Magazine Conso

CHANEL joaillerie – collection « Café Society »

Publié le 18 juillet 2014 par Pascal Iakovou @luxsure

Paris, Venise, Saint-Moritz, de la Riviera à long island, leur vie ressemble à un voyage rythmé.
Par les diners, les bals, les concerts, les vernissages et les frissons artistiques.
Au cœur d’un monde mêlé où se frôlent aristocrates, bourgeois et mondains, poètes, chorégraphes, danseurs et musiciens, la café Society rime avec Happening permanent, club cosmopolite voguant de croisières en villégiatures, de salons parisiens en palais méditerranéens, à la recherche d’une beauté bousculant les certitudes à travers les fêtes autant que les performances photographiques et les scrapbooks, elle révèle une esthétique nourrie d’audaces et d’excentricités, en rébellion avec les conventions puritaines et bourgeoises.

Manchette Charleston
La collection « CAFÉ SOCIETY » de CHANEL JOAILLERIE célèbre ce « TOUT PARIS À L’ÉCHELLE

INTERNATIONALE » ainsi défini par Philippe Jullian. S’opposent alors à l’imitation du réel et à la reproduction du passé la voie royale du singulier, de l’imprévu, la grâce des songes inspirés.
Sans nostalgie, et affranchie de totues les références classiques aux icônes, la collection Café Society de Chanel est à son tour un manifeste. La plus brillante illustration de cette haute bohème curieuse de formes nouvelles, rayonnantes d’élégance, d’originalité, dont Gabrielle Chanel, «  L’ange exterminateur d’un style dix-neuvième siècle » selon Paul Morand, aura été l’une des protagonistes, libre de vivre, de créer, d’ailer, conjurant l’ennui par la quête de la beauté.

Bracelet Charleston

La géométrie des avant-gardistes e t le tempo cosmopolite, le sens de l’épure et celui de l’audace quête de la beauté.
Or blanc, spinelles noirs et diamants : La parure « Jazz » se déploie en une marqueterie pure et architecturée.
«  Smoking » redessine et une frise de diamants et de cristal de roche, des carrés arrondis retenus par des anneaux de lumière.
« Sunrise » découpe des rayons de soleil d’or et les souligne de lague rouge, ponctués ici et là de diamants, comme des touches d’audace et de transgression. L’imposant pendentif «  Café society » fait vibrer un entrelacs aux couleurs primaires. Saphirs, grenats, spinelles taillés, s’imposent ainsi autant de mobiles en apesanteur.

Bague Charleston
BO Charleston GM

Sautoirs, plastrons, broches ou bijou de tête, la légèreté des lignes d’adonne à l’euphorie des jeux de construction en 3D, dans un fond enchainé par des parures magnifiant les affinités électives, comme autant de mots d’esprit devenus joyaux. Toute l’audace de la création se déploie dans ces associations inédites de pierres et de tailles.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines