Magazine Société

480° La pente savonneuse...

Publié le 30 juin 2014 par Jacques De Brethmas

Commenter l'actualité, qu'elle soit LGBT ou autre, va devenir, grâce à la rage de perdre du gouvernement, une chronique de la désolation…. Qu'il est vite passé, le bon vieux temps où on se réjouissait de la victoire de ce qui n'était déjà la gauche que par rapport à l’ignominie sarkoziste que nous voulions à tout prix éradiquer…
Même ce que ce gouvernement a fait de bien, il l'a fait si maladroitement que les conséquences néfastes pleuvent dru sur nos têtes… Le mariage pour tous : il fallait le voter dans le mois suivant l'élection, dans une démonstration d'énergie.
Ergoter pendant des mois comme ils l'ont fait a permis à la droite réactionnaire la plus infâme de fourbir ses crucifix et ses anathèmes, et de générer la poussée homophobe la plus nauséabonde que la France a connu depuis Pétain.
Avant hier encore,une jeune homme s'est jeté d'un pont en Savoie. Pourtant soutenu par le Refuge, le jeune homme ne supportait plus les injures, prières en latin et exorcismes divers exercés sur lui par sa famille, littéralement contaminée par la manif pour tous.
480°  La pente savonneuse...
Le gouvernement s'apprête à asseoir dans le fauteuil du défenseur des droits le réactionnaire Jacques Toubon, qui a toute sa vie voté contre les libertés en général, et les droits LGBT en particulier. Même l'abolition de la peine de mort, il ne l'avait votée qu'assortie d'un amendement (amendement n° 60, qui n'était pas passé) instaurant une sorte de peine plancher de substitution. L'individu a voté toute sa vie contre les droits LGBT, et même contre la dépénalisation de l'homosexualité en 1981, et contre l'inscription de l'homophobie au nombre des discrimination regardées par la loi comme une circonstance aggravante (1985). Il a aussi voté en 1982 contre la suppression des baux de location de la formule « jouir des lieux en bon père de famille), voté contre la première version du PACS (CUC) en 1995, (pour le PACS en 1999, il n'était plus député), et a apporté son soutien à Vanneste en 2007…...
L'égalité des LGBT, pourtant promise, est toujours entachée de cette insupportable situation où nous nous trouvons, qui veut que les couples hétéro aient droit à la PMA alors que les couples de lesbiennes n'y ont toujours pas droit. Pour le pouvoir, une lesbienne ne serait donc pas une femme à parts entières ?
La fin des enfants-fantômes… imposée par l'Europe… Il faut encore que la France, ci-devant patrie des libertés, se fasse infliger par l'Europe la reconnaissance administrative et citoyenne d'enfants nés d'une GPA à l'étranger, que notre république laissait jusqu'ici sans scrupule exister sans existence légale. La France devrait être la locomotive de l'Europe en matière de droits de l'homme et de droits LGBT..
L'ABCD de l'égalité est en train de passer à la trappe sous la pression des bigots et autres intégristes, devant les grisgris desquels l'état républicain recule avec crainte comme si l'eau bénite allait le brûler.
Où est-il, ce bon vieux temps de Léon Bourgeois et de Jules Ferry où on a claqué le bec aux vociférateurs de la superstition, assis la république sur des bases réalistes et humanistes, et effacé en quinze ans mille cinq cents ans d’obscurantisme et d'arbitraire…
L'intégration du principe avancée par le duo Hamon-Vallaud Belkacem comme l'aboutissement de « l'expérience ABCD » ne convainc personne : l'égalité des sexes faisait déjà partie des programmes éducatifs. Comme cela ne semblait pas suffire, l'ABCD était un plus. Exit le plus devant un ramassis de ringards moyennageux qui, au prix d'une désinformation éhontée, de mensonges grotesques et de laîcité jetée aux orties, ont fini par faire reculer les valeurs de la république.
Le problème de Hollande était déjà d'être honni par la droite -bien à tort car il fait leur politique- mais honni par principe parce qu'il la fait au nom d'un parti socialiste dont il se prévaut toujours en dépit des frondeurs, son problème est maintenant d'être également détesté pour haute trahison par ceux-là même qui l'ont élu, même s'ils savaient en le faisant que c'était une élection par défaut.
Donner raison au Medef en modifiant le statut des intermittents du spectacle… En baisant l'anneau de Gattaz, on risque certes de compromettre certaines festivals de l'été, mais en exterminant les intermittents, on va tuer tous les festivals de toutes les années à venir, car aucun festival ne peut se dérouler sans le concours des intermittents. De même que de nombreux spectacles dont le montage deviendra impossible. 
480°  La pente savonneuse...
C'est peu-être aussi pour faire plaisir à Gattaz que la France s'est opposée (en vain) à un projet tendant à mettre les multinationales au pas en matière de droits de l'homme et d'accès à une justice internationale pour leurs employés…
Gattaz qui, rappelons le, a augmenté ses revenus de 29 % en 2013 tout en réclamant l'instauration d'un sous-SMIC…
On en est à se consoler avec le surréalisme de certaines actualités :
Jean François Copé dépose une proposition de loi sur la transparence des partis politiques. La dinde a voté pour Noël… je répète : la dinde a voté pour Noël…
480°  La pente savonneuse... http://actuendessin.over-blog.com/ excellent blog, ndJdB... 
Pendant ce temps là, Marine Le Pen, privée du groupe parlementaire dont elle rêvait,  expérimente au parlement européen les joies de la vraie démocratie, de celle dont elle n'a pas écrit les règles.
Parce que quand on écrit les règles, évidemment, c'est plus facile, mais ça pisse moins loin : à Hénon Beaumojnt, Steve Briois, nouveau maire FN, prive la Ligue des Droits le l'Homme de la somptueuse allocation de 300€ par an que lui octroyait la municipalité précédente, et la prive du bénéfice du « loyer associatif » pour le local de 20m2 qu'elle occupait dans la ville, ce qui vaut explusion.
A Béziers, Robert Ménard, soutenu par le FN, interdit le séchage du linge aux fenêtres qui est une vieille tradition méditerrannéenne, décision d'ailleurs suivie d'aucun effet, et impose un couvre-feu pour les moins de treize ans, mesure que la police n'a pas les moyens d'appliquer. Il prive également les enfants de chômeurs de l'étude surveillée du matin au prétexte d'économies. Les pions surveilleront donc des salles de permanence à moitié vides, ça coûtera moins cher…
A Frejus, David Rachline, élu par des agriculteurs en quête de subventions européennes, retire le drapeau européen de sa mairie, et à Villers Cotterêts, Frank Briffault annule la participation de la ville à la commémoration de l'abolition de l'esclavage, qui aura lieu sans lui.
A Mantes la ville, Cyrille Nauth annule la perspective pour les musulmans du coin d'avoir un jour un lieu de prière : l'ancienne salle va être détruite, et la vente de la prochaine annulée. Et il se plaindra ensuite d'assister à des prières de rue...
A Cogolin, (Var) le nouveau maire FN Lansade, élu sur une promesse de diminuer les impôts locaux, augmente son salaire de près de 14,72 %… alors que, cerise sur le gâteau, au Pontet (Vaucluse), Joris Hébrard supprime la gratuité de la cantine aux ménages les plus démunis. Ça doit être sa version de la « fraternité » de la devise de la république.
A chacun sa petite phrase : Raffarin disait que la pente était raide, moi, je dis qu'elle est savonneuse…
480°  La pente savonneuse...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacques De Brethmas 448 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine