Magazine

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 105

Publié le 29 juin 2014 par Antropologia

Qui est archi?

Tracé à la craie blanche sur les murs et portes de Saint-Michel, « archi » s’est répandu comme une traînée de poudre dans les autres quartiers.  L’absence de majuscule pouvait faire penser à l’école du même nom mais que penser  du petit cœur accolé au mot ?

Parfois agrémenté d’un message nettement amoureux, « archi » devint symbole d’une belle histoire d’amour qui se hurle sur les murs, amour déçu, perdu, amour malheureux ? Dans les conversations qui fleurissent le « il » évoque à la fois archi et l’auteur des inscriptions comme si seul un garçon pouvait souscrire à cette activité proscrite. Un des codes de celle-ci consiste à apposer  sa signature partout pour marquer un territoire, d’où une certaine confusion : archi serait l’auteur.

Or, on m’a raconté qu’archi serait décédé et que c’est son amie qui soupirerait ainsi sur les façades. Légende urbaine ? Je contribue largement à l’alimenter dans les conversations.

-   Archi ? Si je le trouve, je lui mets une claque !

-   Pourquoi ?

Archi est passé à la peinture, ses marques éphémères sont devenues indélébiles… Saluons toutefois la beauté de l’acte qui fait vivre archi par nos conversations  et dans notre environnement quotidien …

Colette Milhé

Photos prises cours Victor Hugo et avenue Thiers.

DSCN3600
 
DSCN3589



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antropologia 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog