconte et croit  avoir compris un journaliste et le physicien auteur du projet ….JE SUIS DONC PARTI EN RECHERCHE EN  LANGUE ANGLO SAXONNE  DIRECTEMENT A LA SOURCE ….

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 ET VOICI  MA TRADUCTION  PARTIELLE DE CE QUE J’AI TROUVE :

« En créant l'une de ces bulles , le moteur de l'engin spatial va compresser l'espace devant lui et élargir l'espace derrière lui , le déplaçant ainsi   vers un autre endroit sans   entraîner  aucun des effets néfastes  constatés pour d'autres modes de déplacement. Selon le Dr White, "en exploitant la physique de l'inflation cosmique,  de futurs vaisseaux spatiaux conçus pour satisfaire les lois de ces équations mathématiques peuvent être effectivement en mesure d'aller vite  quelque part et sans effets indésirables impensable "

L’auteur pense  que, si tout est confirmé dans ces expériences pratiques, nous serions en mesure de créer un moteur qui nous mènera vers Alpha du Centaure "dans deux semaines ; délai  ainsi mesuré par les horloges sur Terre." Le temps sera le même dans le vaisseau spatial et sur ​​la terre, prétend-il, et il n’ y aura pas de  "forces de marée à l'intérieur de la bulle, pas de problèmes excessifs, et l'accélération propre sera  nulle. Lorsque vous initialiserez  un tel  domaine, tout le monde ne  va aller  se plaquer  contre la cloison, ce qui  en ferait  un voyage très court et triste. "

Il n'y aurait cependant  qu'un seul problème avec tout cela: d'où viendra l'énergie? Bien  que nous sachions que  ces courbures d’espace  étaient théoriquement possibles, les physiciens ont toujours soutenu qu'ils auraient besoin  au moins d'une boule de matière exotique de la taille de Jupiter pour l'alimenter. De toute évidence, ce ne serait  pas pratique. Heureusement, le Dr White a trouvé une solution qui change le jeu complètement.

L'équipe a découvert que pour  Eagleworks les besoins énergétiques étaient beaucoup plus faibles qu'on ne le pensait. S'ils pouvaient  optimiser l'épaisseur de la bulle  et " faire osciller son intensité pour réduire la rigidité de l'espace-temps», ils seraient en mesure de réduire la quantité de carburant à un montant gérable: au lieu d'une balle de  la taille de Jupiter  en matière exotique, vous auriez seulement besoin   de 500 kg pour  "envoyer une bulle de 10 mètres (32,8 pieds) à une vitesse effective de 10c."

Dix  c! C'est dix fois la vitesse de la lumière, (rappelez-vous, le vaisseau  de star trek  lui-même n’allait pas  plus vite que la vitesse de la lumière.

Cela signifie que nous serions en mesure de visiter Gliese 581g-une planète similaire à la Terre à  20 années-lumière de notre planète en deux ans. Deux ans ce  n'est rien. Il a fallu trois ans pour  que Magellan  puisse faire le tour de notre planète à partir de Août 1519-to Septembre 1522. Un aller-retour de quatre ans pour voir une planète comme la Terre  deviendrait  totalement faisable. Et il y a  surement des destinations encore plus courtes où nous pourrions envoyer des robots ou des astronautes

  MA PHOTO  vous explique comment ca marcherait 

Capture.PNG star trek nasa.PNG

Je reste terriblement sceptique devant de telles propositions  bien que j’ai admis dans mon article précèdent que je ne contestais pas  que l’espace-temps  puisse être formidablement courbé  par un champ de gravité de densité  énormissime …Mais si mon candide habituel se réveillait  ce serait pour me dire  que si un photon voit  bien son trajet incurvé  par un tel champ  il ne voit pas la même possibilité pour un fermion  sans de gros dommages …… De  sorte que je suis réduit  à croire que si la  NASA  a donné peu de moyens à de telles  recherches  c’est plus pour  donner  ( a peu de frais ) des effets d’image  d’organisme de pointe  que pour  une réalisation  pratique ….

 A suivre

Capture.PNG star trek.PNG

 ça c est le Star trek de science fiction TV  avec ses bulles de télé-transportation!

 PS / PRINCETON HIER  A LA GRADUATION DE MA PETITE  FILLE   TOUS LES BONNETS CARRES JETÉS EN L AIR 

Capture.PNG GRADUATION 2.PNG


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine