Magazine

Les Mystérieuses Cités d'Or tome 1

Publié le 27 juin 2014 par 7bd @7BD

 Les Mystérieuses Cités d'Or tome 1: la première cité édité par Kazé Titre: Les Mystérieuses Cités d'Or tome 1: la première cité
Auteurs: Bernard Deyriès (supervision) et Thomas Bouveret (dessin)
Année: 2013
Type: Shonen
Éditeur: Kaze
Nombre de volumes: 5 tomes prévus pour la première saison
Au début du 16ème siècle, Esteban, un jeune garçon est sauvé des eaux par un marin espagnol nommé Mendoza.
Il sera ensuite élevé à Barcelone par le père Rodriguez. Mais à la mort de ce dernier, une douzaine d'années plus tard, Mendoza refait surface et embarque celui qui est considéré comme "l'enfant du Soleil" à bord de l'Esperanza, un navire Espagnol en direction du nouveau continent.
A bord du voilier, Esteban va faire la rencontre de Zia, une jeune Inca qui doit être remise au gouverneur Pizarro. Il va aussi rencontrer Pedro et Sancho, les deux fidèles acolytes de Mendoza, ainsi que le capitaine Gaspard et le señor Gomez.
Mais ceci n'est que le début de leur aventure car dans leur voyage ils vont faire la connaissance de Tao, le dernier descendant du peuple de Mu. Ils auront l'occasion de croiser des animaux qu'ils n'avaient encore jamais vu auparavant. Accompagnés de Mendoza, Sancho et Pedro, notre petite troupe d'aventuriers va faire des découvertes étonnantes et vont voir les richesses insoupçonnées du peuple Inca.
Et ensemble, Esteban, Zia et Tao partent à la recherche des Mystérieuses Cités d'Or.


Pour les plus jeunes, le Mystérieuses Cités d'Or ne représentent pas grand chose. Pour ceux qui étaient gamins dans les années 80, cette série représente une partie de leur enfance, avec l'animé diffusé à l'époque sur Antenne 2 et ce générique dont les trentenaires se souviennent.
Collaboration Franco-Japonaise et produite par le studio Pierrot (qui ont produit également Ulysse 31 ou Jayce et les Conquérants de la Lumière par exemple), nous découvrions alors les premiers pas d'Esteban et ses amis sur le petit écran.
Aujourd'hui c'est une édition française que nous propose Kazé, mais le format choisi reste japonais puisque la BD est adaptée au format manga.
Contrairement aux mangas "classiques", il n'y a pas de jaquette plastifiée. La couverture est cartonnée et présente directement un rabat et la lecture se fait dans le sens français (de gauche à droite).
Sur les 176 pages, les 8 premières sont sur papier glacé et en couleur. La suite de l'histoire, en 7 chapitres, est ensuite en noir et blanc, sur un papier blanc de très bonne qualité.
Et à la fin du manga, nous retrouvons une postface et 16 pages sur papier glacé qui proposent de petits reportages, ludiques. 16 pages de bonus, à l'image des petits reportages que nous pouvions voir à la fin de chaque épisode de la série originale.
Ce manga fait partie de ce que nous appellerons la première saison des Mystérieuses Cités d'Or. En effet, cette première saison, correspondant à la série des années 80, verra la recherche de la première Cité d'Or, alors qu'il en existe sept.
Une deuxième saison a vu le jour fin 2012, où Esteban, Zia, Tao et leurs amis partent à la recherche des six autres cités. Cette deuxième saison a également fait l'objet d'une adaptation en manga.
Vous l'aurez compris, pour ce premier tome des Mystérieuses Cités d'Or, le scénario ne fait "que" reprendre l'histoire de l'animé. Il nous mènera dans une magnifique aventure, mouvementée et pleine de rebondissements. D'un côté nous voyons la fraîcheur et la naïveté des enfants et d'autre part la force, la malice et parfois les mauvais côtés des adultes, les conquistadors.
Au niveau du dessin, le design des personnages a connu une deuxième jeunesse, avec un trait plus actuel. Pas de grand chamboulement donc, mais on voit tout de même une différence avec la série originale.
Le cadrage est aussi très dynamique, ce qui participe grandement à la fluidité de la lecture et nous permet une bonne qualité de lecture, sans temps mort.
J'ai noté tout de même quelques encrages qui ne sont pas totalement terminés au niveau des cheveux, ce qui est étonnant, étant donné la qualité globale du manga.
Au niveau de l'impression, parfois trop près de la pliure du livre, certaines bulles ne sont pas faciles à lire, ce qui est rare, mais tout de même gênant pour la lecture.
"Toute légende a un commencement..." nous dit le quatrième de couverture et vous l'aurez compris la qualité de ce manga est un vrai plaisir pour découvrir ou redécouvrir avec un immense plaisir les aventures d'Esteban, Zia Tao et leurs compagnons, à la recherche des Cités d'Or.

Juju Gribouille

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


7bd 6559 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte