Magazine Ebusiness

Syndrome de la page blanche, 9 générateurs de contenu dont vous avez besoin

Publié le 22 juillet 2014 par Entreweb @entreweb
Syndrome de la page blanche, 9 générateurs de contenu dont vous avez besoin

Les générateurs de contenu contre le syndrome de la page blanche

C’est une réalité, le syndrome de la page blanche est l’angoisse de tout blogueur et rédacteur. A un moment donné, tout le monde est touché par ce syndrome de la page blanche.

Ne vous est-il jamais arrivé de vous retrouver bloqué devant votre clavier ?
Si bien sûr que oui, c’est évident !

C’est frustrant non d’avoir envie d’écrire un article mais de ne pas pouvoir démarrer par ce que les idées ne viennent pas ?

Ne vous découragez pas si vous êtes touché par le syndrome de la page blanche. Il est facile d’y remédier tout en générant automatiquement de la quantité et de la qualité.

  •  Quantité : En utilisant ce que j’appelle mes « générateurs de contenu » vous pouvez facilement rédiger votre article, ajouter des pages supplémentaires à votre ebook et même carrément en écrire un en entier… Mieux, vous aller améliorer la valeur perçue par le lecteur.
  • Qualité : Plus qu’une manière de générer de la quantité, mes « générateurs de contenu » vont vraiment améliorer votre contenu et lui donner de la qualité. Etonnant, non ? Et pourtant c’est vrai.

Syndrome de la page blanche

Je m’en sers en permanence contre ce syndrome de la page blanche, mais voyons voir maintenant ce que sont ces générateurs de contenu.

Définition

Un générateur de contenu consiste en tout élément d’information qui clarifie, illustre, supporte ou améliore la présentation du propos au bénéfice du lecteur.

Cet encadré orange qui contient la définition en est un parfait exemple !
J’ai mis 15 secondes à l’écrire, 10 secondes à le mettre en page et voilà !

Les définitions sont de très bons générateurs de contenu car il faut ensuite les expliquer et les détailler. Selon la définition que vous allez traiter, vous arriverez sans aucun mal à rédiger un article de 500 à 800 mots.

Tiens, ça me rappelle d’ailleurs un article de 1156 mots que j’ai rédigé simplement à partir de la définition de « la technique de l’entonnoir marketing ».

D’ailleurs quoi de mieux qu’un exemple : La technique de l’entonnoir marketing expliquée à ma grand-mère

Mais passons maintenant en revue d’autres générateurs de contenu contre le syndrome de la page blanche.

Les questions

Poser une question au milieu d’un texte va contribuer à générer du contenu car il va falloir apporter des réponses. C’est aussi très bien pour le lecteur, qui du coup, se voit offrir une sorte de « guide de travail » ou de mode d’emploi pour l’aider à prendre des décisions ou comprendre un concept.

Rappelez-vous le début de cet article. Je vous ai posé deux questions qui m’ont permis de rédiger quelques lignes supplémentaires en y apportant une réponse.

Mais ce n’est pas tout, l’article entier découle de ces deux questions ;)

Les citations

Il existe des répertoires entiers de citations de personnes célèbres. Une citation est idéale pour illustrer un concept ou au contraire pour introduire un nouveau chapitre.

Prenons un exemple pour illustrer cet article :

« La composition poétique résulte de deux phénomènes intellectuels, la méditation et l’inspiration. La méditation est une faculté ; l’inspiration est un don. 

Tous les hommes, jusqu’à un certain degré, peuvent méditer : bien peu sont inspirés. »

Victor Hugo.

Les preuves

Pour illustrer vos propos ou bien démontrer un point particulier ou encore prouver que vous dîtes vrai, vous pouvez insérer des preuves : statistiques, publications, extraits de magasines, événements d’actualité, discours, etc…

N’oubliez pas de citer vos sources pour plus de crédibilité (mais aussi pour éviter les problème :) )

Vous allez me dire que vous ne voyez pas le rapport avec le fait de vaincre le syndrome de la page blanche. Je vous donne raison !

Maintenant, imaginez que vous ayez un blog sur la santé. Vous manquez d’inspiration pour rédiger un article. Et tout à fait par hasard, en zonant sur internet, vous tombé sur un article qui dit que le mal de dos touche 8 français sur dix.

Vous voyez où je veux en venir ? Non pas encore ?

Et bien vous venez de trouver une idée d’article à partir d’une simple statistique.

8 français sur 10 sont touchés par le mal de dos. Vous allez rédiger un articles qui pourrais avoir comme sujet « Mes XX astuces pour moins souffrir du dos ».

Vous pourrez inclure dans cet article des extraits trouvés précédemment, mettre des statistiques…

Les exercices

Quel est votre but principal en tant que producteur d’information ?

Pour être totalement honnête, c’est probablement… gagner pas mal d’argent. Bon, quel est votre deuxième but principal :-D   ?

Si vous êtes comme moi, il s’agit d’aider les gens. En d’autres termes, faire que les personnes qui lisent vos articles apprennent quelque chose d’utile.

Nous voulons tous gagner de l’argent, mais il faut aussi marquer sa différence. C’est pourquoi un exercice, ou un test est un excellent générateur de contenu.

Le principe est simple, vous donnez à votre lecteur des instructions spécifiques pour les aider à faire quelque chose.

Exemple : si vous prévoyez de rédiger un article sur le succès, demandez à vos lecteurs de citer leurs dix plus importants objectifs dans la vie.

Les histoires

Si vous connaissez mes articles, vous savez que j’illustre parfois mes propos par des histoires ou des témoignages personnels.

Pourquoi cela ? Il y a trois raisons :

  • EDUCATION. La première raison est de faciliter la compréhension d’un point particulier. Une bonne histoire permet de mieux illustrer un concept particulier.
  • DISTRACTION. Une bonne histoire capte l’attention et permet de changer de style d’écriture, qui peut être un peu plus léger. Cela change le rythme de lecture et rend l’ensemble de l’article plus « digeste ».
  • PERSONNALISATION. Un témoignage personnel permet aux gens de mieux me connaître et de voir quelles sont mes valeurs ou mes passions etc… Les lecteurs comprennent qu’il y a quelqu’un en chair et en os derrière cet écran d’ordinateur. Eh oui, j’existe, je suis une personne comme vous.

Par exemple, vous pouvez lire un article invité que j’ai rédigé pour Cédric Vimeux dans lequel je raconte une histoire : Avez-vous ce qu’il faut pour manipuler le cerveau de vos prospects ? Vérifions

Trucs et astuces

C’est l’un des générateurs les plus simples : donner une astuce pour faire quelque chose plus rapidement ou plus efficace etc…

Les trucs et astuces sont le « nerfs de la guerre » d’un bon article de blog : donner des conseils utiles et simples pour progresser rapidement, c’est le top.

Il y a deux objectifs : donner différents moyens d’accomplir quelque chose (ex : « pour générer un formulaire d’inscription et envoyer des emails en masse, rien ne vaut un bon auto-répondeur »), ou bien donner différents moyens d’améliorer quelque chose (ex : « pour rendre vos campagne d’emailing plus efficace, segmentez votre mailing-list et personnalisez vos messages avec le prénom du prospect).

A partir de là, rien ne vous arrêtera dans la rédaction de votre article.

Les illustrations

Cela peut sembler évident, mais il ne faut pas oublier ce point. Illustrez vos propos de tableaux, de figures, de photos ou d’images etc…

Exemple : Si vous expliquez comment on utilise un logiciel, il est souhaitable d’insérer des captures d’écran pour faciliter la démonstration.

Les listes

Très pratique et très simple ! C’est un générateur de contenu bien sympathique, mais il faut quand même veiller à mettre du contenu.

Un exemple de liste ?

Vous venez d’en voir une… Celle de mes générateurs de contenu.

Pour conclure

A un moment donné, tout le monde est touché par ce syndrome de la page blanche. Il est facile d’y remédier tout en générant automatiquement de la quantité et de la qualité.

Il suffit d’utiliser des générateurs de contenu :

  • Les définitions
  • Les questions
  • Les citations
  • Les preuves
  • Les exercices
  • Les histoires
  • Les Trucs et Astuces
  • Les illustrations
  • Les listes

Si vous voyez autre chose à ajouter, si vous avez d’autres solutions contre le syndrome de la page blanche ou pour réagir, vous pouvez nous laisser un commentaire.

Bien amicalement,
Nicolas Sterlest


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Entreweb 1521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte