Magazine France

le #Medef, un syndicat d’extrèmistes !

Publié le 30 juin 2014 par Gédécé @lesechogaucho

capture_decran_2013-03-01_a_16_18_45Le chantage du MEDEF est insupportable et incompatible avec les valeurs de la République. Depuis quand un syndicat patronal qui ne représente pas la majorité des entreprises, loin de là ¹, peut-il en effet se permettre de tenter de forcer la main d’un gouvernement, alors que celui-ci lui est déjà si favorable ?  Rappelons nous en effet de quelle manière le gouvernement a traité les salariés lors des revendications sur le TSCG, sur les retraites, l’Ani ou le Pacte de Responsabilité… qui va apporter au patronat 41 milliards d’euros. Mais cela ne leur suffit donc pas. Tenter de faire pression sur le vote des députés par le pouvoir de nuisance que peut avoir le mouvement de quelqun comme Gattaz, si extrêmiste, m’apparait comme totalement contraire à l’esprit démocratique… Surtout quand on a un gouvernement aussi faible que celui-ci, qui cède plus facilement aux lobbies financiers, de droite, voire d’extrême droite, qu’aux revendications des salariés…

Ce genre de patrons là (non, ils ne sont pas tous pareils…), à force de ne plus savoir jusqu’où ne pas aller trop loin, en finissent par se montrer non plus gourmands, mais bêtes et cupides… Et comme l’argent de leurs entreprises ne leur suffit pas, alors que les dividendes de tant d’entre elles ont augmenté (un exemple ici), voilà qu’ils tentent de capter l’argent des contribuables, alors qu’ils sont si regardants quand il s’agit des salaires, ou des minimas sociaux, prêts qu’ils sont à si vite et abusivement qualifier leurs bénéficaires d’assistés alors qu’eux mêmes prétendent à l’assèchement des caisses de l’Etat…

Mais chez ces gens là, Monsieur, on ne pense pas : on compte. Et comme on trouve que les choses ne vont pas assez vite, on joue sur le crédit que l’on a parmi ses camarades du gouvernement, qui ont fait parfois les mêmes écoles, pour doubler la mise… Et qui sont les grands perdants de l’histoire, hum ? Jamais eux… les biens nés.

¹ Un prêté pour un rendu, puisque la droite et les libéraux se permettent de contester la représentativité des syndicats de salariés, je ne vois pas poruquoi nous ne contesterions pas celle des syndicats patronaux ! Ainsi, le Medef représenterait en effet entre 350 000 et 750 000 adhérents selon les sources, soit entre 9.7 % et 20.8 % des entreprises de France… (sources wikipédia et INSEE)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 130147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte