Magazine Humeur

On n’oublie rien, un livre de Serge Côté

Publié le 30 juin 2014 par Raymondviger

Premier livre de Serge Côté

On n’oublie rien

Le chanteur québécois Serge Côté vient de publier son premier livre. Avec On n’oublie rien, l’homme de 55 ans observe son parcours, pour nous faire partager son expérience de la persévérance et de la résolution.

Delphine Caubet. Dossier Culture 

Serge Côté livre cirque du soleil dragone art culture
Serge Côté signe son premier livre. Sur la couverture apparaît la mention «roman». C’est pourtant son autobiographie qu’il nous offre. Dans ces quelques centaines de pages, il y retrace son parcours professionnel. De ses débuts dans la chanson, avec les encouragements de sa mère, «la Madeleine», jusqu’aux différentes rencontres qui ont sculpté sa vie.

La passion du «Jacques»

Selon lui, Henri Salvador a été la rencontre la plus surprenante. Lorsque «Monsieur Henri» (comme il l’appelle dans le livre) vient à Montréal, Serge Côté travaille pour le Cirque du Soleil. Il est chargé de lui faire visiter la structure et de lui présenter les artistes. Pendant cette visite, le chanteur français lui parle de Jacques Brel. Et du personnage «hors du commun» qu’il était.

livre Serge Côté cirque du soleil dragone
C’est cette rencontre qui pousse Serge Côté à se renseigner davantage sur l’homme et tout ce qu’il a accompli. Le Québécois a 6 ans de plus que Brel à son décès. Lorsqu’il parle de lui, une admiration se dégage pour le Belge. «C’est fabuleux de voir des personnages se consumer d’amour à tel point.» Il a une admiration pour ses chansons, mais aussi pour son mode de vie. Car, Brel refusa toujours de devenir adulte et de se prendre au sérieux. Une philosophie que Serge Côté tâche de mettre en œuvre.

Pour le Québécois, cette passion du «Jacques» a été progressive, mais déterminante. Brel est omniprésent dans le livre. Chaque chapitre porte le titre d’une de ses chansons, et est associé à une personne qui a marqué sa vie. Notamment «la Madeleine», sa mère, qui n’a cessé de l’encourager.

Dans le livre, il assimile littéralement le Belge. Serge y retrace les périodes les plus difficiles de sa propre vie. Mais toujours avec humour et l’aide de Brel, il prend les choses avec philosophie. Au fil des pages, on retrouve les paroles du «Jacques» qui s’intègrent parfaitement au récit. Au point que par moment, leur style est à s’y méprendre.

Le complexe de l’autodidacte

Au fil du récit, on comprend que Serge Côté a mené sa vie telle qu’il l’entendait. Le complexe de l’autodidacte selon lui. Mais il ne «regrette absolument rien». Même si certaines décisions ont été plus difficiles que d’autres à «digérer».

Notamment sa démission du Cirque du Soleil pour reprendre sa carrière musicale. Cette nouvelle tentative se solda par un insuccès, et il traversa l’un des plus grands passages à vide de sa carrière. Il en parle notamment comme d’une période où il vivait de l’aide sociale.

Dans ce roman, il veut offrir une réflexion sur le thème de l’échec et de la détermination. Il qualifie lui-même sa carrière musicale «d’échec» d’un point de vue commercial, puisqu’il n’a pu en vivre. Et c’est ce regard sur le passé qui lui permet d’être en paix. C’est peut-être ça, la persévérance: savoir accepter les conséquences de ses décisions. Mais avant d’en arriver là, il avait tout tenté, tout essayé pour suivre ses rêves et faire de la chanson.

Sa philosophie de vie

Serge Côté voit un roman en chaque personne. Et chaque rencontre peut mener à des choses insoupçonnées. Si ce premier roman est sous forme autobiographique («bien que légèrement altéré par les souvenirs et les émotions»), c’est parce qu’il faut écrire sur ce que l’on connaît, selon lui. Et dans ces pages, il rend hommage à chaque rencontre qui a sculpté sa vie.

Cette philosophie, il essaye de la transmettre à ses proches. Car pour lui, la vie est faite de surprises. «On prend des chemins et l’on n’arrive pas là où l’on veut.» Par le passé, chacun de ses projets est dû à une rencontre, comme «Monsieur Henri» qui lui inspira ce livre. Mais aussi, à ses débuts, avec son ami le «grand Serge», avec qui il se produisit à la Ruche. Le journal le Droit, à Ottawa, leur consacra une critique élogieuse à propos de leur «antishow». Il avait la vingtaine et déjà l’envie d’aller à contre-courant.

Ce livre, il a pu l’écrire, car il est en paix avec lui-même. Or, il voudrait aussi l’adresser aux jeunes. Car la beauté de la jeunesse, «c’est de reconnaître que d’autres sont passés avant, mais de décider de faire les choses autrement». Avec ce premier livre, il veut partager son expérience. Mais Serge Côté voudrait surtout faire découvrir aux jeunes «ces artistes d’avant».

En ce moment, il tente d’intéresser les éditions Jacques Brel à faire paraître une version numérique de son livre. La beauté de cette nouvelle édition serait l’intégration de tous les artistes qui jalonnent les pages. En cliquant sur une chanson de Brel, par exemple, le lecteur pourrait l’écouter et peut-être découvrir ce monument de la chanson française.

Projets à venir

Pour l’avenir, il a de nombreux projets. Notamment un livre, qui sera sous forme de fiction, mais toujours philosophique. Serge y travaille. Il peut déjà nous révéler son titre: Un. Un titre énigmatique, pour un homme aux multiples facettes.

La persévérance est ce qui le caractérise le mieux. Si Serge Côté parle d’échec et de résilience dans son livre, le lecteur n’y voit que courage et obstination. Une autre leçon de vie.

Mais le grand projet du Québécois est d’écrire LA chanson. Une qui touchera, bouleversera et restera dans les cœurs. Peu importe si cela lui prend 20 ans ou 30 ans. Puisque selon lui, la vie est en avant.

Vous pouvez trouver son livre (en version numérique simple) au lien suivant: www.miroirsauvage.com 

Serge Côté

Serge Côté est un chanteur-compositeur-interprète québécois. Né en 1957, il donne son premier concert à l’âge de 15 ans à la Maison de la Haute et Basse-Côte-Nord à Sillery (Québec).

Il écrit ses chansons et occasionnellement en compose la musique. Serge Côté joue principalement du piano, mais aussi de l’accordéon et du ukulélé.

Parmi ses chansons les plus connues se trouve «L’amour et la cage», interprétée par Claude Dubois qui en signa la musique (album Mémoire d’adolescent, 1993). Son spectacle le plus populaire est Boulevard du crime, avec sa partenaire de l’époque, Michelle Scott. Ensemble, ils produisirent plus de 250 représentations entre 1984 et 1986.

Après avoir travaillé 13 ans au Cirque du Soleil à la découverte de nouveaux talents, il est aujourd’hui directeur de distribution (casting) pour Franco Dragone. Une société qui produit des spectacles à travers le monde.

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

publicité boutique t-shirts cartes voeux carte anniversaire
Une boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux.

Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti.

www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.cafegraffiti@cafegraffiti.net

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

  • Graffiti: CyrilVilxMonk-e, Luc Bouchard, Fléo, Strike, Axe, Arpi, Fanny Aĩshaa, Toxic, Ruks, Hubert TherrienMan, Dr Shorty, Skiz,
  • Breakdance: Lazy Legz
  • Bandes dessinées: Ray Lengelé
  • Illustration: Mélanie Gauthier, Janie Richard, Lucie Latour, LEB, Stress, Jos, Brenda
  • Peinture: Leb, Nozerand
  • Photographie: AnnieNicole-Sophie V.Juan
  • Tatoueurs: PaskalamakVerom

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymondviger 8617 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte