Magazine Design et Architecture

Architecture almohade en espagne

Publié le 30 juin 2014 par Aelezig

L'architecture almohade en Espagne est l'architecture qui s'est développée en Andalousie sous la dynastie des Berbères Almohades entre 1147 et 1269.

z08

Alcazar de Jerez de la Frontera

Les Almohades constituent une dynastie musulmane berbère issue d'un mouvement religieux ascétique qui supplanta la dynastie berbère des Almoravides au Maghreb et dans la péninsule ibérique (al-Andalus).

L'architecture almohade est une architecture sobre et austère, comportant (du moins en al-Andalus) une majorité d'édifices de type militaire présentant d'imposantes murailles surmontées de merlons (parties pleines des créneaux) pointus caractéristiques, typiques des fortifications almohades (ainsi que des fortifications mudéjares qui s'en inspirèrent).

Les édifices almohades sont construits :

  • soit en brique : mosquée Santa Catalina de Séville, remparts de Séville, Giralda de Séville, Alcázar de Jerez de la Frontera, mosquée de Bollulos de la Mitación
  • soit en pierre de taille : Torre del Oro à Séville, tour de la Calahorra à Cordoue, arc du Portillo à Cordoue, Torre de Espantaperros à Badajos

z09

Alcazar de Jerez de la Frontera - Alcazar de Séville

L'architecture almohade a fait de nombreux emprunts aux traditions musulmanes antérieures, d'al-Andalus ou d'ailleurs :

Emprunts à l'architecture omeyyade :

  • l'arc outrepassé (dont le demi-cercle déborde au-dessus des verticales)
  • l'arc polylobé (arc en plusieurs lobes)
  • l'encadrement rectangulaire de l'arc, appelé alfiz

Emprunts à l'architecture des royaumes de Taïfa du XIe siècle :

  • l'arc outrepassé brisé (le demi-cercle n'est pas une courbe parfaite, mais forme une pointe)
  • le grand arc polylobé brisé
  • l'arc recti-curviligne (plusieurs lobes se croisent)
  • les entrelacements d'arcs, ajourés ou aveugles
  • les coupoles à nervures de stuc

Citons enfin la céramique vernissée, empruntée à l'Orient via le Maghreb.

z07

Giralda de Séville

Innovations

Deux des emprunts faits à Saragosse connurent cependant chez les Almohades une évolution et un développement tels qu'on peut les considérer comme des innovations almohades.

D'un côté, l'arc recti-curviligne hérité de Saragosse se développa très fort dans l'architecture almohade et devint "arc à lambrequins" (plusieurs "étages" de lobes qui se croisent) : ce type d'arc recouvre en abondance les étages supérieurs de la Giralda de Séville ainsi que le portique du Patio del Yeso à l'arrière de l'Alcazar de Séville.

De l'autre, les entrelacements d'arcs (ajourés ou aveugles) inspirés de Saragosse, rendus plus sobres et plus austères par les Almohades, devinrent ce que l'on appelle des sebkas, grands réseaux d'arcs recti-curvilignes entrecroisés formant des losanges surmontant tous les arcs sur plusieurs étages.

D'après Wikipédia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte