Magazine Côté Femmes

Interview : CAMELINE Blogueuse

Par Gentlemanw

bannierejanviercameline.jpg

CAMELINE.org, ce blog est la cerise sur le gâteau, les gâteaux, nombreux de ma gourmandise de lecteur, de commentateur, de blogueur. Je lis avec une réelle sérendipité des sujets divers en relation avec la mode et la féminité, et un heureux hasard m’amené un jour dans ce coin du net. Aussitôt lu, aussitôt abonné, aussitôt accroc, aussitôt addict à ce blog qui parle en images des femmes du début du XXe siècle.

Un bazar organisé de photos de mode, de rappels, de souvenirs, de gravures, de publicités, d’anecdotes très bien documentées, de sourires sur ces inspirations qui reviennent dans notre vie plus contemporaine.

Je commente régulièrement, une façon de remercier le travail qui est derrière chaque blog, et puis surtout parce que j’aime ce gâteau sucré, savoureux, délicat, d’une infinie tendresse, avec de si délicieux retours en arrière. Ici les articles sont documentés méticuleusement, une préparation qui prend du temps, un commentaire me semble le minimum pour en remercier son auteure.

 

Une passion, la féminité (tiens un point commun) et la mode vintage, l’esprit de ces époques là.

 

Et au-delà de tout ce que l’on voit, une personne cultivée et passionnée, que je devine d’une sensibilité honnête. Nous avons échangé quelques mots déjà ensemble, via le net, et plus récemment en réel, en visitant avec une autre blogueuse une exposition sur Paris 1900, et j’ai l’immense honneur de vous faire partager cet interview.

Et de vous encourager à voyager dans le temps et la subtilité, l’élégance sur son blog : www.CAMELINE.org

 

Nylon-Volupte.com: Oui ma chère, je suis un fan de votre blog, un inconditionnel qui lit, puis relit avant de commenter. J’aime m’instruire, apprendre, découvrir, et votre blog nourrit ce sentiment. D’ailleurs comment est-il né ce blog ?

Mélanie pour Cameline.org : L'idée de mon blog est née un été, il y a trois ans, et s'est concrétisée à l'automne suivant.

J'ai toujours aimé, depuis mon enfance, explorer mes sujets de prédilection dans tous les livres que je pouvais trouver, chez moi et à la bibliothèque, pour inlassablement en copier les extraits intéressants sur des pages et des pages, en faisant des résumés, que je réunissais ensuite avec des images découpées dans les magazines, avant de les ranger enfin dans des enveloppes ou les collant dans des cahiers. Je me souviens d'un de mes premiers petits dossiers : le Moyen Age, avec en particulier la vie quotidienne des femmes … Tout un programme ! Qui m'a amené à accumuler les carnets, cahiers, et tant de livres que mes étagères croulent sous leur poids …

Bref, en cette belle après-midi d'été, au détour d'une lecture, j'ai pensé que le blog pourrait être un bon moyen de partager mes trouvailles,  donner un sens à toutes mes recherches en les partageant avec d'autres qui seraient intéressés par les mêmes sujets.

Et c'est ainsi que peu à peu mon blog a pris forme, au gré de mes envies, pour mon plaisir, et, je l'espère, celui de mes lecteurs.

--Gaines---files-Lastex-qui-donnent-la-vie-1934--copie-1.png

--Gaines-Anthex-file-Lastex-1934--.png

Nylon-Volupte.com: Sans trop vous dévoilez, qui est Cameline, signant Mélanie ?

Mélanie : Au moment de choisir son nom, je ne voulais pas l'associer à un thème précis qui m'aurait limitée. L'idée de départ était de traiter des soins de la peau, des cosmétiques, et de leur histoire, et le nom de la fleur Cameline est venu naturellement. Je n'avais pas envie d'afficher mon nom, Mélanie, de manière trop officielle, mais j'ai toujours trouvé naturel de signer avec.

Cameline, c'est comme un personnage qui représente mon blog.

Mélanie, même si elle signe les articles, n'aime pas trop se dévoiler, c'est vrai … c'est une ancienne timide. Parisienne d'adoption, Reimoise de naissance, Arlésienne pour y avoir vécu longtemps, je suis aussi à moitié Espagnole. Infirmière de profession. Epouse par amour. Et maman pour le bonheur.

Nylon-Volupte.com: Quel message, quelle envie, quelle transmission passe à travers ce blog, ses articles ?

Mélanie : Mon envie première est de me faire plaisir en explorant les sujets qui me passionnent, en transmettant ce que j'en ai appris de la manière la plus juste possible, y alliant le plaisir des belles images. Mon grand plaisir étant, au final, de partager tout cela. J'aime aussi partager des images ou des textes, d'un photographe, d'un peintre, d'un auteur, poète, écrivain, blogueur, en hommage à la beauté qu'ils nous offrent.

Mon blog a grandi, il s'est enrichi, et le thème initial, bien vite limité à mon goût, s'est peu à peu ouvert à l'histoire des femmes et de leur image, dont la mode. Mon blog a évolué aussi grâce à ses lecteurs et à leurs commentaires, à leurs envies, à leurs conseils, qui m'accompagnent .

Nylon-Volupte.com: Car si vous écrivez avec une fréquence discrète, chaque apparition me réjouit. Car ce sont des pépites. Beaucoup de recherches, comment construisez vous chaque article ?

Mélanie : Oui c'est vrai, je ne publie pas souvent suivant les alés de mon agenda, mes occupations, ma famille.

Quand j'ai trouvé une bonne idée d'article, je commence à partir en chasse de documents de tous types, livres, images, témoignages, écrits de spécialistes, romans, films, avec une préférence pour les documents d'époque (d'où mon goût immodéré pour le site Gallica).

Au fur et à mesure de mes explorations, de nouvelles pistes s'ouvrent, qui m'entraînent vers plus de découvertes. Petit à petit, j'apprivoise le sujet pour le faire mien.

Et c'est au fur et à mesure que j'explore le sujet que les différentes structures de mon article apparaissent, naturellement. Elles diffèrent en fonction du sujet, et se dessinent au fur et à mesure de mes recherches, s'affinant et se remodelant au moment de l'écriture.

Bien sûr, ces temps de recherche ne me laissent guère celui de publier des articles, et c'est souvent à ce moment-là que je sème quelques illustrations, photos et autres belles choses que je souhaite partager avec mes lecteurs.

Corset-Thylda-1908-copie-1.jpg

Nylon-Volupte.com: Vous parlez de la mode, est-ce une passion ? et d’ailleurs pourquoi ce focus tout particulier sur ces décennies là ?

Mélanie : J'aime la mode, surtout les modes anciennes, de toutes les époques jusqu'aux années soixante-dix, années nostalgiques de mon enfance … J'apprécie la mode contemporaine, mais je choisis mes vêtements en fonction de mes goûts et non des diktats.

Mon intérêt pour l'histoire de la mode est lié à une passion pour l'histoire de la vie quotidienne, essentiellement celle des femmes. Quand je vois un vêtement ou un bijou ancien, je pense à la personne qui l'a porté, j'essaie de comprendre la manière dont elle vivait, ce qu'elle pouvait ressentir. Ce objet me raconte un peu de son histoire personnelle, au-delà de l'Histoire en général.

Il est vrai que mes derniers articles se portaient essentiellement sur les années vint et trente (ce n'est d'ailleurs pas terminé, j'ai « en chantier » un dossier sur la coiffure des années vingt et trente qui, je l'espère, ne devrait pas tarder). La mode de ces décennies me plaît beaucoup, et mes recherches m'ont donné envie de les approfondir. Mais je compte bien revenir sur d'autres époques, allant de l'Antiquité, voire la Préhistoire, jusqu'au années soixante-dix.

Nylon-Volupte.com: Je suis fasciné par les publicités, disons même les réclames avec leurs argumentaires très terre-à-terre. Et puis cette mode si moderne parfois dans les coupes. Un regard sur un siècle qui a vu tant de mode pour chaque décennie, euphorie et désespoir de chaque période. Comment le ressentez-vous ?

Mélanie : Nous avons ce point commun d'aimer les publicités anciennes, qui avaient un tout autre charme que les publicités contemporaines. J'aime beaucoup leur esthétique, les graphismes et les couleurs. Touchantes, parfois maladroites, ces publicités reflètent des mentalités qui ne sont plus celles de notre société, et qui pourtant ne sont pas si lointaines.

La-toilette--1878-Henri-Gervex.jpg

Gervex_Cinq_Heures_Chez_Paquin1906.jpg

Nylon-Volupte.com: Avez-vous une nostalgie pour ce temps-là ?

Mélanie : Oui, je suis nostalgique. Pensant à ces temps-là, mes premières pensées viennent d'ailleurs le plus souvent à mes grand-parents.

Nylon-Volupte.com: Parfois vous partagez le monde de la lingerie, d’ailleurs plutôt appelée corseterie. Des hommages indirects vers les bas nylon, avec les gainettes et leurs jarretelles, les corsets, des souvenirs ?

Mélanie : J'aime parler des vêtements et ornements anciens, et votre blog a certainement été une source d'inspiration pour traiter de ces dessous, me donnant l'envie d'explorer le monde de la lingerie.

En découvrant leur histoire, celle du corset par exemple, on comprend les formes féminines et la mode de l'époque, ce dessous contraignant le corps de la femme pour le modeler selon les tendances du moment. Nous prenons conscience aussi de l'énorme sensation de liberté que les femmes ont gagné en ne portant plus le corset. Ainsi, aujourd'hui, le corset n'est porté que pour le plaisir, sans étouffer le corps dans un carcan quotidien.

Les dessous aujourd'hui évoquent le plaisir, la sensualité, la beauté, la fantaisie aussi. Betty Page et les pin-up des années cinquante ont été parmi les premiers symboles.

Des souvenirs, oui, avec ma grand-mère qui portait des sous-vêtements qui étaient d'un autre temps pour moi, avec la gaine, les bas, la combinaison, une lingerie qui caresse la peau et s'ajuste au corps.

Nylon-Volupte.com: Vous abordez moins les années 50-60, peur du mot « glamour » ?

Mélanie : Non, je ne crains pas le glamour, il m'enchante.

Enfant déjà, je dévorais les magazines des années cinquante et soixante que ma grand-mère, qui était couturière, avait conservés. J'admirais les mannequins avec leur robe et leur coiffure, et je me souviens des heures passées à en dessiner les silhouettes.

J'apprécie beaucoup ces périodes, mais je n'ai tout simplement pas encore eu l'occasion de les approfondir. Le glamour est un aspect de la féminité que je n'ai pas encore suffisamment exploré.

Nylon-Volupte.com: Pourriez vous nous donner, pour les lectrices de ce blog, une définition de la Féminité ?

Mélanie : La féminité, c'est une manière d'être, une certaine douceur, une beauté particulière. Douceur des formes du corps de la femme, douceur dans les gestes, dans un sourire. La féminité d'une femme est propre à chacune. Chez l'une, ce sera une fleur dans les cheveux, du rouge sur ses lèvres, de la soie sur sa peau. Pour l'autre, les jambes habillées de bas, le pied glissé dans de jolies chaussures. La grâce d'un mouvement, la courbe de la nuque ou le creux de la taille. Les chauds reflets d'une chevelure, le pétillement dans un regard, un parfum qui s'accorde à sa peau.

La féminité, c'est ce qui fait qu'une femme se sent femme.

Gentleman W : Je tiens à remercier Cameline pour son blog, oui encore, car j'y puise des idées, des références et encore plus récemment des informations utiles pour un nouveau projet. Nous avons eu l'occasion de nous rencontrer, de partager des émotions en visitant une exposition sur le vieux Paris, et ce fût un moment souriant. 

Chères amies lectrices, si vous aimez le vintage, l'histoire de la mode, ce blog est là pour vous, commentez car Mélanie appréciera vos mots, votre regard sur ces décennies de mode, ces articles. 

Félicitations car votre blog est un média de culture et de connaissances, gratuitement et passionnément partagées !

--Gaine-Warner---Gant-en-Youthlastic-1934--.png

Nylonement


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gentlemanw 7333 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte