Magazine Cinéma

Films du mois de juin 2014

Par Mouflon
Voici la liste des films (16) que j'ai visionnés en juin 2014
BERTOLUCCI, Bernardo  (2012)  Io e te  (Moi & toi)
Un ado, caché dans le sous-sol, rencontre sa demi-soeur adulte junkie. Drôle de rencontre 
 à grand potentiel mais on reste sur notre faim. Dernier plan, hommage à Les 400 coups. 7,0/10
DESPLECHIN, Arnaud  (2013)  Jimmy P.
En 1948, au Kansas, psychanalyse d'un Amérindien (Benicio del Toro) par un drôle de zigoto (Mathieu Amalric qui joue très bien Mathieu Amalric). Sujet intéressant raté. 6,5/10
HIRSCHBIEGEL, Oliver  (2013)  Diana
Le dernier amour de la princesse Diana par le réalisateur de La Chute. Est-ce possible de faire un film aussi nul après avoir réalisé La Chute.  6,0/10
JONZE, Spike  (2013)  Her
Un des plus beaux films sur l'amour, de l'histoire du cinéma.  Joaquin Phoenix est merveilleux. 9,0/10
LANG, Fritz  (1953)  The Blue Gardenia
Un film noir mineur. Présence de Nat King Cole qui interprète la chanson-titre.  6,5/10
OLIVEIRA, Manoel de  (2012)  Gebo et l'ombre
Un huis-clos théâtral avec Michael Londale, Claudia Cardinale et Jeanne Moreau. La vie, terriblement ennuyante, d'un honnête homme. Magistral. 8,0/10
PROVOST, Martin  (2013)  Violette
Biopic de l'écrivaine contemporaine de Simone de Beauvoir, Violette Leduc, qui va enfreindre les tabous du lesbianisme dans les années 40.  Très inégal.  Les fans d'histoire littéraire apprécieront. 7,0/10
SALEEM, Hiner  (2010)  Si tu meurs, je te tue
Une bien légère comédie dramatique pas bien drôle, ni bien dramatique. Pour Golshifteh Farahani.   7,0/10
SORRENTINO, Paolo (2013)  La grande bellezza  (La grande beauté)
Les états d'âme d'un vieux riche mondain "à la Fellini". Pas rebuté? Vous aimerez cette oeuvre qui n'est pas sans rappeler La dolce vita.   8,0/10
STILLER, Ben (2013)  The Secret Life of Walter Mitty
Avec Ben Stiller. Encore un film à la mode Dysney saupoudré d'Islande et d'Hymalaya. Ne vous y arrêtez pas. 6,0/10
TAVERNIER, Bertrand  (2013)  Quai d'Orsay
Satire sur l'administration publique française. Après 15 minutes, on a tout compris. On peut zapper.  6,5/10
TRIER, Lars von (1984)  Forbrydelsens element  (Element of a Crime)
Un film noir tout peint en rouge. À la recherche d'un serial killer dans une ambiance Blade Runner.  Le premier long métrage de Trier. 7,5/10
TRIER, Lars von (1987)  Epidemic
On assiste à la rédaction du scénario du film Epidemic dont on verra la séquence finale. Un peu du nimporte quoi. Pour les Triéristes dont je fais partie.  6,5/10
TRIER, Lars von et Jorgen LETH (2003)  De fem benspaend  (Five Obstructions)
Docu. Trier demande à Jorgen Leth de refaire son premier film  The Perfect Human (1967) à cinq reprises en respectant 5 contraintes de réalisation imposées par Trier. Drôle de produit qui se situe du côté de l'avant-garde.  7,5/10
TRIER, Lars von  (2006)  Direktoren for det hele (The Boss of It All)
Un acteur joue le rôle d'un président de compagnie. C'est supposé être une comédie. Plutôt ennuyant.  6,0/10
WELLS, John  (2013)  August : Osage County.
Huis-clos. Une histoire de famille turbulente. On pense à quelques reprises à Festen de Thomas Vinterberg, une coche plus bas quand même.  Meryl Streep sur-joue. 7,5/10

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mouflon 27 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine