Magazine Poésie

An zéro sur terre

Par Guimond

La tempête dont on ne se remet pas
Vous vous souvenez le jour Après demain?

Moi non plus et je vous le redis
Comme dans le film en plywood

Ça débarque inopiné regard glacial
Ça redessine le paysage au court terne

Les mastodontes trouvés dans la glace
Morts debouts avec encore leur lunch au bec

La tempête dont on ne se remet pas
Vous vous souvenez le jour Après demain?

Autant dire heure zéro sur terre
Comme en suspension animée l’évolution

Joue le prochain coup de dés dans l’oeuf
Des corps en masse sont prêts à être introduits

Pour un nouveau cycle de 300, 000 ans
Ouf le contrat mon âme saute son tour

Vous vous souvenez les siècles des cavernes
Moi non plus et je vous en convie

Regardez plutôt du côté du conduit
De ce tunnel interdimensionnel que nous créons

Quand nous nous unissons à ceux
Qui sont colinéaires à nous et ça

Peut prendre de nombreuses formes
Mais là le temps presse et l’an zéro

Souffle déjà sous nos portes alors
Accrochez-vous bien à ceux que vous avez

Resserez les liens de votre toile
Parce que demain il va venter fort comme jamais

Pour Après demain je ne saurais dire
Sauf qu’il y aura enfin la paix sur cette planète

Quand nous aurons été décimé par notre
Propre cupidité


DanleMiel,
Longueuil 27 juin 14


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guimond 489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines