Magazine Livres

La maison de l'arbre joueur de Lian Hearn

Par Strawberry @Crokbook

Image and video hosting by TinyPicImage and video hosting by TinyPicRésumé :

Japon, 1857. Depuis des siècles, le Japon vit replié sur lui-même. mais bientôt, il sera contraint de s'ouvrir aux influences étrangères. les Occidentaux forcent les portes de l'ancien monde. l'époque des samouraïs est désormais révolue. La maison de l'arbre joueur, dans le domaine du Chôshû, où habitent Tsuru et sa famille, n'est pas épargnée par le vent du changement. La jeune femme rêve de s'affranchir des traditions ancestrales et de suivre les traces de son père en devenant médecin. Elle se trouve alors entraînée dans un monde de subversions, d'intrigues politiques et d'amours interdites. Autour d'elle agissent des hommes puissants et violents. Leur slogan est Sonnôjôi : << Vénérez l'Empereur, expulsez les étrangers >>.

Image and video hosting by TinyPic
Mon avis :

Ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat sur livraddict. La couverture du livre est très jolie. Le titre est très intriguant. Et j'ai la réponse à mon intrigue. C'est le cabinet du père de Tsuru qui est surnommé comme ça, ça fait référence à un arbre qui perd son écorce comme les vêtements d'un joueur. Tsuru est al narratrice du roman. Fille et femme de médecin, elle vit au Japon vers la fin du XIX ème siècle et qui est encore à l'ère moyenâgeux. Une époque très chaotique entres les guerres civiles, les rônin, les combats incessants avec l'arrivée des étrangers, les clans... Une période difficile et très compliquée à comprendre. J'ai beaucoup eu de mal à retenir tous les personnages, c'est énorme tous les personnages que Tsuru à pu rencontrer au fil des pages et des chapitres, et c'est là que je m'embrouille. Une époque où il est surtout question de politique, de pourparlers, d'oppositions. En plus les rônins n'arrêtaient pas de changer de noms. Certains personnages m'ont plus, d'autres moins. J'ai beaucoup aimé le passage avec Shinsai, l'oncle de Tsuru, elle voulait le revoir une dernière fois. Au fond elle savait qu'il était toujours vivant. Elle le voit mourir devant elle, comme dans sa vision. La jeune femme a une sacré force de caractère, une combattante, prête à tout pour être médecin. Mais à cette époque, les femmes devaient être dévouées pour leur mari, pas question d'émancipation. Elle ira même jusqu'à se faire passer pour un homme pour pouvoir entrer dans le milieu et exercer. Elle se fera appeler Imaike-Kun. des choses l’on surprise. Comme par exemple la soeur de Tsuru, qui va lui " donner " sa fille. Vu qu'elle ne peut pas avoir d'enfant. Et qu'elle ai eu un amour interdit avec son oncle. Comme quoi cette période historique, chaotique du Japon est un vrai mystère pour moi. j'ai un avis mitigé sur cette lectures, des passages trop longs, lents, répétitifs et surtout très désordonné dans la chronologie des personnages.

Image and video hosting by TinyPic
Mon ressenti :

Mitigé.

Image and video hosting by TinyPic

Je remercie de m'avoir permise de découvrir cette lecture.

Image and video hosting by TinyPic
Image and video hosting by TinyPic




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Strawberry 2878 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine