Magazine France

Aidons les fraudeurs fiscaux

Publié le 20 mai 2008 par Rebus

  Il y a fraudes et fraudes. Celles que l'on dénoncent à longueur du JT de Pernault, qu'on commentent autour d'un  verre au bistrot, que PPDA vient vous sussurrer régulièrement et qui se voient consacrées par des unes rageuses du Point.

  Ça, facile, c'est la fraude aux Assedics, les pseudos faux rmistes que Villeneuce ou Capital prétendent millionnaires  et qui font les délices du populisme sarkozien ; cette fraude là, oui, elle existe, mais est minoritaire en nombre et surtout, ses montants sont dérisoires face à celles beaucoup plus répandues que sont les fraudes à l' URSAFF ou au Fisc.

  La fraude à l'URSAFF couterait environ une quarantaine de milliards d'euros/an, à comparer avec le troude la sécu qui serait...inexistant si on traquait aussi bien les patrons amnésiques que les chômeurs fatigués. Des chiffres sont communiqués occasionnellemnt avant de conclure sur des "c'est compliqué, on y réfléchit".

  C'est qu'il ne faut pas braquer son électorat quand même. Donc, courage, oublions. Il y a des syndicats que les Fillon, Woerth, Lagarde ou autres Bertrand aiment choyer (en plus de la CFDT) et ses syndicats n'aiment pas qu'on leur tire les oreilles sur ces questions délicates. Traiter la CGT, FO ou d'autres de ringards ou corporatistes, d'immobilistes professionnels, d'accord, mais ne surtout pas dire ça à des machins estampillés Medef, CGPME et autres.  Une cause sacrée qui va du petit artisan au très gros patron, la base de l'UMP, sa clientèle. Donc pas touche.
Aidons les fraudeurs fiscaux
  Aujourd'hui, on pouvait apprendre dans le Monde, qu'un rapport prouvait l'intensification de l'évasion fiscale depuis 2006. Ces pauvres riches, assommés, rançonnés, rackettés par les hordes socialos communistes quittent la France.

  Heu, en 2006, le gouvernement n'était pas de droite ? Composé quasi à l'identique de l'actuel ? On m'aurait menti ? En attendant 2.8 milliards d'euros ont quitté le territoire. Solidarité nationale, dites-vous ? Ça va pas non ?
 
  Toujours désireux d'aider ses amis nantis, Sarkozy leur avait tricoté un joli paquet fiscal, il faut aimer nos amis riches, les empêcher de partir et mieux, les faire revenir. Bon, Halliday n'est pas rentré (c'est plutôt une bonne nouvelle), les boss d'Auchan sont toujours réfugiés fiscaux en Belgique,  les exemples abondent. Pourtant, depuis des années, on multiplie les cadeaux à leur intention, de déficalisation en niches, d'exonérations en paquet fiscal.

  Mais ça ne suffit pas. Supprimer l'ISF serait peut être risqué symboliquement, surtout au moment ou on demande toujours plus aux plus modestes, alors, le gouvernement prévoit d'agir à la marge, sur les taux d'imposition.

  Bref, un nouveau cadeau fiscal se prépare discrètement. Pour faire passer la pilule, on supprimera une ou deux niches (5 dans le colimateur actuellement) et on le claironnera pour faire croire que non, le gouvernement ne s'en prend pas qu'aux plus modestes.

  En tout cas, ce rapport prouve bien que certaines incivilités sont moins médiatiques que d'autres, voire vous attirent les faveurs gouvernementales

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog