Magazine Environnement

Interview de Fabien Dilly : un Nov’acteur très inventif

Publié le 27 juin 2014 par Made In Nov'in @novin_concept

Comme chaque mois désormais, voici une interview d’un Nov’acteur : Fabien Dilly. Mais ce mois-ci, l’interview est un peu particulière puisque Fabien, un véritable inventeur qui a de l’or dans les mains, a vécu une expérience pour le moins originale avec l’une de ses idées innovantes. Voyez plutôt.

Tout d’abord merci encore de votre investissement et merci de bien vouloir répondre à cette interview. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Fabien DILLY, j’ai 33 ans, j’habite a POIX-TERRON dans les ARDENNES, un petit village a 15 km de CHARLEVILLE-MEZIERES. Je suis plombier chauffagiste .J’aime le sport en général, je vient récemment de me mettre a la SLACKLINE, sport qui consiste à marcher sur une sangle et faire des acrobaties. j’aime aussi les jeux vidéo (c’est la génération qui veut ça). Mais ma première passion, c’est ma femme et mes deux enfants.

Pour vous, l’idée produit précède la découverte du concept de co-création. Vous aviez déjà une idée de produit innovant, vous avez cherché un système qui vous permettrait de le concrétiser, c’est bien ça ?

Oui c’est bien ça, a la base, j’avais dans l’idée de vendre le projet, prototype a l’appui. Je me suis donc renseigné sur Internet, et j’ai constaté que c’était pire qu’un parcours du combattant, surtout sans budget. La co-création était donc une bonne alternative pour que le projet voie peut être le jour.

Du coup, comment avez-vous réagi à la découverte de Nov’in ? Qu’est-ce qui vous a plu dans notre plateforme plutôt qu’une autre ?

Le principe de co-création m’a tout de suite plu. En plus les ACTS récompensent également ceux qui proposent des améliorations. Mais, vous le savez, comme l’appel d’idée sur NOV’IN était terminé à l’époque où j’ai voulu déposer mon idée, je l’ai d’abord déposée ailleurs.

En effet, vous avez déposé votre idée sur la plateforme d’innovation participative de Décathlon, Open Oxylane, puis sur Nov’in, après la réouverture de l’appel d’idées. Racontez-nous cette histoire.

Il faut repartir du tout début. J’ai eu l’idée de la poussette-siège vélo il y a des années. Je vais régulièrement en vacances en camping à Argelès-sur-Mer avec ma famille. C’est de cette manière que j’ai été confronté à un problème : comment faire pour transporter la poussette alors que toute la famille se déplaçait en vélo ? Rapidement, j’ai trouvé une solution de dépannage intéressante : j’ai fabriqué une sorte de remorque à poussette qui s’accrochait au vélo. En me voyant passer, les gens n’en revenaient pas et trouvaient l’idée géniale. Mais je n’ai pas poussé plus loin. Puis c’est il y a quelques mois que je me suis dit que je pouvais peut-être réussir à la faire vivre, cette idée, à la concrétiser. Alors j’ai acheté un peu de matériel et j’ai réalisé un prototype d’une version plus évoluée de mon idée : une poussette/siège enfant pour vélo. Ca marchait très bien, alors j’ai cherché à vendre mon idée.

C’est à ce moment-là que vous avez découvert Nov’in ?

Exactement. Le problème, c’est que l’appel d’idées était terminé ! Mais moi, j’étais pressé : il m’avait fallu des années pour me décider mais cette fois-ci, je voulais que ça aille vite. je voulais savoir ce que d’autres pensaient de mon idée ; je voulais la confronter. Alors j’ai continué à chercher. J’ai trouvé le site de Décathlon, Open Oxylane, alors, sans trop y croire (et sans vraiment lire les fameuses conditions générales d’utilisation que tout le monde accepte sans les lire…), j’ai déposé mon idée. Puis, après la réouverture de l’appel d’idées sur Nov’in, j’ai redéposé mon idée.

C’est là que les choses se sont « gâtées »…

En effet. Sur Nov’in, mon idée a rencontré un franc succès. J’étais très content. Puis, d’un coup, je suis contacté par les équipes d’Open Oxylane qui me disent que mon idée a été sélectionnée et qu’elle sera très certainement produite par Décathlon. J’étais super content, on m’a fait participé à une réunion vidéo web totalement en anglais… puis on m’annonce que j’ai gagné 300€. Et c’est tout. Du coup, j’ai dû retirer mon idée de novin.fr pour respecter les questions de propriété industrielle : mon idée appartient désormais à Open Oxylane !

On vous sent déçu d’une certaine manière

Déçu oui et non. Non parce que 300€ c’est toujours agréable et parce que le fait que mon idée a été choisie par un grand groupe international pour être produite est une grande fierté. Mais, oui, déçu parce que je sais que mon idée pouvait cartonner et que j’aurais aimé la porter jusqu’au bout. Aujourd’hui, Open Oxylane m’a donné 300€ mais c’est tout : mon idée ne m’appartient plus, je ne serai plus (ou à peine) sollicité pour son développement… et je ne toucherai jamais les bénéfices de son succès s’il s’en vend des milliers ! Donc au final je crois que j’aurais préféré que mon idée vive sur Nov’in.

On peut imaginer en effet que vous soyez partagé quant à cette expérience. Mais vous êtes sacrément inventif et bricoleur, vous avez de la ressource et vous aurez d’autres idées ?

C’est sûr que des idées, ce n’est pas ce qui me manque ! J’ai déjà fabriqué pour ma famille et mes amis un jacuzzi avec un barbecue, un compresseur et une piscine à 25€… Et dès que j’ai une idée, j’essaie d’en réaliser un prototype rapidement, pour voir si ça fonctionne et s’il y a des choses à améliorer. Donc j’espère trouver une autre idée du siècle ! (rires)

Vous êtes comme Monsieur Jourdain, vous faites du design thinking sans le savoir ! (rires) Mais plus sérieusement, comme vous êtes manifestement très bricoleur et inventif, mettez-vous cette ingéniosité au service des autres projets « mécaniques » présents sur le site ?

Et bien non, très peu. Je suis désolé, mais j’ai un esprit très critique. Si la critique ne me dérange pas, j’ai bien peur qu’elle puisse en déranger d’autre, et qu’ils ne soient plus objectif vis a vis de mon projet. Du coup je ne commente que très peu les idées des autres.

Quels sont justement les produits, autres que le vôtre, qui vous paraissent porteurs, qui vous inspirent ?

Le bricolage est et n’est pas une passion pour mois : c’est presque un besoin. J’aimerais fabriquer chaque idée proposée sur le site (sauf les produits high-tech), pour les tester, voir le prix de revient, l’efficacité, même si la plupart ne sont pas économiquement viable.

J’adore unes des dernières idées proposé. C’est le bip pour ceinture de sécurité. Elle a trois point forts : elle touche a la sécurité, elle concerne les enfants, et sont prix peut être très bas (j’ai déjà une idée de prototype en tête). Quel parent hésite a dépenser une dizaine d’euros pour la sécurité de ces enfants ? Du coup, c’est, selon moi, une idée qui a un très gros potentiel.

J’aime bien aussi la valise qui recharge les batteries, même si les technologies actuel ne permettent pas une tel chose. Au mieux, 2 km en valise peuvent recharger 30 seconde d’un Iphone, ou alors, la résistance des roulettes au sol freinerait trop les roulettes et fatiguerait trop le voyageur. Mais le principe est sympa ?

Enfin, malgré le fait que votre idée n’a pas pu rester sur Nov’in, continuerez-vous tout de même à vous investir dans la communauté ? A déposer de nouvelles idées ? Améliorer celles des autres ?

Oui, bien sur ! Il y a une citation qui me va bien qui dit « La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

Une bien belle philosophie de startuper agile ! Merci encore Fabien, de la part de toute l’équipe, pour votre investissement, vos idées et pour cette interview.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Made In Nov'in 205 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine