Magazine Bien-être

Tranche de vie : apprendre à foncer

Publié le 07 juillet 2014 par Bullesetbottillons @BlogueBetB

Dans la vie, je suis reconnue comme une fonceuse. Un personne impulsive. Qui « se r’vire de bord sur un 10 cenne », comme on dit. Je m’adapte très facilement au changement et je n’ai pas peur de foncer tête baissée vers l’inconnu. Ces temps-ci, il y énormément de changements dans ma vie. Travail, amour et même résidence, tout a été chamboulé. Mes amies me demandent souvent comment je fais pour ne pas être à terre durant des semaines, voire des mois. Comment je fais pour ne pas stresser. Pour ne pas avoir peur de ce que l’avenir me réserve. Truth is : j’ai peur et je stresse comme tout le monde. Mais jamais ça ne m’empêchera d’avancer.

Vous savez, on est jeune. C’est LÀ LÀ le temps de faire des choses qui nous sortent complètement de notre zone de confort, de déménager à l’autre bout du pays, d’accepter un contrat complètement fou, mais totalement instable, de s’embarquer dans une relation amoureuse qui nous fout la chienne, de retourner aux études pour faire quelque chose qui nous passionne totalement. Hey au diable le 9 à 5! Vous aurez tout le reste de votre vie pour vivre ça.

Quel est le pire qui puisse arriver? Que vous aillez peur pendant un instant, pour finalement découvrir que vous vivez l’aventure de votre vie? Que vous soyez super insécure dans un début de relation, vous remettant constamment en question, pour finalement découvrir que vous avez trouvé l’homme de votre vie?

Vous savez quoi, ça se peut que ça fouerre. Comme n’importe quoi. Comme vous pourriez complètement perdre le contrôle de votre vie dans votre stabilité quotidienne. La vie est remplie d’imprévus et de belles surprises, d’opportunités. Il faut juste savoir les saisir.

bulles et bottillons l'art de foncer

En plus, on a un formidable outil qui s’appelle l’intuition féminine. Il faut apprendre à l’écouter. Notre petite voix intérieure a souvent de bien bons conseils pour nous. Et elle nous connaît mieux que quiconque. Donc quand votre cerveau vous dira « Voyons, ça n’a pas de sens de s’embarquer dans une relation à distance avec un gars à l’autre bout du pays » ou « Franchement, tu ne peux pas quitter ta job stable pour retourner aux études », envoyez-le valser. Et écouter la petite voix qui dit « Oui, mais je serais tellement heureuse!! Oui mais je pense que ça peut sincèrement fonctionner! Oui mais je vais le regretter toute ma vie si je ne le fais pas. »

Et puis on est forte. Si ça ne fonctionne pas, vous allez vous relever. Braillez, braillez une shot. Mais après, c’est fini, on passe à autre chose. Ça ne sert tellement à rien de s’éterniser dans le malheur. Dans la vie, on choisit d’être heureux. Ce n’est pas pour rien que je me remets vite de tout ce que je vis et je me « vire aussi vite sur un 10 cenne ». C’est parce que je le choisis.

Et vous êtes toutes capable de le faire. Faites-vous confiance. Faites confiance en la vie. Il n’y a rien qui arrive pour rien. Vous savez quoi, dans la dernière année j’ai : eu la job de rêve, rencontré un homme de 20 ans mon aîné (t’sais une relation simple, que tout le monde accepte facilement… NOT), eu un contrat à La Presse, lâché la job de rêve pour ça, déménagé à Montréal pour le-dit contrat, emménagé avec le-dit homme, perdu le contrat 3 semaines plus tard (une belle claque dans face de la vie), essayé une autre job (de marde, autre leçon de vie), eu 3 offres d’emploi en même temps, choisi la plus YOLO (et celle que j’adore aujourd’hui), écouté mon coeur et laissé le-dit homme (break-up : jamais facile), je suis partie en YOLO trip à Budapest, déménagée chez ma mère en attendant de trouver un logement, déménagée un mois plus tard toute seule, me suis jurée que je resterais célibataire un christie de boutte, j’ai rencontré un gars 3 jours après m’être fait cette promesse, me suis embarquée dans une nouvelle relation à distance (il habite au BC.. une autre relation facile ahah) et je vais le voir à Victoria dans 6 dodos (!!!).

J’ai eu des hauts, j’ai eu des bas. Est-ce que je regrette une des décisions que j’ai prises? Aucunement. Est-ce que j’ai été heureuse chaque heure de chaque jour dans la dernière année? Bien sûr que non. Ce fût une de mes années les moins stables, sur toutes les facettes de ma vie. Mais c’est aussi une de celles où j’ai le plus appris, où je me suis le mieux connue, où j’ai vu qui était, et serait toujours, là pour moi. J’ai eu un nombre de fous rires incalculables, des aventures incroyables, des larmes de joie à plusieurs reprises, de grandes émotions. Et beaucoup de changements de cheveux. Parce que tout le monde sait que quand une femme change ses cheveux, c’est que quelque chose de gros se passe dans sa vie ;)

l'art de foncer tattoo mappemonde

Un nouveau tattoo, qui me rappelle quotidiennement que j’ai tellement de choses à voir…

Bref, tout ce long article pour vous dire que la vie est remplie de belle surprises. Réfléchissez un peu moins, vous allez voir tout le bien que ça peut vous faire :) Je ne vous dit pas de changer complètement qui vous êtes. Mais vous avez le droit de virer une méchante brosse même si vous êtes devenue une adulte responsable, de flamber votre retour d’impôt sur un voyage au lieu de l’investir, d’être complètement overdress pour un mercredi soir, d’accepter une date avec un inconnu, de manger de la poutine 3 soirs de suite, de ramener un gars. Hey vous êtes célibataires? Faites-moi dont le plaisir d’en profiter. C’est pas une fois casée que ça se fera.

Bref. Faites taire votre cerveau, sentez votre coeur s’accélérer et foncez. Tout ira bien.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bullesetbottillons 26383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine