Magazine

De François Mitterrand à Ségolène Royal

Publié le 30 mars 2007 par Dedalus

L'Esprit Tranquille


François Mitterrand s'est enfin décidé à entrer dans la campagne, et ce afin d'"aider Ségolène Royal à gagner cette élection présidentielle" ainsi qu'il le confesse lui-même dans son blog, prenant également soin de préciser ceci :

"Certes, je ne vous cache pas que la voir ainsi représenter le Parti Socialiste constitue pour moi une sorte d'étonnement. Mais que voulez-vous! Les socialistes sont incorrigibles. Je plains Laurent Fabius qui avait presque toutes les qualités pour y arriver. Mais bon... Tant qu'il n'aura pas convaincu que son humanité n'est pas feinte, rien ne sera possible. Cela dit, laissons là les regrets. L'heure est au combat. Si vous saviez comme je suis agacé de voir de quelle façon cette campagne se déroule"...

J'ai passé une bonne partie de la journée à me délecter de chacun des articles au cours desquels M. Mitterrand livre quotidiennement, et ce donc depuis le 10 mars, son sentiment sur la campagne présidentielle, ne craignant pas au passage d'égratigner méchamment l'un ou l'autre de ses protagonistes - de droite comme de gauche, qu'ils viennent du monde politique ou de la sphère journalistique... -, livrant également à notre gourmandise quelques informations croustillantes, tant il semble en effet que de là où il se trouve, il voit tout, entend tout et lit tout. Un régal ! Et je ne résiste pas à vous en livrer encore un extrait :

"Pour finir, je félicite le directeur du Point pour la photo de une qui orne la couverture de son journal cette semaine. Il s'agit d'un portrait de Ségolène Royal choisi avec soin, on le devine aisément. Moi aussi en mon temps, j’ai eu droit à ces amabilités photographiques de la part de la presse aux ordres. Moi aussi, je me suis retrouvé, plus souvent qu’à mon tour, à la une de magazines, l’air défait, la mine hâve, le regard hagard et l’air tellement absent que je finissais moi-même par me demander si le cliché en question n’avait pas été pris à mon insu, à la fin d’une garde à vue de quatre jours. Soumise à un traitement identique, Ségolène Royal a, malgré tout, un petit avantage sur moi, et qui la préserve du pire. Ils ne pourront jamais la photographier mal rasée."

Le blog de François Mitterrand


On parle de : De François Mitterrand à Ségolène Royal



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dedalus 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte