Magazine Football

Coupe du monde: Bilan des milanais

Publié le 07 juillet 2014 par Passionacmilan

Brasil 2014Cette coupe du monde a été mauvaise pour l’équipe d’Italie mais elle aura quand même été l’occasion de voir quelques joueurs du Milan en oeuvre. Ils étaient huit lors de cette 20e coupe du monde: Balotelli, Abate et De Sciglio avec l’Italie, Muntari et Essien avec le Ghana, De Jong avec les Pays-Bas, Honda avec le Japon et Zapata avec la Colombie. Le bilan est fait dès maintenant car ils ont tous été sortis, sauf De Jong qui s’est blessé mais est resté avec l’équipe. Bonnes prestations de De Jong, Honda et Zapata, moyennes de De Sciglio, Abate et Muntari, mauvaises d’Essien et Balotelli. De Jong, blessé, est néanmoins resté soutenir sa sélection, les autres reviendront au fur et à mesure.

Les Italiens

La Squadra Azzura a d’abord eu un blessé de dernière minute : Montolivo, capitaine du Milan, qui aurait été la pierre angulaire du 4-3-1-2 de Cesare Prandelli. Celui-ci se blesse lors du match amical face au Luxembourg (1-1). Prandelli revoit donc sa formation (probable, il a longtemps hésité même avec la présence de Montolivo. Mario, Ignazio et Mattia sont donc les seuls représentants milanais de l’Italie (contre 6 pour la Juventus par exemple). Lors du premier match face à l’Angleterre, seul Balotelli est aligné. L’Italie s’impose 2-1 suite au but victorieux de SuperMario. Trois points pour la Squadra et Balotelli noté 7.49 sur WhoScored (homme du match Sturridge avec 7.6). C’est un très bon début pour le milanais qui va sûrement vouloir enchaîner.

Mais arrive le second match et cette fois Mario est rejoint par Abate. Balotelli a d’une occasion en or de marquer le premier but du match mais son lob se dérobe du cadre. Ça sera sa seule occasion du match pendant lequel il aura passé son temps à marcher; il récolte même un carton jaune stupide. Quant à Abate, il n’est pas responsable sur le but costa ricain mais n’a pas non plus apporté devant. Moyen pour le blond et mauvais pour Balotelli pour ce second match des poules, mais l’Italie a encore 2 résultats sur 3 en sa faveur pour le dernier match.

Le match face à l’Uruguay commence avec Balotelli et De Sciglio cette fois-ci. Pendant les 80 premières minutes, l’Uruguay attaque sans vraiment se montrer très dangereuse mais l’Italie en échange propose le néant devant malgré l’association surprise Balo-Immobile. Balotelli se prend même un carton jaune et aurait manqué le 8e face à la Colombie. Un fait de jeu viendra entacher la rencontre juste avant le but: sur une action anodine, Suarez et Chiellini sont en duel quand tout à coup l’uruguayen mord l’épaule de l’italien qui tombe par terre. L’arbitre, qui n’a rien vu, ne siffle rien. Quelques minutes plus tard, ce même Suarez vient déposer un corner sur le crâne de Godín qui était bizarrement tout seul. L’Italie ne s’en remettra pas, c’est une défaite synonyme d’élimination et de démission de Prandelli et Abete. C’est un deuxième match d’affilée plutôt mauvais pour Mario alors que le match  moyen de Mattia est quand même entaché par le fait que c’est lui qui concède le corner du but.

Les représentants italiens, outsiders de la compétition, se voient repartir à la maison avant les 8e pour la seconde fois consécutive. Ils n’auront pas laissé une grande trace et pour leur futur : De Sciglio restera sûrement avec la sélection, de même qu’Abate à cause de la faible concurrence mais le cas Balotelli sera sûrement étudié par le futur sélectionneur (Allegri ?) parce qu’il aurait eu des problemes avec certains cadres qui lui reprochaient son manque de motivation.

Les Ghanéens

L’équipe du Ghana était dans une poule très relevée avec l’Allemagne, favorite, le Portugal, outsider et les États-Unis, l’inconnue. Lors du premier match, ils affrontent l’équipe de Klinsmann et s’en sortent avec une défaite surprise 2-1. Essien a joué les 19 dernières minutes alors que le score était de 1-0 pour les USA mais il n’a pas pu empêcher le 2-1 à la 86e minute. Ça sera son dernier match de la compétition. Quant à Muntari, il fait un plutôt bon match (meilleur ghanéen sur WhoScored) mais récolte un carton jaune dans le temps additionnel.

Lors du match face à l’ogre allemand, Muntari joue encore les 90 minutes. Il sera un élément clé du match nul 2-2 qui a nourri beaucoup de regret vu qu’ils ont mené au score après avoir été menés mais les ghanéens ont plutôt bien joué. Mais encore dans le temps additionnel de la seconde période, Sulley récolte un jaune stupide et est privé du 3e match qu’ils perdront face au Portugal.

Les autres

Keisuke Honda a joué les trois matchs du Japon au complet. Lors du premier match face à la Côte d’Ivoire, il inscrit un magnifique but du gauche et donne l’avantage à son équipe mais il perd le match au final 2-1. Noté 8 sur WhoScored malgré la défaite. Lors du second match, il a un coup de moins bien et n’arrive pas à dynamiter son attaque: score nul et vierge face aux grecs. Enfin, lors du troisième match face aux colombiens, il réalise un match plutôt bon en faisant la passe décisive pour l’égalisation (1-1). Au final, lourde défaite 4-1 mais Honda n’est pas à blâmer (meilleur japonais avec 7.8 selon WhoScored).

Cristian Zapata lui a commencé son mondial lors de la victoire 3-0 de la Colombie face à la Grèce. Il forme une paire solide avec Yepes qui ne concède rien. Lors du second match face aux ivoiriens, il est le défenseur le mieux noté et tient bien face à Drogba et Gervinho. Il manque ensuite le troisième match face au Japon mais son équipe s’en sort 4-1. Il est de retour pour les 8e de finale face à la Céleste et n’encaisse aucun but face à la paire Cavani-Forlán. En quarts face au Brésil, il bloque les attaquants et est surtout bon au duel 1 contre 1. Malheureusement, son équipe est éliminée après une défaite 2-1 sur coups de pied arrêtés.

Enfin, Nigel de Jong, pièce maîtresse du milieu de Louis Van Gaal en l’absence de Strootman. Les Pays-Bas passent les poule facilement avec 9 points. Lors du premier match face à l’Espagne, De Jong tient bien le milieu, les espagnols ne marquant que sur penalty. Face à l’Australie, les hollandais s’imposent 3-2 au terme d’un match épique dans lequel De Jong joua un rôle important. Troisième match important face au Chili: Nigel tient la baraque et son équipe n’encaisse pas. En 8e face au Chili, il sort au bout de 9 minutes et est forfait pour le reste de la compétition.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines