Magazine Manga

Découvrez l'univers des geikos avec Japan Expo

Par Luffyichigo @mangaenfolies
Lors de cette quinzième édition de Japan Expo, j'ai pu rencontrer des geikos ( geisha de Kyoto ). Voici le compte rendu de cette très belle rencontre.
- Comment êtes-vous devenues geiko ?
Découvrez l'univers des geikos avec Japan ExpoKatune : Je m’intéressais à la culture traditionnelle. De ce fait, j'ai cherché des informations sur Internet. C'est ainsi que j'ai intégré une maison de geiko.
Katuna : J'ai regardé un documentaire sur les maikos quand j'étais jeune et je me suis intéressé à ce métier. J'ai ensuite cherché les informations sur Internet.
- Depuis combien de temps êtes-vous maiko ?
Même, si on rentre dans une maison de maikos, on ne peut pas devenir maiko tout de suite. Pendant 6 mois à un an, on a travaillé pour apprendre avec d'autres maikos. On mettait les kimonos ou l'on aidait les danseurs.
- Selon vous quelles sont les qualités nécessaires pour pratiquer cet art ?
Il y a trois devises : La motivation, supporter les difficultés et l'énergie. Il faut aussi être en bonne santé.
- Comment arrivez-vous à lier tradition et modernité ?
Katune : J'aime bien les animes, les mangas et les jeux vidéos. Je le cache un peu car je vis aussi dans la tradition.
Katuna : Je suis aussi une grande fan de la pop-culture japonaise actuelle. On montre un aspect traditionnel mais ici c'est très intéressant pour nous car à Japan Expo il y a aussi les jeux vidéos et toute la culture qui va avec.
- Pour être une geisha d'après une citation de Mineko Iwasaki, il faut la délicatesse d'une fleur ainsi que la force et la souplesse du saule, qu'en pensez-vous ?
Cela est très intéressant car cette auteure était dans le gion. En fait, dans la dans se traditionnelle japonaise, il y a plusieurs branches. Nous on danse le hanayagiu et elle c'était une autre branche. La branche de cette dernière est plutôt assez dure et rigide, cependant dans celle-ci on ajoute de la féminité. C'est peut être pour cela qu’elle a utilisé cette expression.
- Pouvez-vous nous parler du hanayagiu ?
C'est souple, on utilise des mouvements de cou. Le bout des doigts doit être bien souple aussi.
- Quelles sont vos particularités ?
Les habits et la forme du kimono ne change pas. D'autres branches utilisent plus de maquillage que nous. A gion, ils utilisent des couleurs plus vives pour les kimonos. Nous, on utilise des couleurs plutôt pastels, plus légères.
- Peut-on être geiko pendant toute sa vie ?
Katune : Cela fait 4 ans que je fais ce métier. Je verrai par la suite.
Katuna : Cela fait un an et demi que je suis maiko donc je vais continuer pour devenir geiko ce qui est mon rêve.
Je remercie beaucoup Katune et Katuna qui ont bien voulu répondre à mes questions. Je remercie beaucoup aussi le staff qui m'a permis de faire cette interview. 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Luffyichigo 11804 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine