Magazine Conso

CERRUTI 1881 Printemps Été 2015

Publié le 30 juin 2014 par Pascal Iakovou @luxsure

La collection Cerruti 1881 Paris est le récit d’une exceptionnelle traversée : de Palm Springs à Los Angeles en abandonnant la route principale. Le paysage guide les envies et les passions, on abandonne les lois du temps et  de l’espace pour laisser place au sentiment de liberté qui conduira à destination.

Aldo Maria Camillo esquisse la silhouette d’un homme capable de conjuguer rigueur et souplesse, discipline et indolence. Il nous offre une collection imprégnée de sensualité, fluide et subtile.
La décontraction raffinée, trait caractéristique de la Maison, est explorée sous de nouveaux angles, actuelle et intemporelle à la fois. Redéfinie par des volumes amples crées par des pardessus, la silhouette est tantôt aérienne, tantôt athlétique. Bombers et parkas mélangent différentes matières, les pantalons souples se resserrent sur le fond et les costumes formels se simplifient et s’allègent. De longues chemises glissent sur le corps sans jamais le contraindre et les vestes perdent leurs manches, évoquant une absolue nonchalance qui met les épaules en valeur.

Le surfeur croise le citadin tandis que les imprimés des foulards de soie et voile sont incrustés sur des chemises en patchwork d’un éclectisme très bohème. Les chaussures hybrides et sandales de style utilitaire complètent la recherche de naturel.

Les matières sont innovantes, fruit d’une recherche étendue : mohair, gaze de laine et tartan se mélangent et les tissus d’archives du Lanificio Cerruti sont réinterprétées. A la fois drues et aériennes, la laine, la viscose, la soie,la mousseline de coton et le nylon ultraléger conservent malgré tout une âme classique.

Les couleurs naturelles sable, tabac et bois dévoilent des touches pop : citron, rouge, bleu électrique et orange. Le gris, celui de l’asphalte vient chahuter les codes de l’habillement, comme toujours dans l’univers Cerruti.

La liberté d’être soi-même, qui est d’abord une attitude, rend suffisamment fort pout affronter un voyage, même lorsqu’on en ignore la destination finale. Et c’est ce sentiment qui transparaît de la collection Printemps Éte 2015 de Cerruti 1881.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 65044 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines