Magazine Cinéma

Clap! , la nouvelle revue ciné

Par Filou49 @blog_bazart

01 juillet 2014

clap
La dernière fois que j'ai chroniqué le premier numéro d'une revue consacré au cinéma, celle ci, la dénommée See (qui s'en souvient encore de celle la?) n'a pas tenu trois mois avant de disparaitre. 

Esperons pour les créateurs de la  revue Clap- dont le premier numéro de ce trimestriel est sorti le 12 juin dernier, qu'elle ne subisse pas le même triste sort, sort qu'on peut redouter vu la crise évidente que subit la presse écrite (et pourtant avec tout ce que j'achète dans ce domaine, je n'y suis pas personnellement pour grand chose).

D'ailleurs, la première fois que j'ai entendu parler de cette série CLAP, c'était lorsqu'une de ses co rédactrices en chef,  Ava Cahen, - également chargée de cours de cinéma à l’Université de Nanterre, et chanteuse et  à ses heures perdues- était venue en avril dernier sur le plateau du l'émission "le Cercle" pour annoncer cette sortie et le présentateur de l'émission, Frédéric Beigbeder, n'avait pu que luisouhaiter bon courage avant de se lancer dans ce défi vraiment risqué, vu le contexte particulièrement délicat pour toute nouvelle publication dans ce domaine.

Clap!, la nouvelle revue ciné sur le grill : ce que j'ai aimé..et moins aimé!!

Mais l'équipe de quinze rédacteurs qui sévit d'habitude sur le site www.clapmag.com (site web de cinéma qui attire plus de 40 000 visiteurs par mois, alimenté quotidiennement par une quinzaine de ces  bénévoles forcément passionnés) semblait plus que motivés à l'idée de sortir leur revue payante (et ce, après dix numéros gratuits entre 2010 et 2012) dans les kiosques, intimement convaincus que ce magazine proposait une voix différente qu'ils ne retrouvaient dans la presse cinématographique actuelle, en renouvelant la presse cinéma autour d'une cinéphilie moins universitaire, moins poussiéreuse et plus ouverte sur tous les genres de cinéma autant que sur les séries !

 Clap! entend  en ennfet «prendre le temps de l’analyse et de la réflexion, le temps du voyage nostalgique et de l’exploration passionnée du présent», écrit le directeur de publication et de rédaction Romain Dubois dans son tout premier éditorial.  L'objectif est d'apporter un regard jeune et décomplexé, mais également sérieux sur le cinéma et les figures contemporaines qui la composent à travers cette revue générationnelle qui mèle les genres et les époques, qui parle de tous les cinéma et également des séries écrit par une génération qui a grandi durant les années 80.

 Une fois ce contexte général posé, et après m'être plongé assez longuement dans ce premier volet de ce trimestriel, il est temps que je fasse ma liste de points positifs et de points plus négatifs que j'ai pu voir dans ce premier numéro de Clap, une revue que je me suis évidemment empressé d'acheter - bien qu'ayant eu un peu de mal à la trouver- et à qui je souhaite bien entendu de s'imposer dans ce secteur où il est si difficile de s'imposer...

Clap!, la nouvelle revue ciné sur le grill : ce que j'ai aimé..et moins aimé!!

Clap! Mag, mes plus et mes moins :

+  : La revue, contrairement à pas mal de ces concurrentes (et notamment le récent "So Film" que j'aime pourtant beaucoup) n'a pas ce coté poseur, branché, donneur de leçons qui peut souvent irriter  dans la cinéphilie, et dont les "Cahiers du Cinéma" et "les Inrocks" en sont les exemples les plus représentatifs;

-  : Contrairement à ce qui est annoncé dans l'édito, la revue n'est pas si hétérogène que prévue sur le plan des cinémas abordés. On est ici, pour une forte majorité en présence d'articles qui défendent à fond le cinéma américain des années 80- 90 ( Fincher, Joe Dante, Spielberg) et tout un pan du cinéma mondial ( le cinéma français de Sautet à Honoré) en passant par le film d'auteur ... certes on est loin des films aimés par les Cahiers ou Positif, dont visiblement Clap voulait se distinguer, mais du coup, la revue se distingue peu de Première ou de Studio Ciné Live, aux cibles un peu identiques;

+ : L'originalité de l'angle de vue de certains dossiers de fond («Télécharger, c’est tromper?», «Les sitcoms devraient-elles avoir une date de péremption?) pas souvent traités dans la presse ciné;

-  : Le manque de liant et de fil conducteur entre les différents articles: le nombre de contributeurs trop important et les disparités évidentes dans la qualité des plumes ( certaines se détachent très nettement) donne à l'ensemble un manque d'homogénéité un peu frustrant;

+  : Malgré cette petite réserve, la qualité  rédactionnelle de l''ensemble des articles fait que ceux ci se lisent pratiquement tous avec un plaisir évident;

- :  Un cahier critique bien trop peu développé  à mon goût ( 4 à 5 chroniques seulement) et surtout dépourvu de la moindre critique négative qui donne à l'ensemble un coté pas assez marqué et qui manque de point de vue critique tranché sur les longs métrages analysés;

+  : Une place importante et intéressante laissée à la littérature consacrée au 7ème art, une place-rare dans la presse cinéphile- qui me ravit vu mon intéret pour ces ouvrages là, comme vous avez du vous en rendre compte sur ce blog;

-  : Une maquette d'ensemble, et surtout une couverture un peu trop austères, pas forcément très attractives, et qui du coup, font un peu penser à la presse trop intello chiante dont Clap! voudrait tant s'écarter a priori...

Voilà , autant de plus que de moins pour un verdict effectivement un peu mitigé....Mais comme il s'agit d'un premier numéro, gageons que les rédacteurs de Clap! sauront gommer les points faibles afin d'améliorer ce magazine qui reste de toute façon une excellente iniative ...

Enfin pour cela, encore faut il qu'il y ait un numéro deux, trois et autres de Clap ! Et c'est tout le mal que je leur souhaite, bien entendu!!

 Clap! l'émission- histoire de voir avec cette petite vidéo l'esprit qui animent les rédacteurs du site et de la revue.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte