Magazine Santé

Coup de chaleur : Prévention et premiers gestes

Publié le 30 juin 2014 par Santelog @santelog

COUP de CHALEUR: Prévention et premiers gestes – NIHLes US National Institute of Health proposent une petite marche à suivre concise en cas de malaise lié à la chaleur. Quelques mesures de prévention et de prise en charge utiles, en particulier pour les personnes les plus vulnérables, comme les enfants, les personnes âgées mais aussi les personnes atteintes d’obésité, prenant certains traitement ou consommant de d’alcool en excès. Car la chaleur peut entrainer des crampes, un épuisement et un «  coup de chaleur  », une atteinte à considérer comme une urgence.

Le coup de chaleur classique –lié à une exposition- ou lié à l’exercice, n’est pas un événement bénin et dans 10% des cas, majoritairement chez des personnes vulnérables, il entraine le décès, dans d’autres cas des séquelles comme des crampes, des troubles neurologiques, l’épuisement.

Les urgences liées à une exposition prolongée à la chaleur sont liées ou favorisées par de multiples facteurs :

·   une température élevée, bien sûr, mais aussi une humidité élevée

·   la consommation d’alcool

·   la déshydratation

·   la maladie cardiaque

·   la prise de certains médicaments comme les bêta-bloquants, les diurétiques, les neuroleptiques, les phénothiazines (antipsychotiques), et les anticholinergiques (Incontinence)

·   la pratique prolongée ou excessive de l’exercice

·   les problèmes de glande sudoripare ou de transpiration

·   des vêtements non adaptés

Les premiers symptômes incluent une transpiration abondante, la soif, la fatigue et des crampes musculaires suivis de céphalées, vertiges, étourdissements, d’une faiblesse, de nausées et de vomissements. D’autres signes cliniques sont l’humidité et la fraicheur de la peau et une urine foncée.

Les symptômes du coup de chaleur incluent la fièvre, le délire ou la confusion, une respiration rapide et un pouls faible, jusqu’à la perte de conscience.

Quelques gestes recommandés :

Allonger la personne dans un endroit frais, lui soulever légèrement les pieds

Lui appliquer une compresse d’eau fraiche sur le visage, le cou, l’aine et les aisselles.

Lui proposer une boisson à siroter soit un verre toutes les 15 minutes.

La masser en cas de crampes musculaires

En cas de signe de choc (comme des lèvres et des ongles bleus doivent) appeler les urgences.

Quelques gestes non recommandés :

Ne pas sous-estimer la gravité d’un coup de chaleur, en particulier chez un enfant, une personne âgée ou malade,

Ne pas donner d’antipyrétiques ou de comprimés de sel.

Ne pas donner de boissons alcoolisées ou avec caféine

Ne pas faire de frictions à l’alcool

Ne pas donner à boire en cas de vomissements ou de perte de conscience

Les mesures de prévention, même connues, méritent d’être rappelées :

• Porter des vêtements amples et légers

• Se reposer au frais et à l’ombre

• Éviter les exercices physiques intenses par temps chaud ou humide

• Boire régulièrement, avant, pendant et après l’activité physique

• Etre vigilant en cas de traitement, de surpoids ou d’âge avancé

• Ne pas rester trop longtemps en voiture !

Source: NIH (Visuel © Jürgen Fälchle – Fotolia.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine