Magazine Info Locale

L'état « délabré » des voies ferrées françaises est-il général ?

Publié le 07 juillet 2014 par Gezale

L'état « délabré » des voies ferrées françaises est-il général ?

Lors de la construction de la gare de Val-de-Reuil. (photo d'archives JCH)

Moi qui croyais que Seule Margareth Thatcher et la privatisation du réseau britannique de transport par train étaient susceptibles de créer un vrai danger pour les passagers. Le rapport des deux experts appelés à enquêter après l’accident de Brétigny est accablant. Il a été publié aujourd'hui. En France, en 2013, à quelques kilomètres de Paris, une ligne hyper utilisée se trouvait dans un état de « délabrement » avancé ! Vous avez bien lu. Les experts affirment que la voie, l’éclisse, les boulons et le reste, étaient dans un état de « délabrement ». On se croirait dans un état sous-développé. Sauf que l’accident ferroviaire a fait sept morts et plusieurs blessés et qu’un train roulant à 137 km/heure a déraillé.
Les dirigeants de la SNCF et de RFF protestent. Ils contestent le rapport des experts (qui ont décelé 200 anomalies !) et affirme que la sécurité des passagers dans les trains français est d’un haut niveau. Ce n’est pas le sentiment du secrétaire d’Etat aux transports qui met en cause le mauvais entretien des voies et exige qu’on rattrape le retard dans l’année à venir.
Thierry de Montbrial, l’avocat de deux familles victimes lors de l’accident, souhaite la mise en examen de la SNCF, personne morale, et celle des agents chargés de surveiller les voies dont la responsabilité individuelle devrait être, selon lui, recherchée. Il se trouve qu’un jeune homme de 25 ans a, quelques jours avant l’accident, inspecté les aiguillages et les rails sans remarquer quoi que ce soit d’anormal. C’est du moins ce qu’il a déclaré aux enquêteurs. Les experts, dans leurs propositions insistent pour que des techniciens formés, de bon niveau, soient affectés à ces tâches de contrôle visuel et manuel, parfois.
Que demandons-nous, nous les usagers ? Qu’un service public digne de ce nom soit apte à répondre aux besoins et aux nécessités. Des trains confortables, en bon état, des voies entretenues (pas seulement celles des TGV) des prix de billets accessibles (on a des Val-de-Reuil-Paris à près de 20 euros !) des gares accueillantes et des agents courtois sans oublier un cadencement conforme aux besoins. Dans un grand pays comme la France, on peut s’attendre à ces prestations. En 2019, la concurrence étrangère roulera sur nos voies ferrées. Encoure faudra-t-il qu’elles soient aux normes et sécurisées.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine