Magazine

Simenon et les bateaux

Publié le 17 juillet 2014 par Anh2

Le festival du polar "le chien jaune" se tiendra à Concarneau du 18 au 20 juillet pour la 20e édition. Jean-Michel Robert nous a trouvé quelques indices maritimes pour coller au plus près de l'actualité...

chien jaune 2014

Si on connaît Georges Simenon pour ses  romans populaires on le connaît moins pour son goût pour la mer les fleuves et les canaux. Dès 1928 à bord d’un canot de 6m50  Ginette  durant six mois il va parcourir les canaux accompagné de sa femme Tigy  dans ce qu’il appellera l’aventure entre deux berges.

C’est à Fécamp alors qu’il écrit "au Rendez vous des Terre-Neuvas" qu’il décide de faire construire un cotre de 10 mètres de 7,5 tonneaux et muni d’un moteur de 20 CV. C’est au chantier de Georges Argentin  à Fécamp qu’il confie la réalisation du bateau qui sera mis en service le 4 mars 1929 et immatriculé à Paris sous le nom de Ostrogoh.

ostrogoh bateau de simenon

Simenon ne gardera le bateau que  jusqu’en fin 1931 date à laquelle il sera vendu à Caen et prendra le nom de Sainte Thérèse.

Simenon se souviendra du chantier Argentin du port de Fécamp en donnant son nom au constructeur de bateau dans les "Demoiselles de Concarneau" qui paraîtra en 1936 (1).

Quant au chalutier Francette qui a réellement existé (Armement Merrienne Fécamp) il le citera dans trois romans: "Le Chien Jaune"(2), "Train de Nuit" et "L’homme de Londres".

Références Annales du Patrimoine de Fécamp-les chantiers de construction navale- 1998

1-Chapitre IV page 106 - Edition originale-Page 66 édition Folio

2 –Page 190 –édition livre de poche

Grand hotel concarneau

Le Chien jaune oublié « Ici fut tourné le film le Chien Jaune »

Un imposant Chien Jaune éclairé la nuit ornait la façade du garage du Grand Hôtel Le Clinche devenu pour les besoins du film Grand Hôtel avec son café de l’Amiral. La pancarte a été déposée lors de la démolition du garage  pour l’extension de l’Hôtel  entre 1949 et 1951.

film le chien jaune concarneau

La plaque du tournage du film  sur le bâtiment à droite de l’hôtel

On l’appelait  "Chien Jaune"

C’est bien connu tout marin a son surnom c’est une coutume. Une situation, un comportement un tic ou un geste quel qu’il soit et le marin se voit affublé d’un surnom qui persiste jusqu’à parfois se confondre avec sa véritable identité.

Lui il était né le 21 novembre 1874 en plein Miz Du, tout jeune il avait commencé sa carrière de marin comme mousse à bord de la chaloupe sardinière Toujours et Quand Même puis durant quarante ans avait servi sur les différents bateaux pilotes  de la famille Lozivit Pilotes du port de Concarneau de père en fils jusqu’ en 1938. Un fait rare dans la corporation des marins.

auguste le goanvic dit chien jaune


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anh2 7530 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte